PUJO MAURICE (1872-1955)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À vingt ans, Maurice Pujo fonde une revue d'art, L'Art et la Vie. L'affaire Dreyfus le jette dans la vie politique et, en 1898, il crée avec Henri Vaugeois un Comité d'action française, qui n'est d'abord qu'un banal comité à fins électorales. L'année suivante, rencontrant Maurras, ils lancent à eux trois l'Action française. Dès lors, sous l'influence de Maurras, Pujo devient royaliste. Journaliste, et, à partir de 1917, rédacteur en chef du journal L'Action française, il assume depuis 1908 la direction des Camelots du roi. En 1940, il suit l'A.F. à Lyon. Nommé co-directeur du journal, en remplacement de Léon Daudet (1943), il continue dans ses articles à exprimer tout ensemble son anglophobie viscérale et son aversion pour l'Allemagne nazie, ce qui lui vaut d'être emprisonné par la Gestapo en 1944. À la Libération il est arrêté avec Maurras et condamné en 1945 à cinq ans de prison. Libéré, il se consacre à la renaissance du mouvement et devient un des principaux collaborateurs de l'organe de presse maurassien, Aspects de la France. À sa mort, son fils Pierre lui succédera dans ses tâches.

—  Pierre-Robert LECLERCQ

Écrit par :

Classification


Autres références

«  PUJO MAURICE (1872-1955)  » est également traité dans :

ACTION FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean TOUCHARD
  • , Universalis
  •  • 5 169 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Avant 1914 »  : […] L'Action française est née de l'affaire Dreyfus dans une France divisée en deux camps irréconciliables, dans un pays profondément meurtri par l'annexion de l'Alsace-Lorraine et récemment humilié par les événements de Fachoda, dans une atmosphère d'angoisse, de crise et de guerre civile. Jusqu'à sa mort, Maurras restera obsédé par le souvenir de l'affaire Dreyfus dont les conséquences lui paraisse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/action-francaise/#i_17278

CAMELOTS DU ROI

  • Écrit par 
  • Germaine LECLERC
  •  • 274 mots

Dès 1905, pour protester contre la « panthéonisation » de Zola, un groupe d'étudiants d'Action française conduit par Maurice Pujo s'organise afin de réveiller l'opinion « même en la scandalisant » ; mais c'est en 1908, lors d'une rencontre entre Maxime Réal del Sarte, Henry des Lyons et Pujo qu'il fut décidé de vendre le journal de Maurras aux portes des églises de Paris ; les vendeurs improvisés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camelots-du-roi/#i_17278

Pour citer l’article

Pierre-Robert LECLERCQ, « PUJO MAURICE - (1872-1955) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-pujo/