1848 ET L'ART (expositions)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Deux expositions qui se sont déroulées respectivement à Paris du 24 février au 31 mai 1998 au musée d'Orsay, 1848, La République et l'art vivant, et du 4 février au 30 mars 1998 à l'Assemblée nationale, Les Révolutions de 1848, l'Europe des images ont proposé une réflexion remarquable sur un épisode important des rapports entre art et politique. Contrairement à la révolution de 1830 à laquelle tout le monde associe le tableau de Delacroix La Liberté guidant le peuple, la révolution de 1848 n'a été illustrée par aucun chef-d'œuvre, mais elle a suscité d'intenses discussions sur la symbolisation du politique par les représentations plastiques et sur le statut économique de l'artiste privé désormais du mécénat royal.

La toute première tâche confiée aux artistes fut de donner un corps à cette république nouvelle, proclamée le 25 février 1848. Un corps de femme, cela allait de soi pour tous à une exception près, celle de Charles Nègre, le futur photographe, qui présenta sous le titre Le Suffrage universel 1848 un héros herculéen caressant la crinière d'un lion paisible et puissant comme un peuple sagement gouverné. Mais quelle femme ? Une Jeanne d'Arc, dont la virginité garantit la pureté des convictions ou, mieux, une jeune mère qui soit le pendant féminin de Cérès, divinité de la fécondité, qui ornera le premier timbre-poste français ? La plus belle et la plus troublante de ces représentations de la République est certainement l'esquisse de Daumier : on y voit une mère allaitant deux enfants tandis qu'un troisième, à ses pieds, se nourrit de lecture ; le projet sera classé onzième. S'il était évident qu'une femme symboliserait la République, c'était peut-être aussi par une étrange manœuvre compensatoire puisqu'il n'était pas question que le suffrage universel soit étendu aux femmes ; la femme régnerait mais ne go [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-François POIRIER, « 1848 ET L'ART (expositions) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1848-et-l-art-expositions/