JARDINS BOTANIQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dès la haute Antiquité, en Chine, en Assyrie, en Égypte, des enclos étaient très certainement réservés à la culture de végétaux reconnus comme utilitaires. Ceux-ci accompagnaient souvent des plantations organisées autour d'édifices à vocation religieuse. Les premières collections destinées à des études scientifiques furent vraisemblablement réunies par Aristote et Théophraste (ive siècle avant J.-C.).

Dès leur création au xvie siècle, les jardins botaniques ont un rôle pédagogique ; ils sont d'abord destinés à l'enseignement de type médical ou pharmaceutique, puis à des publics plus larges. Ces collections vivantes, s'enrichissant au fil du temps de nouvelles espèces découvertes ou rapportées lors des missions d'exploration, deviennent un support de recherches. Aujourd'hui, outre leur rôle didactique, les jardins botaniques sont impliqués dans la conservation de la biodiversité végétale.

Les anciens jardins

L'impulsion donnée par Théophraste semble s'être effacée jusqu'à l'époque moderne, même si, au temps de Pline l'Ancien (23-79), la civilisation romaine fut propice à un certain essor de l'histoire naturelle, dont la botanique. On sait que les Gaulois cultivaient un choix d'espèces, que Charlemagne conseilla la présence d'environ quatre-vingts plantes dans les jardins. Le Moyen Âge, certes marqué par les jardins d'églises, fut aussi, dans des perspectives plus esthétiques que scientifiques, la période où des collections d'agrément ornèrent les châteaux, et dont quelques éléments nous sont restitués par les arts (« mille fiori », enluminures), plus rarement par des écrits.

C'est en Italie que, sous le nom d'orto botanico, s'élabore le premier jardin botanique, dont Pise (1544) et Padoue (1545-1546) se disputent la priorité. Ces jardins se trouvent liés à une structure universitaire et voués surtout à l'enseignement. Dès lors, nombreuses seront les villes qui imiteront ces pionniers ; on passe peu à peu des anciens jardins de simples, dans lesquels les plantes sont souvent dénommées par leurs appellation [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  JARDINS BOTANIQUES  » est également traité dans :

CONSERVATOIRE BOTANIQUE NATIONAL DE BREST

  • Écrit par 
  • Luc GUIHARD
  •  • 1 630 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Éduquer pour protéger »  : […] public, considérant l'éducation comme un élément majeur de sa stratégie de conservation. Son jardin, qui s’étend sur 30 hectares, reçoit le label de Jardin remarquable en 2009, puis celui de Jardin botanique de France et des pays francophones en 2013. Il contribue quotidiennement à cette action en complément des serres tropicales pédagogiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conservatoire-botanique-national-de-brest/#i_99765

FONDATION DU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE DE PARIS

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 320 mots

L'ancêtre du Muséum est le Jardin des Plantes médicinales du roi, créé en 1635 par le médecin de Louis XIII, Gui de la Brosse. Quelques années plus tard, le Jardin possède déjà plus de deux mille espèces et l'on voit déjà poindre les spécificités actuelles du Muséum : collections (enrichies sans cesse par des voyageurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-du-museum-national-d-histoire-naturelle-de-paris/#i_99765

GHINI LUCA (1490-1556)

  • Écrit par 
  • Denis LAMY
  •  • 624 mots

Médecin et botaniste italien, Luca Ghini créa les premiers jardins botaniques en Italie et fut promoteur de l’herbier au sens moderne du terme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luca-ghini/#i_99765

HERBIER DU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE

  • Écrit par 
  • Denis LAMY
  •  • 2 171 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les origines de l’herbier national »  : […] xviiie, pour que les premières collections de plantes séchées apparaissent au Jardin royal des plantes médicinales (aujourd’hui Jardin des Plantes). En effet, ce lieu, créé en 1635 sous Louis XIII pour l’enseignement des plantes aux médecins et apothicaires, est d’abord un jardin où est cultivée la plus grande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herbier-du-museum-national-d-histoire-naturelle/#i_99765

JARDINS - De la révolution industrielle à nos jours

  • Écrit par 
  • Hervé BRUNON, 
  • Monique MOSSER
  •  • 5 662 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'âge d'or de l'horticulture »  : […] lieu, l'arboretum de Derby que conçoit Loudon, ouvert au public en 1840, fonde la vogue des collections dendrologiques, qui renouvelle la tradition des jardins botaniques. La fin du xixe siècle verra émerger d'autres catégories de collections végétales spécialisées, comme la roseraie et le jardin alpin installé sur des rocailles. Enfin, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-de-la-revolution-industrielle-a-nos-jours/#i_99765

JARDINS - Esthétique et philosophie

  • Écrit par 
  • Catherine CHOMARAT-RUIZ
  •  • 3 585 mots

Dans le chapitre « L'enquête sur la nature »  : […] en eux-mêmes, elle s'infléchit dès Dioscoride vers l'herboristerie et la médecine. Les premiers jardins « botaniques » portent le nom d'hortus medicus, ainsi celui que Charles de l'Écluse compose à Leyde, en 1587, est rattaché à l'université. Le plaidoyer que le médecin Guy de la Brosse adresse à Louis XIII, pour créer notre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-esthetique-et-philosophie/#i_99765

JARDINS - Sciences et techniques

  • Écrit par 
  • Hervé BRUNON, 
  • Monique MOSSER
  •  • 2 899 mots

Dans le chapitre « Le végétal »  : […] et qui connaît une évolution étudiée par l'histoire de la botanique appliquée aux jardins. Ce champ de recherche a émergé à partir des années 1990. Si les jardins botaniques institutionnels sont par excellence les lieux d'inventaire et de classement de la flore connue, à des fins pharmaceutiques puis proprement taxonomiques à partir du xviie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-sciences-et-techniques/#i_99765

KEW JARDINS BOTANIQUES DE

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 415 mots

Le xviiie siècle voit se multiplier les initiatives royales en faveur des jardins botaniques : à Saint-Pétersbourg, Pierre le Grand installe un jardin botanique au centre de l'Académie impériale des sciences et, à Paris, Louis XV favorise, grâce à l'action de Buffon, l'essor et le rayonnement du Jardin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-botaniques-de-kew/#i_99765

SINGAPOUR

  • Écrit par 
  • Rodolphe DE KONINCK
  •  • 6 473 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La domestication de la nature »  : […] de l'île, qui couvre 66 hectares et abrite une forêt ombrophile d'origine. Le remarquable Jardin botanique, établi au cœur même de la ville, possède plus de deux mille espèces végétales dont plusieurs récemment introduites et destinées à être implantées ailleurs dans l'île. Chantier perpétuel, la « Global City », comme aiment à l'appeler ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/singapour/#i_99765

Voir aussi

Pour citer l’article

Gérard AYMONIN, « JARDINS BOTANIQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-botaniques/