• Mes Favoris
  • GOODY JACK (1919-2015)

    Carte mentale

    Élargissez votre recherche dans Universalis

    L'œuvre de l'anthropologue Jack Goody intéresse toutes les sciences sociales. Sans doute l'homme a-t-il fait preuve, tout au long de sa vie, d'une curiosité exceptionnelle, qui l'a conduit aux objets les plus divers et inattendus. L'histoire a aussi été un guide impérieux qui a fait d'un anthropologue de terrain un anthropologue voyageur.

    Premières leçons

    Né en 1919, Jack Goody a vingt ans quand, jeune étudiant en lettres et communiste venu fêter les 150 ans de la Révolution française à Paris, il est saisi par la Seconde Guerre mondiale qui fait de lui un officier de l'armée britannique. Capturé en Cyrénaïque, il séjourne dans un camp de prisonniers en Italie. Évadé, il se cache dans les Abruzzes puis à Rome. Repris, il finit la guerre dans un stalag allemand. Chaque fois, il observe et prend des notes : ici sur la vie des paysans italiens, là, sur la vie des prisonniers. De retour en Angleterre, le jeune vétéran cherche sa voie. Il devient anthropologue en poursuivant ses études à Oxford dans le milieu très stimulant de l'anthropologie britannique et commence une enquête de terrain au Ghana. Il appartient alors à une troisième génération de l'anthropologie britannique, après celle du fondateur Bronislaw Malinowski, puis celle de ses maîtres, Meyer Fortes et Evans Pritchard. Après avoir été liée à la situation coloniale, la discipline est associée à la décolonisation et, comme ses pairs, le jeune anthropologue est proche des indépendantistes.


    1  2  3  4  5
    pour nos abonnés,
    l’article se compose de 3 pages


    Écrit par :

    Classification


    Autres références

    «  GOODY JACK (1919-2015)  » est également traité dans :

    LE VOL DE L'HISTOIRE. COMMENT L'EUROPE A IMPOSÉ LE RÉCIT DE SON PASSÉ AU RESTE DU MONDE (J. Goody)

    • Écrit par 
    • Alain GARRIGOU
    •  • 942 mots

    Il fallait de l'érudition et de la passion pour se lancer dans l'immense entreprise consistant à soumettre la vision occidentalocentrique de l'histoire du monde au feu de la critique. Jack Goody, anthropologue africaniste, devenu voyageur et comparatiste, ne manque ni de l'une ni de l'autre. Il a d'ailleurs déjà montré, notamment à propos de la famille, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-vol-de-l-histoire-comment-l-europe-a-impose-le-recit-de-son-passe-au-reste-du-monde-j-goody/#i_91097

    RITUEL

    • Écrit par 
    • Nicole SINDZINGRE
    •  • 5 523 mots
    •  • 2 médias

    Dans le chapitre « L'approche symboliste : le rituel « dit quelque chose » »  : […] V. Turner, par ailleurs, a élaboré une théorie remarquable du symbolisme rituel, à propos de rites relatifs aux accidents de la vie individuelle (maladies, infortunes, stérilité, etc.) qu'il appelle « rites d'affliction ». Il analyse leur signification ( meaning ) et la « syntaxe » de leur symbolisme en y distinguant trois niveaux : la dimension de l'exégèse indigène (pour l'arbre à latex blanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rituel/#i_91097

    Voir aussi

    Pour citer l’article

    Alain GARRIGOU, « GOODY JACK - (1919-2015) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jack-goody/