GOODY JACK (1919-2015)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Interprétations novatrices

Jack Goody part à nouveau d'une opposition entre Afrique subsaharienne et Eurasie pour aborder le grand clivage entre les systèmes de parenté. Il repère pourtant au sein de ce deuxième ensemble une autre fracture entre les deux rives de la Méditerranée à la suite du travail de Pierre Guichard sur la frontière islamo-chrétienne de l'Espagne médiévale. Celui-ci distingue deux structures sociales, l'orientale et l'occidentale, cette dernière se définissant par la filiation bilinéaire, la famille conjugale et la tendance à l'exogamie. Elle occupe le bassin occidental de la Méditerranée et se confond avec l'espace catholique. Jack Goody met alors en lumière la stratégie de l'Église catholique du haut Moyen Âge : pour accroître son patrimoine, celle-ci limite l'adoption, les possibilités de remariage pour les veuves et l'endogamie. Ainsi bénéficie-t-elle de dons privés en l'absence d'héritiers. Cette démonstration convaincante introduit l'anthropologue dans les débats historiographiques sur la famille moderne, jalonnés par les recherches de Philippe Ariès, Georges Duby, Edward Shorter et Jean-Louis Flandrin. Il y apporte les éléments d'un vaste comparatisme en même temps que la conceptualisation rigoureuse d'une science centrée sur les systèmes de parenté.

Tout au long de ses recherches, Jack Goody s'est confronté à la pensée sociologique classique, à l'influence de Durkheim sur l'anthropologie britannique, puis à celles de Karl Marx et de Max Weber sur la sociologie européenne. Son anthropologie critique se double alors d'une dénonciation de l'eurocentrisme, complexe de supériorité de l'Occident qui commande à ses yeux l'opposition caricaturale entre sociétés segmentaires et sociétés modernes, et qui s'approprie les plus anciennes révolutions, nées hors d'Europe, en Mésopotamie, en Égypte, en Inde ou en Chine. Il multiplie les révisions plus ou moins amples, de la naissance de la famille conjugale à celle de la bureaucratie d'État, de l'amour en Occident à la genèse du capitalisme, qu'il rassemble en une charge générale contre le vol (theft) de l'histoire. Le polémiste érudit, enthousiaste et parfois virulent est aussi cet homme dont le maître mot est celui d'« ami », constamment repris pour évoquer les rencontres de longue ou de fraîche date, à Cambridge ou dans le Lot, en Afrique et sur tous les autres continents.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  GOODY JACK (1919-2015)  » est également traité dans :

LE VOL DE L'HISTOIRE. COMMENT L'EUROPE A IMPOSÉ LE RÉCIT DE SON PASSÉ AU RESTE DU MONDE (J. Goody)

  • Écrit par 
  • Alain GARRIGOU
  •  • 942 mots

Il fallait de l'érudition et de la passion pour se lancer dans l'immense entreprise consistant à soumettre la vision occidentalocentrique de l'histoire du monde au feu de la critique. Jack Goody, anthropologue africaniste, devenu voyageur et comparatiste, ne manque ni de l'une ni de l'autre. Il a d'ailleurs déjà montré, notamment à propos de la famille, à […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE ET ONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Frédéric KECK
  •  • 1 251 mots

Si l’anthropologie s’est définie contre la métaphysique classique en remplaçant un discours sur Dieu comme fondement de toutes choses par un discours sur l’homme comme sujet et objet de connaissance (Foucault, 1966), elle a renoué depuis les années 1980 avec l’ontologie, définie comme un discours sur ce qui est, pour affirmer la réalité des phénomènes sur lesquels porte son enquête. L’anthropolog […] Lire la suite

RITUEL

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 5 524 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'approche symboliste : le rituel « dit quelque chose » »  : […] V. Turner, par ailleurs, a élaboré une théorie remarquable du symbolisme rituel, à propos de rites relatifs aux accidents de la vie individuelle (maladies, infortunes, stérilité, etc.) qu'il appelle « rites d'affliction ». Il analyse leur signification ( meaning ) et la « syntaxe » de leur symbolisme en y distinguant trois niveaux : la dimension de l'exégèse indigène (pour l'arbre à latex blanc […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain GARRIGOU, « GOODY JACK - (1919-2015) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jack-goody/