MILITAIRE INDUSTRIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dimensions budgétaires et commerciales des industries militaires

Industrie militaire et emploi

La part croissante de la robotisation dans les nouveaux armements, la réduction des effectifs des armées et les apports de la haute technologie impliquent une mutation des industries de défense nationale, notamment en Europe, au regard des chantiers de partenariat.

Pour les pays leaders dans l'industrie et le commerce de l'armement, la fin de la guerre froide a marqué le début d'une période de restructuration, qui a entraîné une réduction du nombre de sites de production et une diminution des actifs employés dans les secteurs correspondants. Ainsi, aux États-Unis, le nombre de salariés du secteur, qui s'élevait à plus de 1,2 million en 1989, est passé à quelque 545 000 employés à la fin de 2003.

En Europe, les restructurations de l'industrie d'armement ont entraîné une baisse sensible des emplois dans cette branche. De 1,1 million répertoriés en 1984, ils sont passés à environ 600 000 dix ans plus tard, sous l'effet de la globalisation des marchés d'armement et de la recherche d'économies d'échelle et d'accroissement de la productivité. Le marché des industries de l'armement s'est transformé pour se porter sur la constitution de grandes entreprises (British Aerospace, Thomson puis Thales, Daimler Benz, M.B.B., G.E.C., Aérospatiale).

En Russie, à l'époque soviétique, le complexe militaro-industriel représentait environ 13 millions d'emplois et assurait plus de 50 p. 100 du P.N.B. Les années 1980 témoignaient de la puissance de la Russie dans la production d'armes, un secteur qui représentait près de 70 p. 100 de l'industrie nationale. Mais la reconversion fut difficile compte tenu de la nature même de ces entreprises, qui œuvraient dans un secteur de très haute technologie aux coûts élevés. Aujourd'hui, l'industrie militaire russe est à la fois réduite et rénovée. Elle porte la majeure partie de ses efforts sur le remplacement et le rajeunissement des équipements de l'armée russe dont l'obsolescence est réelle. La politique d'exportation se veut des plus dynamiques, via le conglomérat d'État Rosoboronexport qui vend des armes à des prix très compétitifs. Les exportations d'armements russes n'ont cessé d'augmenter depuis la fin des années 1990, passant de 2 milliards de dollars en 1998 à 6,5 milliards de dollars en 2006. Des résultats qui replacent la Russie au deuxième rang des exportations mondiales d'armements.

En France, le secteur de l'industrie de défense représente 20 p. 100 de l'emploi industriel et détermine en conséquence une partie de la répartition des activités économiques et du tissu urbain. Mais tout reste assez relatif, puisque cette industrie militaire est largement tributaire du budget étatique consacré à la défense.

Cependant, une lecture concrète des répercussions socio-économiques sur les pays n'est pas toujours possible. C'est le cas notamment pour la Chine dont le budget de la défense connaît une augmentation constante année après année. Entre 1997 et 2007, le budget de la défense chinois a augmenté de 300 p. 100, sans qu'on le connaisse finalement avec exactitude. Tout dépend de la prise en compte ou non des coûts de recherche-développement, des achats d'armes à l'étranger et du coût de la main-d'œuvre. En 2007, le budget de la défense chinois a néanmoins affiché une hausse de 17,8 p. 100 par rapport au budget de 2006 ; soit un montant global officiel de 45 milliards de dollars (ou 350,92 milliards de yuans). En 2006, le budget se caractérisait par une augmentation de 14,7 p. 100, tandis que le taux de croissance économique annuel du pays avoisine les 10 p. 100. Mais selon divers pôles de spécialistes américains, les dépenses militaires de la République populaire de Chine oscilleraient plus vraisemblablement entre 80 et 125 milliards de dollars par an. Ce qui fait de la Chine le deuxième pays, derrière les États-Unis, à soutenir si fortement le secteur de la défense.

Au-delà des influences notoires des relations internationales sur l'évolution des industries militaires, il est clair que leur place dans les schémas économiques est loin d'être négligeable. Les économistes et analystes prennent souvent en exemple le cas de l'Allemagne et du Japon, qui ont réussi leur remontée en puissance de manière continue depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale en étant déchargés des lourds investissements en matière de défense nucléaire [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

Écrit par :

  • : docteur en histoire, enseignant en histoire et géographie, en géopolitique et défense intérieure

Classification

Autres références

«  MILITAIRE INDUSTRIE  » est également traité dans :

RECHERCHE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre PAPON
  •  • 9 164 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le cas de la France »  : […] Prolongeant une tradition « colbertiste », l'État joue, en France, un rôle central dans le soutien à la recherche. Dans les années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, la planification de la recherche a contribué au développement de celle-ci jusqu'au début des années 1970. Outre le C.N.R.S., créé en 1939, de grands organismes publics ont été fondés, après la guerre, pour piloter la recherche […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

10-31 décembre 2019 Algérie. Élection d'Abdelmadjid Tebboune à la présidence.

Le 10, le tribunal de Sidi M’Hamed, à Alger, condamne les anciens Premiers ministres Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia à respectivement douze et quinze ans de prison, pour des malversations dans le secteur de l’industrie automobile. Trois anciens ministres, une ancienne préfète et quatre hommes d’affaires, dont l’ancien président du Forum des chefs d’entreprise Ali Haddad, sont également condamnés à des peines de prison. […] Lire la suite

12-16 juillet 2019 Turquie. Livraison des systèmes de défense anti-aériens russes S-400.

Cette décision contrarie la volonté du président Erdogan de développer l’industrie d’armement de son pays. Toutefois, l’OTAN déclare que les avions et radars turcs demeurent inclus dans le système de défense de l’Alliance et les États-Unis excluent à ce stade d’imposer des sanctions à la Turquie.  […] Lire la suite

12-21 janvier 2014 Libye. État d'urgence et départ des islamistes du gouvernement

Le 12, le vice-ministre de l'Industrie Hassan al-Droui est tué par balles à Syrte. Il s'agit du premier assassinat d'un membre du gouvernement depuis la chute du régime de Mu'ammar al-Kadhafi en octobre 2011. Le 18, le Congrès général national décrète l'état d'urgence. Cette décision du Parlement fait suite aux violences tribales meurtrières qui secouent depuis plusieurs jours la ville de Sebha, dans le sud, et à la prise de contrôle momentanée d'un camp militaire par des partisans armés du dictateur déchu, dans cette même région. […] Lire la suite

2-29 décembre 2002 Venezuela. Grève générale et paralysie de l'industrie pétrolière

Le 2 débute un mouvement de grève générale, le quatrième en un an, à l'appel du patronat, des syndicats et des partis d'opposition qui réclament des élections anticipées. Le 6, des tirs contre des manifestants réunis dans le centre de Caracas font trois morts. Les deux parties se rejettent l'une sur l'autre la responsabilité de la fusillade. Le 10, l'opposition au régime se radicalise, exigeant à présent le départ immédiat du président Chávez. […] Lire la suite

11-18 juillet 1997 France. Confirmation des privatisations de Thomson-C.S.F. et du G.A.N.

dans le cadre d'une restructuration de l'industrie de défense française et européenne. L'État conserverait toutefois une minorité de blocage ou un droit de veto. Le 18, le ministère de l'Économie confirme la privatisation de la compagnie d'assurances G.A.N. et de sa banque filiale C.I.C., respectant ainsi les engagements pris par le gouvernement précédent. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pascal LE PAUTREMAT, « MILITAIRE INDUSTRIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/industrie-militaire/