MILITAIRE INDUSTRIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nouvelles technologies et nouvelles perspectives

Les industries militaires restent un secteur moteur où la part des dépenses en recherche-développement est décisive. Au début des années 1990, les États-Unis y consacraient près de 15 p. 100 du budget de la défense, soit environ 43 milliards de dollars, contre 10 p. 100 en France. Depuis la fin des années 1970, les pays occidentaux accentuent leur investissement dans le domaine de la recherche-développement.

Le fait est que les hautes technologies, dans leur approche la plus affinée et la plus neuve, restent dans un premier temps réservées au secteur militaire ou scientifique avant d'être étendues au domaine civil. Le système de localisation par satellite, par exemple, a ainsi été largement focalisé sur les impératifs militaires avant d'être partiellement ouvert au milieu civil.

L'électronique est largement majoritaire dans la composition des systèmes d'armes, en particulier dans les secteurs de l'aéronautique, via les avions de combat et les divers missiles, et de l'espace, avec les satellites et les lanceurs. Au point même que certaines voix, comme celle du ministre français de la Défense, Hervé Morin, au cours de l'été de 2007, se sont élevées pour dénoncer les dérives vers l'« hypertechnologie » dans l'industrie de l'armement et ses conséquences sur les coûts des programmes d'armement. Il apparaît en effet que 5 p. 100 de la technologie de pointe pèsent jusqu'à 20-25 p. 100 du coût d'un programme. Par contrecoup, l'apport excessif d'une haute technologie, particulièrement onéreux, peut se révéler prohibitif à l'exportation auprès de pays qui n'ont pas nécessairement besoin d'armes ultrasophistiquées.

Malgré tout, les nouvelles technologies, notamment en matière d'informatique, ont contribué à révolutionner la conception et la fabrication, au même titre que l'optronique a permis d'ouvrir un nouveau marché pour le secteur du renseignement et de l'observation. Elles ont influé sur l'industrie militaire qui a su adopter de nouveaux modules (nanotechnologies, microprocesseurs, robotisation).

Une part importante est accor [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages


Écrit par :

  • : docteur en histoire, enseignant en histoire et géographie, en géopolitique et défense intérieure

Classification


Autres références

«  MILITAIRE INDUSTRIE  » est également traité dans :

RECHERCHE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre PAPON
  •  • 9 161 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le cas de la France »  : […] Prolongeant une tradition « colbertiste », l'État joue, en France, un rôle central dans le soutien à la recherche. Dans les années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, la planification de la recherche a contribué au développement de celle-ci jusqu'au début des années 1970. Outre le C.N.R.S., créé en 1939, de grands organismes publics ont été fondés, après la guerre, pour piloter la recherche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recherche-scientifique/#i_48126

Voir aussi

Pour citer l’article

Pascal LE PAUTREMAT, « MILITAIRE INDUSTRIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/industrie-militaire/