HOMO ERECTUS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Succédant à Homo habilis, l'espèce Homo erectus est apparue il y a environ 2 millions d'années en Afrique orientale, mais les premiers représentants africains de la lignée sont maintenant séparés et attribués à une autre espèce, Homo ergaster. Elle s'est développée assez rapidement et a progressivement occupé tout l'Ancien Monde, à l'exception des montagnes et des régions les plus septentrionales dont les conditions climatiques étaient trop rigoureuses au regard de sa technologie. Les Homo erectus furent les premiers représentants de la lignée humaine à avoir quitté l'Afrique. On trouve les traces de leurs activités, ou leurs restes, en Afrique du Nord, dans la vallée du Jourdain, en Chine et à Java. Pendant longtemps leur présence en Europe a été mise en doute, mais on a trouvé, en France et dans d'autres pays d'Europe, des outillages datant d'environ 1 million d'années ; une calotte crânienne datée de 800 000 ans a été mise au jour à Ceprano en Italie. Les dates de ce grand mouvement de peuplement sont encore incertaines, mais il semble que la colonisation de l'Eurasie ait été réalisée entre 1,5 et 1 million d'années en passant par l'isthme de Suez. Les derniers Homo erectus ont vécu il y a moins de 400 000 ans.

Répartition géographique du genre Homo

Répartition géographique du genre Homo

carte

Répartition géographique du genre Homo à différentes périodes du Quaternaire. À 700 000 ans B.P., Homo erectus occupe une grande partie de l'Ancien Monde et de l'Afrique. Des facteurs écologiques différents, propres à chaque biotope, ont dû influencer la diversification de cette espèce. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les représentants d'Homo erectus avaient une stature comparable à la nôtre ; ils possédaient un squelette très robuste. Leur capacité cérébrale variait de 780 centimètres cubes pour les plus petits et les plus anciens à 1 250 centimètres cubes pour les plus grands et les plus récents. Par ce caractère ils établissent le lien entre les fossiles plus archaïques et notre espèce, et l'accroissement de leur cerveau est probablement le trait principal de leur évolution. Leur crâne était massif avec une voûte basse, un frontal fuyant, un occipital anguleux et de fortes superstructures. Le relief sus-orbitaire et le bourrelet occipital, en particulier, étaient très accusés. Les parois latérales du crâne convergeaient vers le haut. La face, large et prognathe, étai [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  HOMO ERECTUS  » est également traité dans :

AFRIQUE (Histoire) - Préhistoire

  • Écrit par 
  • Augustin HOLL
  •  • 6 307 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les chasseurs-cueilleurs acheuléens et la dispersion de « Homo » sp. »  : […] Tunisie ainsi que la basse vallée du Nil et le Sahara oriental semblent avoir été colonisés par des groupes d'Homo erectus, entre 1,2 et 1 Ma. L'Afrique occidentale et l'Afrique centrale ont été atteintes plus tard, entre 500 000 et 250 000 ans avant notre ère. L'outillage acheuléen, de composition variable selon les sites et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-prehistoire/#i_84086

ARAMBOURG CAMILLE (1885-1969)

  • Écrit par 
  • Djillali HADJOUIS
  •  • 1 316 mots

Nord où il a découvert, sur le site de Ternifine (aujourd’hui Tighennif) en Algérie, l’Atlanthrope (Atlanthropus mauritanicus), rattaché depuis à Homo erectus, le plus ancien hominidé du Maghreb, daté d'il y a 1 million d’années à 700 000 ans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arambourg-camille-1885-1969/#i_84086

BIFACE, outillage lithique

  • Écrit par 
  • Catherine FARIZY
  •  • 112 mots

Le biface est une pièce taillée sur les deux faces. Le support originel peut être un bloc de pierre, un rognon de silex, un galet ou un grand éclat. Le biface de forme ovale, triangulaire ou en amande est caractérisé par sa symétrie axiale, même si les marques d'usage sont plus abondantes sur une face ou sur un bord ; l'arête pouvait être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biface-outillage-lithique/#i_84086

BIFACES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 214 mots

Si l'on met à part les animaux qui fabriquent des « objets » prévus par leur programme génétique (araignées, fourmis, etc.), les frontières entre les objets produits par les singes et ceux des hommes sont perméables. Les chimpanzés façonnent des outils pour casser les noix, outils dont la forme varie suivant les régions. Petits, ils ont appris de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bifaces/#i_84086

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 366 mots
  •  • 41 médias

Dans le chapitre « Le Paléolithique inférieur »  : […] de la fin du Pléistocène inférieur. Les premières traces d'Homo erectus, identifiées en Chine du Nord sur les sites de Xihoudu au Shanxi, de Lantian au Shaanxi, de Xiaochangliang et de Donggutou au Hebei, en Chine du Sud à Yuanmou au Yunnan, se rattachent également à cette période. Sur ces différents […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-les-arts/#i_84086

COPPENS YVES (1934-    )

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 2 326 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des éléphants à l'homme »  : […] uxoris. Jalon important dans l'histoire des Hommes et de leurs prédécesseurs, la découverte de cet hominidé, un probable Homo erectus, dans un contexte particulièrement difficile, illustre cette chance exceptionnelle que l'homme de terrain rencontrera plus tard dans toutes ses expéditions en Afrique orientale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-coppens/#i_84086

ÉTHIOPIE

  • Écrit par 
  • Jean CHAVAILLON, 
  • Jean DORESSE, 
  • Éloi FICQUET, 
  • Alain GASCON, 
  • Jean LECLANT, 
  • Hervé LEGRAND, 
  • Jacqueline PIRENNE, 
  • R. SCHNEIDER
  • , Universalis
  •  • 24 464 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « La préhistoire »  : […] Homo ont été trouvés dans cette même région des Afars ; à Bodo et à Melka-Kunturé, des crânes et des ossements d'Homo erectus. Dans ce dernier gisement et dans la vallée de l'Omo, on a également découvert de très anciens restes d'Homo sapiens. En Afrique orientale, et particulièrement en Éthiopie, les fossiles des différents genres d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethiopie/#i_84086

EUROPE, préhistoire et protohistoire

  • Écrit par 
  • Gérard BAILLOUD, 
  • Jean GUILAINE, 
  • Michèle JULIEN, 
  • Bruno MAUREILLE, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Alain TURQ
  • , Universalis
  •  • 21 353 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Le Paléolithique inférieur »  : […] extérieures auraient été bien différenciées sont trop influencées par ce que l'on sait de l'agencement des habitats du Paléolithique supérieur. Ils considèrent que Homo erectus n'avait pas les mêmes comportements que Sapiens sapiens et expliquent la présence de bourrelets de pierre ou d'ossements par des causes naturelles ou par l'action des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-prehistoire-et-protohistoire/#i_84086

FIGURATION, paléolithique et néolithique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 560 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le goût des formes  »  : […] volontairement brisées. Mais, à partir de deux millions d’années, émergent les premiers Homo erectus. Ceux-ci, qui vont bientôt domestiquer le feu, taillent aussi les premiers outils inutilement symétriques, les « bifaces », ainsi nommés parce que, régulièrement ovales ou triangulaires, ils sont taillés de la même manière sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/figuration-paleolithique-et-neolithique/#i_84086

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 486 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Culture, société et milieu »  : […] près de 2 Ma, comme le démontrent les découvertes récentes dans l'Ouest Turkana (Kenya). Avec Homo erectus, apparaissent les premières industries acheuléennes à bifaces (où une forme oblongue est obtenue par percussion alternative sur les deux faces de l'objet) et hachereaux (où on prépare un tranchant transversal) ; les abris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominides/#i_84086

LANGUES ET LANGAGE ORIGINE DES

  • Écrit par 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 6 746 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le débat sur l'apparition du langage »  : […] Deux stades sont généralement considérés comme les plus pertinents dans les discussions sur l'émergence et l'évolution du langage : l'apparition d'Homo erectus, il y a 1,7 million d'années environ, et la naissance de notre propre espèce, Homo sapiens moderne, il y a quelque cent mille ans. Homo erectus a représenté un incontestable succès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-des-langues-et-langage/#i_84086

ORIGINES DE L'HOMME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 1 059 mots

1891 Découverte, par Eugène Dubois, du Pithécanthrope à Trinil sur l'île de Java (Homo erectus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origines-de-l-homme-reperes-chronologiques/#i_84086

PALÉOANTHROPOLOGIE ou PALÉONTOLOGIE HUMAINE

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 4 906 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « « Le chaînon manquant » du singe à l’homme »  : […] géant. En réalité, le Pithécanthrope de Trinil, dont la nature humaine ne fut reconnue qu'après la Seconde Guerre mondiale (on l’appela alors Homo erectus), constituait un véritable casse-tête dans l'incapacité où l'on se trouvait de pouvoir attribuer les trois restes fossiles à un même individu voire à une même espèce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleoanthropologie-paleontologie-humaine/#i_84086

SYRIE, archéologie

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 9 240 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le Paléolithique »  : […] écologique d'une source en zone steppique, a livré en 1996 le pariétal gauche d'un Homo erectus qui gisait dans une couche datée de 450 000 ans environ. La découverte est d'autant plus importante que les traits morphologiques de ce fragment de crâne conduiraient, selon les paléontologues, à le dater d'1 200 000 ans. Quoi qu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie-archeologie/#i_84086

Pour citer l’article

Bernard VANDERMEERSCH, « HOMO ERECTUS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/homo-erectus/