FORBIDDEN HOLLYWOOD (rétrospective)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Présentée à l’Institut Lumière (Lyon) et dans plusieurs salles de cinéma, la rétrospective Forbidden Hollywood (2020) réunit dix films réalisés entre 1930 et 1933, avant que le code de bienséance couramment appelé « code Hays » n’entre en application. Ces films permettent de découvrir des cinéastes oubliés (Clarence Brown, William A. Wellman, Alfred E. Green, Roy Del Ruth), des dialoguistes dévastateurs (Anita Loos, Kubec Glasmon, John Bright, Robert Lord, Wilson Mizner, Gene Markey), au service d’une dramaturgie concise (la durée moyenne des films est de 75 minutes) et d’une thématique hédoniste. Des acteurs tels que Norma Shearer, Barbara Stanwyck, Joan Blondell, James Cagney, Clark Gable, Warren William, Ruth Chatterton y brillent. Cette leçon d’histoire du cinéma couvre une époque désignée sous l’appellation de pre-code. Ce corpus oppose la Warner Bros (WB), notoirement démocrate, ouverte aux sujets sociaux, favorisant le film rapide et peu cher, à la Metro-Goldwyn-Mayer (MGM), le plus républicain, conservateur et luxueux des studios.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : historien du cinéma, maître de conférences à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, membre du comité de rédaction de la revue Positif

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian VIVIANI, « FORBIDDEN HOLLYWOOD (rétrospective) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/forbidden-hollywood-retrospective/