GRÈCEEspace et société

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
CapitaleAthènes
Langue officiellegrec
Unité monétaireeuro (EUR)
Population10 619 000 (estim. 2022)
Superficie (km2)132 049

L'échange : consommation intérieure et mondialisation

Le commerçant grec est aussi vieux que l'histoire du pays. Et la croissance économique a encore accru toutes les formes d'échanges. La prolifération dans l'ensemble des régions des grandes chaînes de distribution n'a pas fait disparaître la boutique à tout vendre (pantopolion) ou, plus communément encore, le kiosque. Ils confirment l'impression d'économie à deux vitesses, beaucoup plus que d'archaïsme résistant à la modernité.

Le maître mot de l'économie grecque a longtemps été la consommation des ménages, qui a soutenu la croissance, au prix d'un endettement structurel, d'une inflation difficilement jugulée pour se contenir dans les critères de Maastricht (4,2 p. 100 officiellement en 2008), et d'une balance commerciale en déficit aggravé (25 milliards d'euros en 2009). Les importations ne cessent de croître sous l'effet de la diversification et de l'élévation de la demande intérieure. Certes, la facture pétrolière est lourde, mais l'importation de produits de consommation domestique coûte encore plus cher, et la balance des échanges se détériore. C'est souligner le mystère constant de l'économie grecque depuis plusieurs décennies : une spirale ascensionnelle qui frise le vertige, une croissance bien visible qu'envieraient bien des pays européens plus équilibrés. La crise financière de 2010 a certes rompu le charme. Mais si l'État est en faillite, les Grecs ne sont pas ruinés, tant la société a construit longtemps son progrès sur ses ressorts propres. Ce n'est pas une des moindres contradictions que le traitement de cheval imposé à la Grèce par les instances internationales et européennes ne réduise encore les moyens de l'État, dans un pays qui n'en a jamais vraiment disposé.

Heureusement, la Grèce a encore la chance de posséder deux ressources spécifiques : le tourisme international et la marine marchande. La mer et le soleil, associés au pèlerinage antique, expliquent le succès de l'attractivité du pays. Contribuant toujours à environ un sixième du P.I.B. et de l'emploi national, l'activité touristique est un moteur de l'économie grecque. Avec près de 17 millions d'arrivées de touristes étrangers en 2013, l’activité se maintient. Les origines plus lointaines (Américains, Japonais) s'ajoutent désormais en effectifs croissants aux Européens normalement les plus nombreux. Mais de très fortes dissymétries géographiques se relèvent toujours : la région athénienne, les Cyclades et Rhodes, la Crète, regroupent les flux les plus importants aussi bien de touristes intérieurs qu'étrangers. Pourtant, la concentration spatiale et la contraction de la saison touristique sur quelques mois d'été entraînent une menace permanente sur des écosystèmes fragiles. Elles s'ajoutent à des faiblesses structurelles remarquables (importance des petites unités hôtelières familiales à côté de grands complexes intégrés en Chalcidique, en Crète orientale ou à Rhodes, coût élevé de la vie), pour inquiéter les observateurs sur la compétitivité du tourisme grec face à ses concurrents immédiats, notamment la Turquie et, plus récemment, le retour de la riviera dalmate (Croatie).

Oia, île de Santorin

Photographie : Oia, île de Santorin

Les églises coiffées de toits bleus, caractéristiques de l'île de Thira, appelée Santorin par les Occidentaux, par déformation de son nom italien médiéval, Santa Irene. 

Crédits : De Agostini/ Getty Images

Afficher

Finalement, la marine marchande peut apparaître comme une valeur encore plus sûre et plus stable. Avec ses pavillons de complaisance classiques (Liberia, Panama, Chypre), la flotte grecque est parmi les toutes premières du monde (plus de 16 p. 100 du tonnage total en 2007). Elle sillonne les mers du globe, tandis qu'une flottille nombreuse, et en renouvellement rapide, dessert les îles de l'Égée. Mais là encore, l'avenir est incertain. Au début des années 1970, la marine marchande grecque a joué un rôle décisif dans l'ouverture au monde de l'économie chinoise. Aujourd'hui, en rachetant une partie du port du Pirée, la Chine fait de la Grèce une tête de pont pour son expansionnisme en Europe.

Île d'Hydra, Grèce

Photographie : Île d'Hydra, Grèce

Vue du village d'Hydra sur l'île grecque du même nom, construit en amphithéâtre autour de son port. 

Crédits : George Grigoriou/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Dans ces mutations rapides, un fait demeure : le déséquilibre croissant des comptes du pays. Avec le retournement des flux migratoires, les « remises » des Grecs expatriés se sont évanouies et ont été remplacées par des envois d'argent des travailleurs étrangers fixés en Grèce. Les investissements internationaux sont relativement faibles et largement compensés par des implantations de firmes grecques en Europe orientale et dans les Balkans. Dans ces conditions, le déficit structurel [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Grèce : carte administrative

Grèce : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Grèce : évolution de la population

Grèce : évolution de la population
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Naoussa, Grèce

Naoussa, Grèce
Crédits : Photodisc World Landmarks and Travel V60

photographie

Grèce : économie

Grèce : économie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 8 médias de l'article

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense

Classification

Autres références

«  GRÈCE  » est également traité dans :

GRÈCE - De la Grèce byzantine à la Grèce contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean CATSIAPIS, 
  • Dimitri KITSIKIS, 
  • Nicolas SVORONOS
  •  • 21 426 mots
  •  • 12 médias

Le développement d'une conscience nationale dans l'hellénisme qui se dégage progressivement de l'idée impériale byzantine d'abord, puis de l'œcuménisme chrétien du patriarcat de Constantinople, peut être considéré comme la principale tendance d'une longue période pendant laquelle le vieux peuple hellène se transforme en une nation moderne.Miné de l'intérieur par les luttes intestines à caractère p […] Lire la suite

GRÈCE - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • André MIRAMBEL, 
  • Panayotis MOULLAS
  •  • 7 331 mots

Le grec moderne est la forme à laquelle a abouti actuellement la langue grecque au cours de sa très longue évolution qui n'a subi aucune rupture de continuité. C'est la langue qui est en usage dans les limites de l'État hellénique, mais aussi dans les différents centres où, depuis des époques diverses, les Grecs sont installés : terres « irrédimées », colonies diverses, émigration, etc. Actuelleme […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Guy BURGEL, « GRÈCE - Espace et société », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-espace-et-societe/