GRÈCEEspace et société

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
CapitaleAthènes
Langue officiellegrec
Unité monétaireeuro (EUR)
Population10 619 000 (estim. 2022)
Superficie (km2)132 049

L'agriculture : résistances et disparités géographiques

L'espace rural est remarquable par ses contrastes d'archaïsmes et de modernités. La pluriactivité, la proximité des villages et des villes, l'accélération des mobilités, rendent de jour en jour plus fluide la frontière entre campagnes et monde urbain. De même, la petite taille des exploitations, l'émiettement traditionnel des parcelles, la faiblesse de la productivité agricole, doivent être regardés avec précaution, en raison de la complexité des statuts fonciers, des contrats de location multiples et de l'intensification poussée des systèmes de cultures. Ainsi, s'additionnent les traditions persistantes de la polyculture méditerranéenne, et des spécialisations régionales ou locales, parfois même individuelles.

Pourtant, partout en Grèce se sont accentués, à partir des années 1960, les signes de modernisation de l'agriculture. Grâce aux prêts d'une Banque agricole active, la mécanisation des exploitations s'est développée. L'utilisation des engrais chimiques s'est accrue. L'irrigation a fait aussi des progrès considérables. À la faveur de travaux d'aménagement hydraulique, le remembrement a fait son apparition dans les plaines alluviales de la Grèce du Nord.

Mais le principal moteur de changement fut l'application de la politique agricole commune européenne (P.A.C.). Le soutien généralisé des prix entraîna une extension souvent spectaculaire des surfaces cultivées (oliviers), l'augmentation considérable des rendements, et une hausse des revenus des agriculteurs. C'est dire combien l'annonce, au milieu des années 1990, d'une révision de la P.A.C. au profit d'une production plus soucieuse du respect des consommateurs et des écosystèmes, et l'arrivée de nouveaux bénéficiaires potentiels (Pologne, Roumanie, Bulgarie) sèment l'inquiétude dans les campagnes grecques. Avec le vieillissement généralisé des exploitants, ces retournements de la conjoncture institutionnelle constituent la grande incertitude d'un monde rural, toujours prêt à s'enflammer et à menacer les équilibres politiques nationaux.

Les visages ruraux, qui s'étaient composés au fil des évolutions récentes, n'en demeurent pas moins reconnaissables. La longue échine montagneuse qui parcourt le pays du nord au sud reste vouée à une agriculture et à un élevage extensifs et a connu pendant tout le xxe siècle une forte hémorragie démographique, qui achève d'en faire un territoire désertifié de pâturages et de forêts. C'est la Grèce du vide, où l'exode humain fait progressivement reculer les traces de l'anthropisation.

Le monde insulaire, Cyclades en tête, paraît souvent relever du même diagnostic. Mais partout, le littoral signifie le tourisme estival et balnéaire et une population presque entièrement dévolue aux activités qui lui sont liées. Pourtant chacun peut rester attaché à son lopin de terre, à quelques têtes de petit bétail, à une production céréalière résiduelle pour nourrir les bêtes, et à quelques cultures arbustives, parfois aussi symboliques que spéculatives (cas de la vigne à Santorin).

Naoussa, Grèce

Photographie : Naoussa, Grèce

Le petit port de Naoussa, sur l'île de Paros, dans l'archipel des Cyclades. 

Crédits : Photodisc World Landmarks and Travel V60

Afficher

Les grandes plaines agricoles de la Grèce du Nord – Thessalie, Macédoine, Thrace – auxquelles il convient d'ajouter le nord-ouest du Péloponnèse (Élide) constituent un troisième type. Les grandes cultures – coton, blé, tabac, betterave à sucre – associées à l'élevage bovin dominent toute la vie régionale, y compris celle des centres urbains, préfectures de quelques dizaines de milliers d'habitants (Karditsa en Thessalie, Drama en Macédoine, Komotini en Thrace). Sans négliger les problèmes d'environnement, l'incidence des réglementations nationales et européennes est directe sur un milieu professionnel averti, à qui on a inculqué pendant des décennies la philosophie du rendement, sinon de la productivité.

Enfin, autour des grandes villes du pays, se développent, ou s'étirent sur plusieurs dizaines de kilomètres, voire une centaine dans le cas d'Athènes, toutes les conditions d'un complexe agro-urbain, où la proximité de la mer, la demande des sociétés locales à fort niveau de vie, et l'afflux du tourisme international, ajoutent encore une utilisation récréative de l'espace. Constructions résidentielles plus ou moins saisonnières, infrastructures routières, desserrement industriel et tertiaire alternent avec les insta [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Grèce : carte administrative

Grèce : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Grèce : évolution de la population

Grèce : évolution de la population
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Naoussa, Grèce

Naoussa, Grèce
Crédits : Photodisc World Landmarks and Travel V60

photographie

Grèce : économie

Grèce : économie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 8 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense

Classification

Autres références

«  GRÈCE  » est également traité dans :

GRÈCE - De la Grèce byzantine à la Grèce contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean CATSIAPIS, 
  • Dimitri KITSIKIS, 
  • Nicolas SVORONOS
  •  • 21 426 mots
  •  • 12 médias

Le développement d'une conscience nationale dans l'hellénisme qui se dégage progressivement de l'idée impériale byzantine d'abord, puis de l'œcuménisme chrétien du patriarcat de Constantinople, peut être considéré comme la principale tendance d'une longue période pendant laquelle le vieux peuple hellène se transforme en une nation moderne.Miné de l'intérieur par les luttes intestines à caractère p […] Lire la suite

GRÈCE - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • André MIRAMBEL, 
  • Panayotis MOULLAS
  •  • 7 331 mots

Le grec moderne est la forme à laquelle a abouti actuellement la langue grecque au cours de sa très longue évolution qui n'a subi aucune rupture de continuité. C'est la langue qui est en usage dans les limites de l'État hellénique, mais aussi dans les différents centres où, depuis des époques diverses, les Grecs sont installés : terres « irrédimées », colonies diverses, émigration, etc. Actuelleme […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Guy BURGEL, « GRÈCE - Espace et société », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-espace-et-societe/