DIONYSIES GRANDES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les grandes dionysies ou dionysies urbaines sont les plus imposantes des trois grandes fêtes de Dionysos (les deux autres sont les lénéennes et les petites dionysies champêtres). Apparues à Athènes au ~ vie siècle, elles seront vite célébrées avec éclat dans toutes les cités de quelque importance, l'origine religieuse s'effaçant peu à peu au profit de la fonction politique : assurer le renom de la cité en renforçant le sentiment communautaire. Elles se déroulent vers la fin du mois de mars et durent six jours : après le proagôn (présentation des poètes et des artistes), la foule se rend en procession au sanctuaire de Dionysos pour en sortir la statue du dieu et l'amener dans l'enclos sacré du théâtre. Les deux jours suivants sont consacrés à un concours de dithyrambes, où Aristote a voulu voir l'origine de la troisième partie de la fête et de la tragédie elle-même, interprétation d'ailleurs contestée. À la fin de ces trois premiers jours, un nouveau cortège (cômos) se forme. Enfin, les trois derniers jours sont ceux des représentations théâtrales : le matin, trois tragédies et un drame satyrique (tétralogie) ; l'après-midi, une comédie — le tout entrecoupé de cérémonies diverses —, à la suite de quoi un jury désigné par le sort proclame le nom du vainqueur parmi les trois poètes admis à concourir. De fait, c'est cette dernière phase qui a pris le pas sur les autres à partir du ~ ve siècle, sans doute en raison de la qualité des œuvres présentées (par exemple, l'Orestie d'Eschyle en ~ 458). Au ~ ive siècle, si la popularité de la fête ne décline pas, bien au contraire, ce sont en revanche le nombre et la qualité des ouvrages qui baissent. L'on assiste à des reprises de grands « classiques », et les acteurs dépassent les auteurs en célébrité : c'est l'éclat du cérémonial vide qui porte au loin le nom de la cité ; au masque se substitue la mascarade, à la démocratie la démagogie.

Villa des Mystères, Pompéi

Villa des Mystères, Pompéi

photographie

La lecture du rituel dionysiaque. Peinture murale appartenant au cycle de la villa des Mystères, Pompéi, Ier siècle avant J.-C. 

Crédits : AKG

Afficher

—  Robert DAVREU

Écrit par :

  • : enseignant en littérature générale et comparée à l'université de Paris-VIII, poète et traducteur

Classification


Autres références

«  DIONYSIES GRANDES  » est également traité dans :

ACROPOLE D'ATHÈNES

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 8 212 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'Acropole géométrique et archaïque »  : […] On ignore comment cette Acropole mycénienne, capitale d'une petite principauté, périclita entre 1200 et 1000. À en juger par les tombes submycéniennes et protogéométriques trouvées entre l'Aréopage et l'Éridanos, il n'y a pas eu solution de continuité à Athènes : le site n'a pas cessé d'être habité, mais la royauté centralisatrice a dû disparaître, et avec elle les bâtiments de l'Acropole qui la s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acropole-d-athenes/#i_35232

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 051 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Essor de la religion civique »  : […] La Grèce sort paradoxalement victorieuse de la crise des guerres médiques : la ferveur envers les dieux ne laisse pas d'en être considérablement renforcée dans toutes les cités qui ont participé à la gigantesque mêlée. C'est le cas notamment à Athènes. Les dieux et les héros de l'Attique ont lutté aux côtés des Athéniens, à Marathon comme à Salamine ; Athéna a fait repousser l'olivier sacré de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-la-religion-grecque/#i_35232

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Joseph MOGENET, 
  • Jacqueline de ROMILLY
  •  • 8 250 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le théâtre »  : […] Issu des traditions populaires en relation avec le culte de Dionysos, le théâtre athénien naît et se développe à travers tout le v e  siècle, illustré d'abord par la tragédie, puis par la comédie dont l'évolution ne s'achèvera qu'à la fin du siècle suivant. Les représentations étaient organisées par la ville sous forme de concours, à l'occasion des dionysies – grandes et petites – et des lénéenne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-langue-et-litterature/#i_35232

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Théâtre et musique

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY, 
  • François JOUAN
  •  • 5 724 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Théâtre et religion »  : […] Le théâtre grec est resté profondément marqué par ses origines religieuses. La représentation est intégrée au culte de Dionysos, le théâtre est une dépendance de son temple et son prêtre préside au spectacle. Les actes du culte y sont souvent mis en scène : offrandes, sacrifices, consultations d'oracles. Les problèmes liés aux pratiques funéraires – sépulture, culte du tombeau – sont au centre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-theatre-et-musique/#i_35232

Pour citer l’article

Robert DAVREU, « DIONYSIES GRANDES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-dionysies/