GRAMMAIRES COGNITIVES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La dénomination « grammaires cognitives » a été donnée à un courant de recherches linguistiques né sur la côte ouest des États-Unis dans les années 1980, et initié par d'anciens tenants de la grammaire générative de Noam Chomsky. Les représentants les plus connus de ce courant, désormais très bien implanté au niveau international, sont George Lakoff, Ronald Langacker, Leonard Talmy et Gilles Fauconnier.

Les fondements théoriques des grammaires cognitives se démarquent radicalement de ceux de la grammaire générative. Le langage est ici conçu, non pas comme une faculté autonome innée mettant en jeu des propriétés calculatoires spécifiques, mais comme la manifestation de mécanismes très généraux, également à l'œuvre dans d'autres activités cognitives, comme la perception visuelle ou l'expérience sensori-motrice. C'est pourquoi, refusant d'accorder une place centrale à la syntaxe, les grammaires cognitives s'attachent à élaborer une théorie sémantique globale ayant vocation à constituer une alternative aux grammaires formelles, auxquelles il est reproché d'appauvrir la matière linguistique et, en définitive, de déformer les phénomènes.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :


Autres références

«  GRAMMAIRES COGNITIVES  » est également traité dans :

LINGUISTIQUE - Théories

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 6 894 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les approches intégrées »  : […] Par contraste avec les démarches précédentes, qui partent de formalismes logiques existants pour aller ensuite vers la langue, diverses théories sémantiques ont été élaborées, notamment en Europe, à partir d'observations linguistiques – leurs auteurs s'efforçant ensuite de trouver des logiques susceptibles de les modéliser. Citons, par exemple, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-theories/#i_47683

LANGAGE ACQUISITION DU

  • Écrit par 
  • Michèle KAIL
  •  • 4 942 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les approches fonctionnalistes  »  : […] Diverses conceptions alternatives, dont la plus récente est l’approche « émergentiste », proposent une vision plus « épigénétique » de l’acquisition, soulignant que, si le langage est ancré dans notre héritage biologique, son émergence est liée aux capacités cognitives (attention, association, mémoire) et communicatives générales déjà mises en plac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-du-langage/#i_47683

LINGUISTIQUE - Domaines

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 5 095 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « À la recherche d'universaux du langage »  : […] La notion d'universaux du langage, objet de controverses au sein de la linguistique, est abordée par les typologues dans une perspective autre que celle de la grammaire universelle de Chomsky. Loin de postuler des principes grammaticaux universels qui n'autoriseraient de différences que dans le simple réglage de la valeur de quelques paramètres, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-domaines/#i_47683

Voir aussi

Pour citer l’article

Catherine FUCHS, « GRAMMAIRES COGNITIVES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/grammaires-cognitives/