GOETHITE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Hydroxyde de fer, la goethite (dédiée au poète et philosophe allemand Johann Wolfgang von Goethe, qui fut aussi un passionné de minéralogie) est un minéral assez répandu et le principal constituant de la limonite. Elle se présente le plus souvent en masses compactes, réniformes ou stalactiformes, à la structure radiée ou terreuse. En masses compactes, elle prend une couleur noire métallique dans une gangue de limonite jaune ocre. La goethite stalagmitique, noire également, arbore des reflets bleus, mauves et jaunes (échantillons de Nassau, en Allemagne, par exemple). En forme mamelonnée, à la structure radiée d'agrégats finement fibreux et de couleur jaunâtre à brun rouille, elle présente un aspect velouté qui vaut à cette variété l'appellation de « ruban de velours ».

Les cristaux isolés sont rares, ils sont le plus fréquemment regroupés en agrégats aciculaires (aiguilles atteignant parfois quelques centimètres) ou tabulaires à lamellaires avec un clivage parfait. La goethite cristallisée est facilement reconnaissable. Lorsqu'elle est en masse compacte ou en association terreuse, il est difficile de la différencier des nombreux oxydes de fer sans avoir recours à une analyse physico-chimique.

formule : Fe[O(OH)] ;

système : orthorhombique, classe holoédrique ;

dureté : 5-5,5 ;

poids spécifique : 3,3 (dans les agrégats)-4,3 ;

éclat : adamantin ou métallique à soyeux ;

transparence : de translucide (en esquilles fines) à opaque ;

cassure : irrégulière.

Les gisements de la goethite sont nombreux, constituant la phase essentielle des gîtes de fer sédimentaire et des chapeaux oxydés. Dans ce dernier cas, elle résulte de l'altération d'autres minéraux riches en fer, comme la pyrite, la magnétite, l'hématite et la sidérite. Dans ce même contexte gîtologique, elle peut aussi se présenter en cristaux groupés au sein de géodes de quartz ou de calcite s'exprimant dans des filo [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification


Autres références

«  GOETHITE  » est également traité dans :

BAUXITES

  • Écrit par 
  • Michel ESTERLE, 
  • Jean-Pierre LAJOINIE
  •  • 3 786 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Hydroxydes et oxydes de fer »  : […] Les plus fréquents sont la gœthite αFeO(OH), abondante dans les gîtes à gibbsite, et l'hématite αFe 2 O 3 qui est le minéral ferrugineux le plus important des bauxites à diaspore et à bœhmite. On connaît encore : la magnétite, Fe 3 O 4 , dans les bauxites métamorphiques notamment ; la maghémite, γFe 2 O 3 , qui dérive de la magnétite par oxydation ; l'hydrohématite et l'hydrogœthite. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bauxites/#i_34514

FER - Minerais de fer

  • Écrit par 
  • Louis BUBENICEK, 
  • Éric HESS, 
  • Richard PAZDEJ
  •  • 5 179 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Constitution minéralogique et chimique »  : […] La minéralogie de la plupart des minerais de fer est simple : souvent un, parfois deux ou quatre minéraux ferrifères essentiels. Cependant l'abondance du fer dans l'écorce terrestre et la possibilité de plusieurs états électroniques naturels stables expliquent la grande diversité de combinaisons où figure l'élément fer et l'extrême variété des associations minérales auxquelles il participe. Ces co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fer-minerais-de-fer/#i_34514

LIMONITE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 586 mots

La limonite est non pas un minéral mais un ensemble d'oxydes et d'hydroxydes de fer divers et d'argiles. Les principaux composants sont la goethite et, en moindre teneur, la lépidocrocite. La limonite se présente en masses compactes poreuses, terreuses ou pulvérulentes, et elle colore les sols en brun ou jaunâtre à température ambiante ; avec une légère augmentation de la température, les sols de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/limonite/#i_34514

MINÉRALOGIE

  • Écrit par 
  • Claude GUILLEMIN
  •  • 12 132 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Oxydes et hydroxydes »  : […] Parmi les quelque 250 espèces, on trouve surtout des composés ioniques. Cette classe comprend des oxydes multiples, qui, chimiquement, devraient être considérés comme des sels : spinelles, niobates, tantalates, certains titanates, uranates et antimoniates. Les oxydes de silicium (silice) sont, d'autre part, souvent rangés aux côtés des silicates (cf. infra , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mineralogie/#i_34514

OXYDES ET HYDROXYDES NATURELS

  • Écrit par 
  • Joseph BOLFA
  •  • 4 165 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Groupe du diaspore et de la boehmite »  : […] Le diaspore αAlO(OH), orthorhombique de groupe spatial P  bnm , est caractérisé, du point de vue structural, par un assemblage hexagonal compact des ions oxygène, les ions aluminium étant situés dans les sites octaédriques et les protons hydrogène entre les paires d'ions oxygène (liaisons hydrogène). La figure  c représente, sous forme d'octaèdres de Pau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxydes-et-hydroxydes-naturels/#i_34514

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « GOETHITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/goethite/