AMÉTHYSTE

Tectosilicate, l'améthyste est la variété gemme la plus prisée des nombreuses espèces du groupe du quartz auquel elle appartient. À l'état naturel, elle se reconnaît aisément par ses cristaux prismatiques pseudohexagonaux de couleur violacée, terminés à chaque extrémité par un rhomboèdre. La couleur va du violet lilas très clair au violet bleuâtre très foncé, en passant par des tons franchement pourpres. Dans un même cristal, la couleur montre des variations d'intensité, la terminaison étant de teinte plus foncée que la base, qui peut être jusqu'à incolore (quartz hyalin) ou blanc opaque (quartz laiteux). Les différentes faces du prisme cristallin sont rarement égales en surface et une même face présente souvent des arêtes non parallèles. Ces caractéristiques morphologiques sont révélatrices du système cristallin du minéral : rhomboédrique, et non hexagonal comme il est trop souvent écrit ; l'aspect pseudohexagonal résulte du jeu de la cristallisation qui façonne un prisme à six faces inégales mais délimitant des angles internes à 600. Les faces sont fréquemment striées perpendiculairement à l'axe d'allongement du cristal (axe c), révélatrices de la croissance de ce dernier.

Améthyste

Améthyste

photographie

L'améthyste est une variété de quartz qui se distingue par sa couleur violacée à pourpre, due à la présence de fer dans le réseau cristallin. Sur cet échantillon, provenant du Rio Grande do Sul au Brésil, l'améthyste est associée à de la calcite blanc jaunâtre. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

L'améthyste taillée peut être plus difficilement identifiable, mais si on la plonge dans un récipient de porcelaine non vernissée on peut observer la variation de teinte caractéristique. Si le doute subsiste, le dichroïsme et, surtout, un simple test de dureté – l'améthyste raye le verre, comme toutes les autres variétés de quartz – lève toute ambiguïté.

formule : SiO2 ;

système : rhomboédrique ;

dureté : 7 ;

poids spécifique : 2,63-2,65, selon la teneur en éléments mineurs ;

éclat : vitreux ;

transparence : transparente ;

cassure : conchoïdale, esquilleuse.

Le nom d'améthyste vient du latin amethystus, du grec amethustos, signifiant « qui n'est pas ivrogne ». Deux hypothèses se disputent cette étymologie. Lors des orgies romaines, les coupes taillées dans l'améthyste donnaient à l'eau que l'on y versait la couleur du vin, tout en évitant bien sûr l'ivresse. Mais on peut préférer la légend [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification


Autres références

«  AMÉTHYSTE  » est également traité dans :

COULEUR DES MINÉRAUX

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 3 540 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Quelques exemples »  : […] de l'aluminium, on a le quartz fumé. C'est l'ion Fe3+ qui donne à l'améthyste sa couleur violette. Par suite d'un réarrangement électronique autour de ces ions, par chauffage l'améthyste devient jaune (les citrines naturelles ou artificielles ont cette origine). Une irradiation aux rayons gamma fait réapparaître la couleur initiale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couleur-des-mineraux/#i_20858

GEMMES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul POIROT, 
  • Henri-Jean SCHUBNEL
  •  • 6 265 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Quartz »  : […] Cette espèce minérale (silice) offre un grand nombre de gemmes très anciennement connues : le cristal de roche, incolore ; l'améthyste, violette ; la citrine, dont la couleur va du jaune à l'orange ; le girasol, laiteux ; le quartz enfumé ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gemmes/#i_20858

Voir aussi

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « AMÉTHYSTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/amethyste/