GAZ DE L'AIR(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

1697 En s'appuyant sur les travaux de Johann Joachim Becher, Georg Ernst Stahl nomme phlogistique le principe combustible de « corps souterrains », c'est-à-dire des matériaux.

1754 J. Black désigne du nom d'« air fixé » le gaz (CO2) qui s'échappe de la craie attaquée par un acide.

1766 Henry Cavendish, faisant agir l'acide sulfurique sur le fer, découvre l'« air inflammable » (H2).

1773 J. Priestley appelle « air déphlogistiqué » le gaz qu'Antoine Laurent Lavoisier rebaptisera en 1777 oxygène.

1777 Antoine Laurent Lavoisier découvre que la respiration animale consomme de l'oxygène (« air vital ») mais non l'azote (air non utilisable par le vivant).

1781 Antoine Laurent Lavoisier montre que l'air fixé est composé de carbone et d'oxygène (CO2).

1783 Henry Cavendish, comme Antoine Laurent Lavoisier, détermine la composition chimique de l'eau (H2O) par combustion de l'hydrogène. Antoine Laurent Lavoisier et Pierre Simon de Laplace calculent la quantité de chaleur produite au cours de la respiration animale.

1808 John Dalton modernise la théorie atomique grâce à sa loi des proportions multiples : une combinaison entre substances chimiques additionne des unités de matière, les atomes, dont la masse est un multiple de celle de l'hydrogène prise comme unité.

1811 Lorenzo Avogadro utilise le terme de molécule et énonce le principe selon lequel des volumes égaux de gaz, placés dans les mêmes conditions de température et de pression, renferment le même nombre de molécules.

—  Claude LANCE, Didier LAVERGNE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Claude LANCE, Didier LAVERGNE, « GAZ DE L'AIR - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaz-de-l-air-reperes-chronologiques/