GALLIEN (218 env.-268) empereur romain (253-268)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Empereur romain (253-268), né vers 218, mort en septembre 268 près de Milan.

Le Sénat, conscient qu'un homme seul ne peut orchestrer les opérations militaires de grande envergure que requiert la défense de l'Empire, devenu la proie des invasions étrangères, proclame Licinius Egnatius Gallienus, dit Gallien, co-empereur avec son père, Valérien, en 253. Tandis que Valérien prend le commandement du front oriental, Gallien lance une série de campagnes contre les Goths sur le Rhin et vainc les Alamans à Milan en 258. Il est ensuite amené à écraser coup sur coup les révoltes d'Ingenuus et de Regalianus dans l'Illyricum. Fait prisonnier en juin 260 par Shahpur Ier, roi des Perses, Valérien décède en captivité. Gallien assume dès lors seul les commandes de l'Empire. Alors que trente de ses généraux, surnommés les Trente Tyrans, s'imposent dans les diverses provinces de l'Empire, Rome obtient le ralliement d'Odeinat, seigneur de Palmyre, qui vient à bout de Shahpur Ier et soumet l'empereur usurpateur Quietus à Émèse (auj. Homs, en Syrie). En récompense de ses hauts faits, Gallien lui décerne le titre de corégent de tout l'Orient. Mais à peine les Perses ont-ils pillé les provinces rhénanes et danubiennes, que l'est du territoire subit les ravages des Germains. Dès lors, Gallien n'exerce plus lui-même son autorité que sur l'Italie et les Balkans. De nouveau confronté vers la fin de son règne aux actions belliqueuses des Goths, l'empereur voit ses manœuvres défensives contrariées par l'insurrection du général usurpateur Aureolus. Gallien est assassiné par ses officiers supérieurs alors qu'il assiège ce dernier à Milan. Marcus Aurelius Claudius Gothicus, commandant de la cavalerie, lui succède sous le nom de Claude II le Gothique.

Le règne de Gallien est marqué par plusieurs initiatives d'une portée particulière. Ainsi, le contrôle exercé par le civil sur le militaire se retrouve c [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Classification


Autres références

«  GALLIEN (218 env.-268) empereur romain (253-268)  » est également traité dans :

COPTES

  • Écrit par 
  • Pierre DU BOURGUET, 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 6 982 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La communauté copte »  : […] Avant Constantin, l'Égypte était en majorité païenne. Ses habitants, par la conquête romaine en 30 avant J.-C., sont dans leur grande masse soumis à un régime exceptionnel d'impôts très lourds, qui n'épargnent en partie que de petits propriétaires fonciers. Le christianisme se propage au nord, au nord-ouest et au centre. Après plusieurs persécutions, dont celle de Dèce qui pousse au désert et à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coptes/#i_13886

"EMPIRE GAULOIS" ET "EMPIRE PALMYRÉNIEN" - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 263 mots

260 En Occident, Postume est proclamé empereur par les soldats qui ont assassiné Salonin, le fils de Gallien. En Orient, Odenath, prince de Palmyre, stoppe les Perses vainqueurs de Valérien et élimine plusieurs usurpateurs. 264 Victoire de Postume sur les Germains ; il profite de ce succès pour célébrer ses quinquennales (anniversaire de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-gaulois-et-empire-palmyrenien-reperes-chronologiques/#i_13886

POSTUMUS MARCUS CASSIANUS LATINIUS (mort en 269)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 351 mots

L'anarchie militaire et la désagrégation de l'Empire romain à la fin du iii e siècle favorisent les menées factieuses et ambitieuses d'un certain nombre de généraux romains qui se font proclamer empereurs par leurs légions. Cette période est connue par les historiens sous le nom de l'ère des Trente Tyrans. Postumus a servi, comme gouverneur des G […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcus-cassianus-latinius-postumus/#i_13886

ROME : "CRISE" DU MILIEU DU IIIe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 418 mots

235 Maximin le Thrace est nommé empereur par les troupes stationnées sur le Rhin, à la suite de l'assassinat de Sévère Alexandre. Maximin est le premier prince d'origine obscure et sorti des rangs de l'armée à accéder à la dignité impériale. 238 Sept empereurs se succèdent entre janvier et mai dans un cycle rapide d'assassinats politiques et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-crise-du-milieu-du-iiie-siecle-reperes-chronologiques/#i_13886

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 194 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La pression des Barbares »  : […] Pendant cette période, la plus funeste de l'histoire de l'Empire , aucun souverain ne put fonder de dynastie durable, les armées proclamèrent sans cesse de nouveaux empereurs, légitimes quand ils survécurent, mais usurpateurs et « tyrans » quand le sort des armes se déclara contre eux. Ce fut une grande cause de faiblesse, malgré la valeur de certains, car rien n'assurait la continuité d'une polit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-le-haut-empire/#i_13886

Pour citer l’article

« GALLIEN (218 env.-268) empereur romain (253-268) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gallien/