POSTUMUS MARCUS CASSIANUS LATINIUS (mort en 269)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'anarchie militaire et la désagrégation de l'Empire romain à la fin du iiie siècle favorisent les menées factieuses et ambitieuses d'un certain nombre de généraux romains qui se font proclamer empereurs par leurs légions. Cette période est connue par les historiens sous le nom de l'ère des Trente Tyrans. Postumus a servi, comme gouverneur des Gaules, l'empereur Gallien, mais ce dernier n'entend pas lui laisser une trop grande autonomie. Il lui adjoint son tout jeune fils Salonin et un régent, Sylvanus. Salonin, qui prétend montrer son autorité, exige de Postumus la livraison du butin pris sur les Germains. Postumus harangue alors ses légions qui craignent de perdre le produit de leurs pillages et il se fait proclamer empereur. Il capture Salonin à Cologne et le fait assassiner ; il se retrouve empereur de l'ensemble de la Gaule et d'une partie de l'Espagne et il sait résister aux Germains. S'il a employé des moyens expéditifs pour s'assurer du pouvoir, Postumus se révèle, dans l'administration de ses territoires, un souverain d'une grande habileté. Loin de rompre avec la tradition romaine, il s'emploie au contraire à l'imiter. Il s'entoure de consuls, de légats, de prétoriens, fait frapper des monnaies à son effigie, donne, enfin, toutes les garanties de sérieux. Sous son règne, les Gaules retrouvent une certaine prospérité économique. La discipline règne, les troubles locaux sont réprimés. C'est en vain que Gallien veut venger la mort de son fils Salonin ; ses moyens militaires sont trop faibles. En 269, Postumus est assassiné à Mayence par le général Laelianus. On peut dire que Postumus, empereur des Gaules, incarne une tentative malhabile d'empire fédératif. Postumus ne remet pas en cause la romanité, mais le pouvoir impérial universel et centralisateur. D'autres suivront son exemple (Tetricus, Zénobie de Palmyre) avant le retour à l'ordre et à l'unité exigé par les empereurs Aurélien et Dioclétien.

—  Joël SCHMIDT

Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures d'histoire, directeur de collections historiques

Classification


Autres références

«  POSTUMUS MARCUS CASSIANUS LATINIUS (mort en 269)  » est également traité dans :

"EMPIRE GAULOIS" ET "EMPIRE PALMYRÉNIEN" - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 263 mots

260 En Occident, Postume est proclamé empereur par les soldats qui ont assassiné Salonin, le fils de Gallien. En Orient, Odenath, prince de Palmyre, stoppe les Perses vainqueurs de Valérien et élimine plusieurs usurpateurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-gaulois-et-empire-palmyrenien-reperes-chronologiques/#i_10222

GAULE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Jean-Jacques HATT
  •  • 26 411 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les guerres civiles en Gaule »  : […] en comble. La création, après 260, d'un « Empire gaulois », dirigé successivement par Postumus, Victorinus, Tetricus, ne constitue pas une véritable sécession mais un essai d'autodéfense régional, respectant les cadres et les institutions romaines. En 268, la cité des Éduens, avec la ville d'Autun, se sépara de l'Empire gaulois, pour appeler à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaule/#i_10222

GERMANIE

  • Écrit par 
  • Raymond CHEVALLIER
  •  • 2 734 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La menace germanique et le limes »  : […] d'anarchie militaire, l'empire des Gaules (258-268) tente de prendre la relève de Rome pour mieux assurer la défense du limes : Postumus, appuyé par l'armée du Rhin et la Gaule du Nord et du Nord-Est, installe sa capitale à Trèves.L'année 257-258 marque le repli sur la ligne rhénane. Francs et Alamans percent le limes et envahissent la Gaule […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germanie/#i_10222

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 200 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La pression des Barbares »  : […] et de débauche, d'avoir accepté que la Gaule, si souvent ravagée, confiât sa défense à Postumus, fondateur d'un « Empire gaulois » relativement prospère, mais qui échappait à l'autorité de l'empereur de Rome. En Orient, de même, l'avance des Perses qui avaient pillé la Syrie et Antioche en 256 et en 260, fut arrêtée par le prince de Palmyre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-le-haut-empire/#i_10222

TETRICUS CAIUS PIUS ESUVIUS (mort en 275)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 614 mots

Né à Bordeaux, Tetricus est un gaulois romanisé appartenant à la classe des notables de la province d'Aquitaine, une des régions les plus riches des Gaules, au iiie siècle. Il siège à Rome en qualité de sénateur et y représente sa province ; il partage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caius-pius-esuvius-tetricus/#i_10222

Pour citer l’article

Joël SCHMIDT, « POSTUMUS MARCUS CASSIANUS LATINIUS (mort en 269) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcus-cassianus-latinius-postumus/