POSTUMUS MARCUS CASSIANUS LATINIUS (mort en 269)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'anarchie militaire et la désagrégation de l'Empire romain à la fin du iiie siècle favorisent les menées factieuses et ambitieuses d'un certain nombre de généraux romains qui se font proclamer empereurs par leurs légions. Cette période est connue par les historiens sous le nom de l'ère des Trente Tyrans. Postumus a servi, comme gouverneur des Gaules, l'empereur Gallien, mais ce dernier n'entend pas lui laisser une trop grande autonomie. Il lui adjoint son tout jeune fils Salonin et un régent, Sylvanus. Salonin, qui prétend montrer son autorité, exige de Postumus la livraison du butin pris sur les Germains. Postumus harangue alors ses légions qui craignent de perdre le produit de leurs pillages et il se fait proclamer empereur. Il capture Salonin à Cologne et le fait assassiner ; il se retrouve empereur de l'ensemble de la Gaule et d'une partie de l'Espagne et il sait résister aux Germains. S'il a employé des moyens expéditifs pour s'assurer du pouvoir, Postumus se révèle, dans l'administration de ses territoires, un souverain d'une grande habileté. Loin de rompre avec la tradition romaine, il s'emploie au contraire à l'imiter. Il s'entoure de consuls, de légats, de prétoriens, fait frapper des monnaies à son effigie, donne, enfin, toutes les garanties de sérieux. Sous son règne, les Gaules retrouvent une certaine prospérité économique. La discipline règne, les troubles locaux sont réprimés. C'est en vain que Gallien veut venger la mort de son fils Salonin ; ses moyens militaires sont trop faibles. En 269, Postumus est assassiné à Mayence par le général Laelianus. On peut dire que Postumus, empereur des Gaules, incarne une tentative malhabile d'empire fédératif. Postumus ne remet pas en cause la romanité, mais le pouvoir impérial universel et centralisateur. D'autres suivront son exemple (Tetricus, Zénobie de Palmyre) avant le retour à l'ordre et à l'unité exigé par les empereurs Aurélien et Dioclétien.

—  Joël SCHMIDT

Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures d'histoire, directeur de collections historiques

Classification


Autres références

«  POSTUMUS MARCUS CASSIANUS LATINIUS (mort en 269)  » est également traité dans :

"EMPIRE GAULOIS" ET "EMPIRE PALMYRÉNIEN" - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 263 mots

260 En Occident, Postume est proclamé empereur par les soldats qui ont assassiné Salonin, le fils de Gallien. En Orient, Odenath, prince de Palmyre, stoppe les Perses vainqueurs de Valérien et élimine plusieurs usurpateurs. 264 Victoire de Postume sur les Germains ; il profite de ce succès pour célébrer ses quinquennales (anniversaire de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-gaulois-et-empire-palmyrenien-reperes-chronologiques/#i_10222

GAULE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Jean-Jacques HATT
  •  • 26 409 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les guerres civiles en Gaule »  : […] Les guerres civiles déclenchées après la mort de Commode (192) eurent en partie pour théâtre la Gaule, où Albinus avait soulevé les armées de Germanie, jointes à celles de Bretagne et d'Espagne. La fin de la guerre fut marquée, en 197, par une bataille livrée sous les murs de Lyon, à l'issue de laquelle Albinus, battu, se suicida. Le règne de Septime Sévère est caractérisé par un énergique redres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaule/#i_10222

GERMANIE

  • Écrit par 
  • Raymond CHEVALLIER
  •  • 2 733 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La menace germanique et le limes »  : […] Les Chattes font une incursion en 162. Marc Aurèle guerroie sur le Rhin et le Danube (166-180). La menace germanique amène à reconnaître la nécessité d'échelonner les défenses vers l'intérieur et de créer des points d'appui en arrière du limes. Dès lors s'esquisse l'opposition entre les limitanei et la réserve stratégique. Commode traite avec les Marcomans. L'armée commence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germanie/#i_10222

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 194 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La pression des Barbares »  : […] Pendant cette période, la plus funeste de l'histoire de l'Empire , aucun souverain ne put fonder de dynastie durable, les armées proclamèrent sans cesse de nouveaux empereurs, légitimes quand ils survécurent, mais usurpateurs et « tyrans » quand le sort des armes se déclara contre eux. Ce fut une grande cause de faiblesse, malgré la valeur de certains, car rien n'assurait la continuité d'une polit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-le-haut-empire/#i_10222

TETRICUS CAIUS PIUS ESUVIUS (mort en 275)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 614 mots

Né à Bordeaux, Tetricus est un gaulois romanisé appartenant à la classe des notables de la province d'Aquitaine, une des régions les plus riches des Gaules, au iii e siècle. Il siège à Rome en qualité de sénateur et y représente sa province ; il partage son temps entre son pays natal et la capitale de l'Empire. Il entend surtout protéger l'Aquita […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caius-pius-esuvius-tetricus/#i_10222

Pour citer l’article

Joël SCHMIDT, « POSTUMUS MARCUS CASSIANUS LATINIUS (mort en 269) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcus-cassianus-latinius-postumus/