FROTTEMENT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Divers types

Divers types
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Phénomènes d'adhérence

Phénomènes d'adhérence
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Diagrammes binaires

Diagrammes binaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Couples métalliques pour la mécanique lubrifiée

Couples métalliques pour la mécanique lubrifiée
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Données numériques et conclusions pratiques

Dans les problèmes de freinage, on cherche à avoir les coefficients de frottement les plus élevés, mais il est difficile, sans courir le risque d'une détérioration rapide des surfaces, de dépasser f = 0,5. En mécanique, on cherche généralement, au contraire, à obtenir les coefficients de frottement les plus faibles.

En première approximation, on obtient les valeurs suivantes :

– acier cémenté trempé sur bronze (graissé) : 0,1 ;

– acier sur acier avec des huiles riches en acide gras : 0,09 ;

– acier sur acier avec palier à huile en régime hydrodynamique : 0,005.

Le coefficient de frottement peut décider de la réversibilité ou de l'irréversibilité de certains organes mécaniques (vis et roue tangente, trains épicycloïdaux, etc.).

Les pertes par frottement diminuent le rendement des machines ; le cas le plus typique est celui d'une automobile, qui consacre plus de la moitié de l'énergie qu'on lui fournit à vaincre les frottements du moteur, de la boîte de vitesses, des cardans, du pont arrière, des pneus sur la route et de l'air sur la carrosserie.

La nature a fort bien réussi ses couples de frottement ; l'adhérence du pied de l'homme sur la terre est remarquable, surtout si on la compare à celle, fort médiocre, d'une roue de locomotive sur un rail ; les articulations du corps humain, coudes, genoux, etc., sont des paliers hydrostatiques très difficiles à reproduire qui, tant du fait de leur conception mécanique que des qualités propres du fluide synovial, ont un coefficient de frottement de 0,02.

Pour mieux lutter contre les effets néfastes du frottement, la mécanique moderne dispose de toute une panoplie d'armes performantes, qui permettent d'apporter une solution à près de 80 p. 100 des problèmes : on envisagera successivement les matériaux, les traitements et revêtements de surface, les lubrifiants liquides et les règles technologiques. Matériaux. Aux alliages cuivreux, fontes ou antifrictions traditionnels, s'ajoutent maintenant entre autres :

– les céramiques (oxydes, carbures, nitrures, etc.), dont les qualités de dureté, d'ine [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : Ingénieur, École centrale lyonnaise, président du Centre stéphanois de recherche mécanique, hydromécanique et frottement
  • : ingénieur de l'École centrale lyonnaise, directeur au Centre stéphanois de recherche mécanique, hydromécanique et frottement

Classification


Autres références

«  FROTTEMENT  » est également traité dans :

COULOMB CHARLES AUGUSTIN (1736-1806)

  • Écrit par 
  • C. Stewart GILLMOR
  •  • 2 019 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ingénieur »  : […] Précédant ses recherches en physique, les travaux de Coulomb en tant qu'ingénieur l'avaient amené à publier des mémoires fondamentaux sur la résistance des matériaux (rupture de poutres et de pieux en maçonnerie), la mécanique des sols et la théorie des frottements. Il fut l'un des premiers à appliquer le calcul des variations à des problèmes prat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-augustin-coulomb/#i_21035

DYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Michel CAZIN, 
  • Jeanine MOREL
  •  • 10 004 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Lois du frottement de deux solides en contact »  : […] Considérons le cas de deux solides S 1 et S 2 en contact ponctuel (on désigne par contact ponctuel un contact suivant une surface de mesure négligeable). Nous supposerons que ces deux solides sont limités par des surfaces ayant un plan tangent commun (π) bien défini au point de contact I. Désignons par n 21 le vecteur unitaire de la normale comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynamique/#i_21035

GLACIERS

  • Écrit par 
  • François ARBEY, 
  • Louis LLIBOUTRY
  •  • 12 998 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Lois de frottement »  : […] La recherche d'une loi de frottement, problème majeur de la glaciologie, a été faite en considérant les processus à l'échelle du microrelief du lit. La glace contourne les bosses, d'autant mieux qu'elles sont plus grandes. De plus, la glace fond sur leurs faces amont, grâce à la chaleur que fournit un regel simultané sur les faces aval [cf. glace […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glaciers/#i_21035

MÉCANIQUE SPATIALE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CARROU
  •  • 6 668 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Les perturbations »  : […] On s'intéressera ici au mouvement elliptique, qui est celui de la quasi-totalité des satellites d'application. Le mouvement d'un satellite artificiel autour d'un astre homogène et sphérique obéit aux trois lois de Kepler ; pour cette raison, il est qualifié de képlérien. En réalité, l'accélération du satellite subit des perturbations d'origines di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-spatiale/#i_21035

MICROSYSTÈMES, technologie

  • Écrit par 
  • Daniel HAUDEN
  •  • 3 750 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Augmentation du couple mécanique et de la puissance dans les micromécanismes »  : […] L'augmentation du couple et de la puissance mécanique est obtenue soit par l'accroissement de la force électrostatique, soit par l'usage de matériaux d'actionnement provoquant une force mécanique importante ou une déformation de grande amplitude. Le couple et la puissance mécanique, donc la force électrostatique, sont proportionnels à la surface ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microsystemes-technologie/#i_21035

QUASI-CRISTAUX

  • Écrit par 
  • Marc AUDIER, 
  • Michel DUNEAU
  •  • 3 079 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Propriétés physiques des quasi-cristaux »  : […] Les études des propriétés physico-chimiques des quasi-cristaux ont pris un réel essor avec la fabrication de mono-quasi-cristaux de grande taille par des techniques de croissance cristallines standard (croissance de types Bridgman et Czochralsky). Des mono-quasi-cristaux icosaédriques de plusieurs centimètres ont été obtenus dans le système alumin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quasi-cristaux/#i_21035

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques-Jean CAUBET, Jean POLTI, « FROTTEMENT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frottement/