GEHRY FRANK O. (1929- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En quête de textures nouvelles, de structures libres et complexes, la démarche de Frank Owen Gehry s'affranchit des conventions et s'affirme volontiers comme active, voir joueuse. Ainsi, ses constructions s'apparentent souvent à la sculpture. L'innovante juxtaposition des volumes, la diversité des matières et des couleurs lui ont permis d'acquérir une notoriété qui est devenue éclatante avec la construction du musée Guggenheim de Bilbao.

La désarticulation des volumes

Né Goldberg en 1929 à Toronto, au Canada, Frank O. Gehry étudie les beaux-arts et l'architecture à l'université de Californie du Sud à Los Angeles (il est diplômé en 1954), puis l'urbanisme à la Graduate School of Design, à Harvard (1956-1957). De 1953 à 1958, il travaille successivement chez Welton Becket and Associates (1957-1958), Victor Gruen (concepteur de grands centres commerciaux, en 1958-1961) à Los Angeles, Hideo Sasaki, Pereira & Luckman et, à Paris, chez André Remondet (1961). Il fonde, à Los Angeles en 1962, l'agence Frank O. Gehry and Associates. Dès 1968, il expérimente avec ses premières commandes, comme une grange à San Juan Capistrano en Californie, certains dispositifs tels que le biais du toit ou les parois de tôle ondulée qui en font une œuvre sculpturale. Ses premières réalisations trahissent l'influence très nette de Frank Lloyd Wright et de l'architecture japonaise : les maisons Steeve à Brentwood (Californie, 1959) ou Harper à Baltimore (Maryland, 1976) sont notamment marquées par une grande unité spatiale et une grande sobriété de façades. On retrouve ces surfaces planes au Danziger Studio, à Hollywood (1964), traité de façon quasi cubiste, avec très peu d'ouvertures.

Une autre influence est particulièrement remarquable dans le travail de Gehry au cours des années 1970 : celle de l'architecture primitive américaine des Indiens du [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GEHRY FRANK O. (1929- )  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les architectures du déconstructivisme »  : […] Au terme d'une longue carrière, Philip Johnson, l'un des promoteurs de l'expression « style international », avant de devenir à partir des années 1970 un représentant essentiel du postmodernisme, avait confirmé en 1988 son art d'anticiper et de susciter de nouveaux changements de style dans l'architecture américaine. Ainsi, en 1988, se tint au Muse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-l-architecture/#i_21167

GUGGENHEIM MUSÉE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 815 mots
  •  • 1 média

Institution au rayonnement international, le musée Guggenheim possède et expose des objets d'art moderne et contemporain à New York et dans diverses autres villes sous l'égide de la fondation Solomon R. Guggenheim, créée en 1937. La fondation fédère ainsi le musée Solomon R. Guggenheim à New York, la collection Peggy Guggenheim à Venise, le musée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guggenheim-musee/#i_21167

INGÉNIEUR ET ARCHITECTE

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 4 251 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un nouveau désir d'architecture »  : […] Face à la complexité croissante des constructions comme au déplacement qui s'opère en direction des outils numériques, on serait tenté d'annoncer la disparition inéluctable de la figure professionnelle de l'architecte. Après tout, l'architecture occupe une place mineure au sein d'un monde pourtant marqué par une urbanisation galopante. Mais c'est o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ingenieur-et-architecte/#i_21167

MUSÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN, 
  • André DESVALLÉES, 
  • Raymonde MOULIN
  •  • 13 792 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des chefs-d'œuvre architecturaux : un enjeu identitaire, urbanistique et touristique »  : […] Le musée, prenant le relais des cathédrales du Moyen Âge, des palais du Grand Siècle et des gares du xix e siècle, est devenu l'œuvre architecturale majeure de notre temps. Partout dans le monde, dans les dernières décennies du xx e  siècle et au début du xxi e siècle, de nouveaux musées ont été créés (construction de nouveaux bâtiments, extensio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/museologie/#i_21167

SALONEN ESA-PEKKA (1958- )

  • Écrit par 
  • Charles TRUMBULL
  • , Universalis
  •  • 1 001 mots

Dans le chapitre « Un chef au service de la musique de son temps »  : […] Esa-Pekka Salonen fait ses débuts à la direction en 1979, avec l’Orchestre symphonique de la Radio finlandaise. Les nombreux engagements qu’il obtient ensuite en Scandinavie sont notamment marqués par la production de Wozzeck d’Alban Berg à l’Opéra de Stockholm. En 1983, il dirige au pied levé le Philharmonia Orchestra de Londres dans la Troisièm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esa-pekka-salonen/#i_21167

SCULPTURE CONTEMPORAINE

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 066 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Réinventer la monumentalité »  : […] House s’inscrit dans la vogue nouvelle des années 1990- 2000, la commande d’œuvres qu’on a souvent regroupées sous l’appellation d’antimonuments ou de contre-monuments. « Comment faire un monument à la fin du xx e  siècle ? », telle était la question de départ que se posait l’artiste néerlandais Jan Dibbets lors de son projet d’ Hommage à Arago ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sculpture-contemporaine/#i_21167

Voir aussi

Pour citer l’article

Simon TEXIER, « GEHRY FRANK O. (1929- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frank-o-gehry/