BILBAO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Capitale de la province de Biscaye (Vizcaya) au Pays basque, Bilbao est l'un des ports les plus importants d'Espagne. Le fait portuaire est essentiel pour comprendre la constitution de ce complexe industriel et urbain. Le port et la ville se sont fixés au fond de la ria du Nervión, longue (12 km) et étroite, en grande partie remblayée, au point de remontée maximal de la marée et à la sortie d'une gorge. Débouché de la Castille depuis le xve siècle, mais laissée pour un temps à l'écart par la nouvelle géographie des chemins de fer au xixe, Bilbao prend son essor à la fin de ce siècle, avec l'exportation vers l'Angleterre du minerai de fer extrait des collines avoisinantes. L'importation, en retour, de charbon et de coke entraîne une industrialisation moderne soutenue par un marché financier dynamique (banques de Bilbao et de Biscaye) et par la création de grandes sociétés (Altos Hornos de Vizcaya). Si le fer local a été concurrencé à partir des années 1960 par les importations et la sidérurgie par le complexe d'Avilés (Asturies), Bilbao a continué de produire une grande partie de l'acier espagnol. La chimie y est présente avec l'énorme raffinerie de pétrole (Petronor) dans la ria voisine de Somorrostro. Le port originel devenu rapidement insuffisant, on n'a pas cessé de le déplacer vers l'aval pour gagner plus de profondeur et d'espace (canal de Deusto) et on a procédé à l'établissement d'une industrie lourde (hauts fourneaux, aciéries). On a aménagé le port extérieur, en face de Santurce. La ville a aussi suivi cette marche à la mer : installée dans un coude de la rive droite jusqu'au xviiie siècle, elle change de rive au xixe siècle sous l'effet de l'essor lié au développement du port et à l'industrie. L'Ensanche (extension) datant de 1873, au plan géométrique et aux larges avenues, devient la ville moderne, centre financier et des affaires. Les banlieues industrielles et ouvrières s'allongent le long de la ria vers l'aval (Baracaldo, Sestao, Portugalete, Santurce) et dans les vallées vers l'amont (Basauri), empiétant m [...]

Espagne : carte administrative

Espagne : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Espagne. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, maître assistant à l'Institut de géographie d'Aix-Marseille

Classification


Autres références

«  BILBAO  » est également traité dans :

BASQUES

  • Écrit par 
  • Jean HARITSCHELHAR, 
  • Pierre LAFITTE, 
  • Pierre LETAMENDIA, 
  • Maitane OSTOLAZA
  • , Universalis
  •  • 13 370 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Genèse et développement du nationalisme »  : […] Le Parti nationaliste basque est créé en 1895 par Sabino Arana Goiri (1865-1903), fils d'un armateur carliste, journaliste, historien et spécialiste de la langue basque sur laquelle il énonce des thèses contestées. Son œuvre historique demeure la création de la première organisation nationaliste, toujours vivante d'ailleurs, du néologisme Euzkadi (ou Euskadi) pour nommer le Pays basque (jusque-l […] Lire la suite

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN
  •  • 9 609 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le Pays basque »  : […] La région avait de vieilles traditions commerciales et artisanales : forges et constructions navales basques étaient célèbres depuis le Moyen Âge. Les industries du Guipúzcoa, à l'est (papeteries notamment), souvent des entreprises de taille moyenne, ont des origines qui remontent à l'usage de la force hydraulique, notamment dans la vallée de l'Oria. Mais c'est dans la seconde moitié du xix e  siè […] Lire la suite

GEHRY FRANK O. (1929- )

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  • , Universalis
  •  • 1 604 mots

Dans le chapitre « Le mouvement qui déplace les lignes »  : […] La source première de l'inspiration de Gehry demeure toutefois cette ville chaotique qu'est Los Angeles. Chaque bâtiment en est une métaphore, l'occasion d'exprimer un désordre doublé du spectre du tremblement de terre qui menace la Californie. La maison qu'il construit pour un cinéaste (1981) ou le California Aerospace Museum (1984) témoignent notamment de cette prise de position. Attentif au con […] Lire la suite

GUGGENHEIM MUSÉE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 815 mots
  •  • 1 média

Institution au rayonnement international, le musée Guggenheim possède et expose des objets d'art moderne et contemporain à New York et dans diverses autres villes sous l'égide de la fondation Solomon R. Guggenheim, créée en 1937. La fondation fédère ainsi le musée Solomon R. Guggenheim à New York, la collection Peggy Guggenheim à Venise, le musée Guggenheim de Bilbao et le Deutsche Guggenheim à […] Lire la suite

MUSÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN, 
  • André DESVALLÉES, 
  • Raymonde MOULIN
  •  • 13 792 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des chefs-d'œuvre architecturaux : un enjeu identitaire, urbanistique et touristique »  : […] Le musée, prenant le relais des cathédrales du Moyen Âge, des palais du Grand Siècle et des gares du xix e siècle, est devenu l'œuvre architecturale majeure de notre temps. Partout dans le monde, dans les dernières décennies du xx e  siècle et au début du xxi e siècle, de nouveaux musées ont été créés (construction de nouveaux bâtiments, extension des bâtiments anciens, réhabilitation d'usines o […] Lire la suite

Les derniers événements

17-22 octobre 2011 • Espagne • Annonce par l'E.T.A. de l'arrêt définitif de la lutte armée.

politiques saluent cette annonce. La dissolution de l'organisation clandestine demeure liée au sort des quelque sept cents prisonniers etarras et à la restitution des armes détenues par l'E.T.A. Le 22, quelque cinquante mille personnes participent, à Bilbao, à une manifestation en faveur d'une solution politique et pacifique pour l'indépendance du Pays basque espagnol.  [...] Lire la suite

11-18 décembre 2000 • Espagne • Poursuite des actions violentes de l'E.T.A.

, le collectif antiterroriste « Basta Ya ! » (« Ça suffit ! »), créé en 1998 pour mobiliser l'opinion contre les agissements de l'E.T.A., reçoit le prix Sakharov des droits de l'homme décerné par le Parlement européen. Le 18, un attentat à la bombe attribué à l'E.T.A., qui aurait pu être très meurtrier, est déjoué à l'université de journalisme de Bilbao.  [...] Lire la suite

9-30 octobre 2000 • Espagne • Poursuite des attentats de l'E.T.A.

dans ses rangs en septembre. Un précédent « commando Andalousie » de l'E.T.A. avait été démantelé en 1998. Le 16, un médecin militaire, le colonel Antonio Muñoz Cariñanos, est assassiné par balles à Séville. Les deux tueurs, membres de l'E.T.A., sont arrêtés. Le 21, 150 000 personnes manifestent à Bilbao [...] Lire la suite

7-29 août 2000 • Espagne • Poursuite de la vague d'attentats de l'E.T.A.

Le 7, quatre membres de l'E.T.A. sont tués, à Bilbao, dans l'explosion de leur voiture qui contenait des armes et des explosifs. L'un d'eux, Francisco « Patxi » Rementeria, était le chef d'un commando particulièrement meurtrier. Le 8, un attentat à la voiture piégée cause la mort d'un entrepreneur [...] Lire la suite

15-23 janvier 2000 • Espagne • Reprise des attentats par l'E.T.A.

Le 15, deux manifestations nationalistes regroupent quelque 100 000 personnes à Bilbao. La première, à l'appel des modérés du Parti nationaliste basque (P.N.V.), vise à obtenir de l'E.T.A. qu'elle ne recoure pas de nouveau à la violence, après la rupture, en décembre 1999, de la trêve observée [...] Lire la suite

4-20 avril 1989 • Espagne • Fin de la trêve des attentats.

de l'opposition approuvent cette décision. Le 12, un garde civil est tué dans un attentat dans la banlieue de Bilbao. Le même jour, deux membres présumés de l'E.T.A. sont interpellés en France, dans l'Hérault, et le lendemain José Luis Corcuera, ministre espagnol de l'Intérieur, rencontre à Paris son homologue [...] Lire la suite

20-22 novembre 1984 • Espagne • Manifestation de nationalisme basque après l'assassinat de Santiago Brouard à Bilbao

Le 20, le docteur Santiago Brouard, président du Parti populaire socialiste révolutionnaire (H.A.S.I.), principale composante de la coalition indépendandiste Herri Batasüna, proche de l'E.T.A. militaire, est assassiné à Bilbao. L'attentat est revendiqué par un mouvement d'extrême droite, le Groupe [...] Lire la suite

5-22 octobre 1983 • Espagne • Assassinat d'un officier par les indépendantistes basques

Le 5, l'E.T.A. politico-militaire enlève à Bilbao un officier de l'armée de terre, le capitaine Alberto Martin Barrios. Le 19, son corps est retrouvé dans les environs de la ville. Cet assassinat apparaît comme un défi des indépendantistes au gouvernement socialiste de Felipe Gonzalez et risque [...] Lire la suite

17-20 janvier 1982 • Espagne • Succès de la police dans sa lutte contre le terrorisme basque

, les services de la lutte antiterroriste découvrent un stock d'armes de près de cinq tonnes, près de Bilbao, grâce aux indications fournies par les terroristes arrêtés lors de la libération du docteur Iglesias. Dans un communiqué, l'E.T.A. politico-militaire précise que cet enlèvement, effectué pour obtenir des « moyens financiers », ne rompt pas la trêve décrétée le 28 février 1981.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Roland COURTOT, « BILBAO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bilbao/