FONDAMENTALISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Meeting du Jamaat-i-Islami au Pakistan, octobre 1998

Meeting du Jamaat-i-Islami au Pakistan, octobre 1998
Crédits : PA Photos

photographie

Jerry Falwell

Jerry Falwell
Crédits : Jeff Fusco/ Getty Images News/ Getty Images

photographie


Au sens premier : une réalité protestante

Au-delà de son sens générique, applicable à toutes les religions, le terme « fondamentalisme » renvoie à une réalité confessionnelle spécifique, celle du protestantisme. Comme le rappelle Jean-Paul Willaime, « chaque tradition religieuse produit des formes d'extrémismes qui lui sont propres et il n'est pas évident de rassembler sous un même concept les divers radicalismes religieux ». Il existe des termes appropriés pour caractériser les radicalités religieuses internes à l'islam (islamisme) et au catholicisme (intégrisme). Le mot « fondamentalisme » s'est forgé quant à lui dans le contexte protestant.

La contestation fondamentaliste s'est affirmée outre-Atlantique à la fin du xixe siècle. Ce courant émerge avec le cycle de conférences bibliques organisées à Niagara (Ontario) de 1883 à 1897. Entre 1910 et 1915, douze fascicules comprenant une centaine d'articles théologiques, tirés à trois millions d'exemplaires, furent publiés sous le titre The Fundamentals : A Testimony to the Truth. La montée du libéralisme théologique, assimilée à un déficit d'orthodoxie, en a constitué la cause immédiate. Hostiles à la pluralisation croissante des grandes dénominations, rétifs aux nouvelles exégèses, des protestants se sont cabrés au nom de la préservation des « fondamentaux » de la foi, à savoir l'incarnation de Jésus, Fils de Dieu et Dieu lui-même, sa naissance virginale, sa mort expiatoire sur la croix pour le salut des hommes, la résurrection corporelle, la réalité du péché qui sépare de Dieu et rend l'expiation nécessaire, le salut par la grâce et non par les efforts humains, et l'autorité de la Bible, « Parole inspirée de Dieu ».

Ce premier fondamentalisme protestant américain, aux ramifications internationales n'a pas défendu, à l'origine, de ligne séparatiste, contre-culturelle, mais a graduellement connu une radicalisation qui l'a conduit à renoncer au projet de régénérer le pr [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : agrégé d'histoire, chercheur au C.N.R.S, laboratoire Groupe sociétés, religions, laïcités

Classification


Autres références

«  FONDAMENTALISME  » est également traité dans :

FONDAMENTALISME (psychologie)

  • Écrit par 
  • Vassilis SAROGLOU
  •  • 1 067 mots

Le terme « fondamentalisme » désignait, au début du xxe siècle, le mouvement protestant américain qui prônait un retour antimoderniste à certains « fondamentaux » du christianisme : infaillibilité de la Bible, historicité des miracles, véracité littérale de dogmes chrétiens. Progressivement, le terme s’est élargi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondamentalisme-psychologie/#i_34790

ESCHATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Michel HULIN
  •  • 6 356 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La situation contemporaine »  : […] La pensée eschatologique a-t-elle encore un sens aujourd'hui, a-t-elle un avenir ? Ce qui frappe en tout cas, en cette fin du xx e  siècle, c'est l'éclipse presque totale de tous les discours hérités du passé. La théologie chrétienne, en particulier, est devenue quasi muette, sinon agnostique, en tout ce qui concerne l'au-delà. Elle se cramponne c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eschatologie/#i_34790

ÉVANGÉLIQUES (ÉGLISES)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 337 mots

Le qualificatif « évangélique » est revendiqué par des Églises qui affirment par là garder, contrairement à celles dont elles sont issues, les Évangiles comme seule base ou norme de leur foi. Dans les pays germaniques, le mot recouvre l'adjectif français « protestant » et s'oppose à « catholique ». Dans les pays latins, il désigne ou bien une Église protestante (ainsi l'Église évangélique luthérie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglises-evangeliques/#i_34790

RELIGION - Sociologie religieuse

  • Écrit par 
  • Olivier BOBINEAU
  •  • 6 053 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Nouvelles formes de croyance »  : […] Deuxième orientation et thématique de recherche en sociologie religieuse : la forme que prennent les croyances et pratiques depuis la fin des années 1960. Outre la subjectivisation et pluralisation du croire que l'on vient d'évoquer, de nouvelles formes d'expression du religieux se manifestent et se développent donnant naissance à une scène religieuse polarisée selon deux tendances opposées. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-sociologie-religieuse/#i_34790

Voir aussi

Pour citer l’article

Sébastien FATH, « FONDAMENTALISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondamentalisme/