MARINETTI FILIPPO TOMMASO (1876-1944)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Marinetti

Marinetti
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Les fondateurs du futurisme

Les fondateurs du futurisme
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Le futurisme

Le futurisme
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie


Sans doute connaît-on mieux en France le mouvement de peinture futuriste que le fondateur du futurisme F. T. Marinetti. C'est pourtant son manifeste, paru dans Le Figaro de février 1909, qui allait assurer la fortune du groupe : des écrivains italiens connus comme Aldo Palazzeschi, Giovanni Papini, Ardengo Soffici se joignirent un temps à lui, Apollinaire lui dédia un manifeste futuriste. Cependant Marinetti, poète symboliste, écrit avant 1909 et son activité littéraire se poursuit en français et en italien jusqu'en 1914, en italien par la suite : destin littéraire exemplaire qui va de la tour d'ivoire symboliste à un art qui se veut expression du monde moderne et qu'une action directe vient soutenir, vie et œuvres mariées pour le meilleur et pour le pire.

Marinetti

Marinetti

Photographie

L'Italien Filippo Tommaso Marinetti (1876-1944), poète symboliste puis fondateur du futurisme, mouvement prônant la recherche de la modernité dans tous les domaines. Marinetti alla jusqu'à la glorification de la guerre et se rapprocha du fascisme. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Les fondateurs du futurisme

Les fondateurs du futurisme

Photographie

Les fondateurs du futurisme en 1912. De gauche à droite, Luigi Russolo, Carlo Carrà, Filippo Tommaso Marinetti, Umberto Boccioni, Gino Severini. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Le poète symboliste

Né de parents italiens à Alexandrie (la fortune qu'y réalisa son père avocat contribua à la diffusion du futurisme), Filippo Tommaso Marinetti fait ses études en français dans un collège de jésuites, puis vient à Paris pour y passer son baccalauréat. Dès lors, ses activités se partagent entre la France et l'Italie. Il fait paraître un poème en vers libres, Les Vieux Marins, qui remportera le prix des Samedis populaires, organisés par C. Mendès et G. Kahn ; il collabore ensuite aux principales revues symbolistes (La Vogue, La Plume, La Revue blanche), donne des récitals poétiques en Italie, et lance lui-même à Milan, en 1905, une revue internationale, Poesia. Sa production française symboliste (La Conquête des étoiles, 1902 ; Destruction, 1904 ; La Ville charnelle, 1908), en vers libres, est d'une inspiration principalement épique et cosmique : lutte de l'océan pour s'emparer des étoiles, combat du poète contre le Soleil pour posséder la ville ; les éléments s'opposent et s'agressent de manière clairement sexuelle (« Les clochers brandis comme des lances noires meurtrire [...]

Le futurisme

Le futurisme

Photographie

Un exemplaire de Poesia, la revue internationale lancée en 1905 par le poète symboliste italien Filippo Tommaso Marinetti (1876-1944), fondateur du futurisme. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : agrégée de l'Université, maître de conférences à l'université de Toulouse-Le-Mirail

Classification


Autres références

«  MARINETTI FILIPPO TOMMASO (1876-1944)  » est également traité dans :

AVANT-GARDE

  • Écrit par 
  • Marie-Laure BERNADAC, 
  • Nicole BRENEZ, 
  • Antoine GARRIGUES, 
  • Jacinto LAGEIRA, 
  • Olivier NEVEUX
  •  • 10 101 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'avant-garde futuriste du XXe siècle »  : […] Le 12 avril 1912, Filippo Tommaso Marinetti écrivait à Francesco Balilla Pratella, le chef de l'école musicale futuriste : « Ravel est considéré à juste titre comme le plus grand musicien français. Il est absolument indispensable et nécessaire que tu le dépasses et que tu l'écrases à Paris par un éclat d'une puissante originalité [...]. Je voudrais que tu composes pour Paris deux ou trois morceau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avant-garde/#i_2277

ÉPHÉMÈRE, arts

  • Écrit par 
  • Véronique GOUDINOUX
  •  • 2 182 mots

En 1911, Filippo Tommaso Marinetti, l'inventeur du futurisme, proclamait avec virulence : « À la poésie du souvenir nostalgique, nous opposons la poésie de l'attente fiévreuse. Aux larmes de la beauté qui se penche tendrement sur les tombes, nous opposons le profil tranchant, aiguisé, du pilote, du chauffeur et de l'aviateur. À la conception de l'impérissable et de l'immortel, nous opposons, en a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ephemere-arts/#i_2277

FUTURISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI, 
  • Claude FRONTISI, 
  • Claude KASTLER
  •  • 5 047 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le cinéma, un art futuriste ? »  : […] Comme souvent chez les futuristes italiens, les premières réalisations cinématographiques concrètes précèdent et déterminent théories et manifestes. La première initiative est à porter au crédit du groupe florentin de l' Italia futurista (le plus expérimenté en matière de cinéma, puisque dès 1910-1912, les deux frères Arnaldo Ginna et Bruno Corra, qui avaient publié Arte dell'avenire (1910), ava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/futurisme/#i_2277

FUTURISME. MANIFESTES, DOCUMENTS, PROCLAMATIONS, Giovanni Lista - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 967 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le manifeste du futurisme »  : […] Lancé officiellement par son fondateur, l'écrivain Filippo Tommaso Marinetti, dans le Figaro du 20 février 1909, le Manifeste du futurisme est un texte de portée générale sur les nouvelles attitudes pratiques et esthétiques à adopter vis-à-vis du passé comme du futur. On y trouve déjà formulé l'un des thèmes, que l'on retrouvera de manière récurrente dans les proclamations d'autres artistes du g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/futurisme-manifestes-documents-proclamations/#i_2277

ITALIE - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Dominique FERNANDEZ, 
  • Pierre LAROCHE, 
  • Angélique LEVI, 
  • Jean-Paul MANGANARO, 
  • Philippe RENARD, 
  • Jean-Noël SCHIFANO
  •  • 29 122 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Une intériorité inquiète : Saba, Ungaretti, Montale »  : […] Un panorama de la poésie du xx e  siècle, fût-il succinct, ne peut se priver de la mention des futuristes. On peut les assimiler aux poètes de la première génération : Marinetti (1876-1944), P.  Buzzi (1874-1956), A.  Soffici (1879-1965), L.  Folgore (1888-1966), A.  Palazzeschi, surtout (1885-1974), tentent de faire sauter l'édifice de la poésie traditionnelle. Ils s'en prennent à la constitution […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-langue-et-litterature/#i_2277

LOMBARDIE

  • Écrit par 
  • Franco MAZZINI
  •  • 3 758 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le XXe siècle »  : […] À la fin du xix e  siècle, le «   divisionnisme », auquel se trouve attaché le nom de Giovanni Segantini , fait la liaison avec le xx e  siècle. En effet, de ce mouvement et de ses expériences, qu'on peut comparer avec celles du « pointillisme », sont sortis les protagonistes de l'art contemporain. U. Boccioni, tout d'abord, qui s'installe à Milan en 1909 et devient, avec F. T. Marinetti, l'anima […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombardie/#i_2277

PALAZZESCHI ALDO (1885-1974)

  • Écrit par 
  • Giovanni LISTA
  •  • 544 mots

Aldo Giurlani naît à Florence ; adolescent, il choisira le pseudonyme de Palazzeschi qui est le nom de sa grand-mère. Issu d'une famille de la bourgeoisie aisée (son père le destine à des études commerciales), Aldo rêve, très jeune, d'être comédien, et entreprend d'écrire son premier recueil de poèmes, I Cavalli bianchi , 1905 ( Cheveux blancs ). L'année suivante, il abandonne sa carrière théâtral […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldo-palazzeschi/#i_2277

SURRÉALISME & CINÉMA

  • Écrit par 
  • Ado KYROU
  •  • 1 414 mots

Le cinéma à proprement parler surréaliste peut paraître à première vue mince, voire pauvre. Il n'en est rien : le surréalisme a imprégné quantité de films. Les surréalistes, ceux qui firent partie du groupe et qui signèrent les textes importants de l'entre-deux-guerres, se méfièrent du cinéma, retrouvant dans les seuls films populaires (par exemple Fantomas ), burlesques (par exemple ceux des Marx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-et-cinema/#i_2277

Pour citer l’article

Muriel GALLOT, « MARINETTI FILIPPO TOMMASO - (1876-1944) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/filippo-tommaso-marinetti/