COPPI FAUSTO (1919-1960)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fausto Coppi fut-il le plus grand champion de l'histoire du cyclisme, comme l'affirment de nombreux spécialistes ? La seule lecture du palmarès plaide pour Eddy Merckx, qui remporta 525 victoires, contre 149 pour Coppi. Mais, quand il sortait du peloton, ce qu'il fit à cinquante-trois reprises, Coppi ne fut jamais rejoint : les statistiques indiquent qu'il passa 3 000 kilomètres seul en tête d'une course. En outre, Coppi eut à affronter la plus exceptionnelle génération de champions que le sport cycliste ait connue : ses rivaux se nommaient Gino Bartali, bien sûr, mais aussi Hugo Koblet, Ferdi Kubler, Louison Bobet, Fiorenzo Magni, Raphaël Geminiani, Rik Van Steenbergen, André Darrigade... De plus, ses méthodes d'entraînement bousculèrent autant les habitudes que ses trouvailles alimentaires et techniques : il fut un précurseur en ce qui concerne l'évolution du matériel, la préparation physique, l'hygiène de vie, la diététique. Quand Jacques Goddet, l'ancien « patron » du Tour de France, évoquait la question, il avait ces mots : « Le numéro un dans les résultats, c'est Eddy Merckx. Mais il y a pour moi quelqu'un qui est au-dessus de ce numéro un, c'est Fausto Coppi, parce qu'il s'est manifesté dans des conditions qui atteignaient le divin, [...] par sa morphologie, par sa nature physique. »

Au-delà du sport, la vie de Coppi se décline comme une tragédie aux multiples rebondissements qui, d'acte en acte, contribuent à faire d'un champion une idole mythique. Coppi a bien sûr marqué l'histoire du sport. Mais, par sa rivalité avec Gino Bartali, sa vie tumultueuse, ses amours adultères avec Giulia Occhini, la « Dame blanche », il a sans doute aussi marqué l'histoire, au sens premier du terme, de l'Italie de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  COPPI FAUSTO (1919-1960)  » est également traité dans :

BARTALI GINO (1914-2000)

  • Écrit par 
  • Philippe GABORIAU
  •  • 769 mots

Né le 18 juillet 1914, ancien apprenti mécanicien devenu cycliste professionnel, Gino Bartali a remporté deux Tours de France (1938, 1948), trois Tours d'Italie (1936, 1937, 1946), quatre Milan-San Remo (1939, 1940, 1947, 1950) et trois Tours de Lombardie (1936, 1939, 1940). Catholique profondément croyant, surnommé « Gino le Pieux », Bartali appartient aux temps épiques du cyclisme. Jeune prodig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gino-bartali/#i_98478

GUERRE FROIDE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 551 mots

Dans le chapitre « Le sport, un enjeu de la guerre froide »  : […] Moyen d’expression de la fierté nationale, le sport est un enjeu important dans la course au prestige engagée par les deux Grands. Cette rivalité se traduit essentiellement par l’affrontement entre des figures sportives emblématiques de chaque camp. Elle existe dans un sport aussi populaire que le football, comme lors de la Coupe du monde de 1954, avec la finale entre la République fédérale d’Alle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide-notions-de-base/#i_98478

SPORT (Disciplines) - Le cyclisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 181 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre «  Le record de l'heure »  : […] Battre le record de l'heure cycliste constitue toujours un enjeu prestigieux. C'est l'occasion d'exploits humains, mais aussi une excellente mise au banc d'essai des innovations technologiques. Le premier record de l'heure officiel est établi le 11 mai 1893 par Henri Desgrange (35,325 km). Au début du xx e  siècle, le Français Marcel Berthet et le Suisse Oscar Egg vont successivement s'approprier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-disciplines-le-cyclisme/#i_98478

TOUR DE FRANCE CYCLISTE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 698 mots

1 er -19 juillet 1903 Premier Tour de France ; victoire du Français Maurice Garin. 25 juillet 1920 Le Belge Philippe Thys remporte le Tour de France pour la troisième fois. 24 juin 1924 Abandon des frères Pélissier (France). Albert Londres rédige pour Le Petit Parisien un article qui fera date : « Les Forçats de la route ». 1930 Création des équipes nationales sur le Tour de France ; victoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tour-de-france-cycliste-reperes-chronologiques/#i_98478

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « COPPI FAUSTO - (1919-1960) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fausto-coppi/