COPPI FAUSTO (1919-1960)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un homme brisé

La vie privée de Fausto Coppi va également diviser une Italie où le catholicisme occupe une place centrale. Marié depuis 1945 à Bruna Ciampolini, qu'il a connue cinq ans plus tôt, Fausto Coppi rencontre en 1953 Giulia Occhini, qui sera bientôt connue sous le sobriquet de « Dame blanche ». Elle est napolitaine et l'épouse d'un médecin, le docteur Locatelli. Fausto Coppi a une fille ; Giulia Occhini a deux enfants. Leur idylle éclate au grand jour quand Fausto Coppi quitte le domicile conjugal, le 20 juin 1954, pour aller vivre avec Giulia. La renommée du Campionissimo est telle que le Saint-Siège s'émeut de la situation. On craint en effet, au Vatican, que le camp laïc ne se serve de cet adultère assumé pour remettre en cause le système matrimonial italien, où le mariage religieux est la règle et le divorce interdit. La justice des hommes se saisit de l'affaire. Le 12 mars 1955 s'ouvre le procès Coppi-Occhini, intenté par le docteur Locatelli pour « abandon du domicile conjugal et conduite contraire à la morale et à l'ordre familial ». Fausto Coppi est condamné à deux mois de prison, Giulia Occhini, à trois mois, les peines étant assorties du sursis. Le couple aura un fils, Faustino, qui ne portera pas le nom de Coppi. Suprême affront : en 1955, le Giro fait étape à Rome. Dans la Ville sainte, contrairement à la tradition, Pie XII refuse de bénir le peloton, dans les rangs duquel figure un pécheur dont les fautes étaient avouées et connues de tous.

Fausto Coppi continue de courir pour entretenir ses familles, monnayant plus sa notoriété que ses résultats ; il se produit même dans des émissions de télévision populaires. En décembre 1959, il part pour l'Afrique disputer un critérium à Ouagadougou. Il y contracte la malaria. De retour en Italie, les médecins de Tortona le soignent pour ce qu'ils considèrent être une pneumonie. Coppi décède le 2 janvier 1960. Avec Coppi, ce n'est ni un champion ni un homme qui disparaît : c'est un mythe. Le terme campionissimo ne sera plus jamais employé pour qualifier quiconque.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  COPPI FAUSTO (1919-1960)  » est également traité dans :

BARTALI GINO (1914-2000)

  • Écrit par 
  • Philippe GABORIAU
  •  • 769 mots

Né le 18 juillet 1914, ancien apprenti mécanicien devenu cycliste professionnel, Gino Bartali a remporté deux Tours de France (1938, 1948), trois Tours d'Italie (1936, 1937, 1946), quatre Milan-San Remo (1939, 1940, 1947, 1950) et trois Tours de Lombardie (1936, 1939, 1940). Catholique profondément croyant, surnommé « Gino le Pieux », Bartali appa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gino-bartali/#i_98478

GUERRE FROIDE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 551 mots

Dans le chapitre « Le sport, un enjeu de la guerre froide »  : […] Moyen d’expression de la fierté nationale, le sport est un enjeu important dans la course au prestige engagée par les deux Grands. Cette rivalité se traduit essentiellement par l’affrontement entre des figures sportives emblématiques de chaque camp. Elle existe dans un sport aussi populaire que le football, comme lors de la Coupe du monde de 1954, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide-notions-de-base/#i_98478

SPORT (Disciplines) - Le cyclisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 181 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre «  Le record de l'heure »  : […] Battre le record de l'heure cycliste constitue toujours un enjeu prestigieux. C'est l'occasion d'exploits humains, mais aussi une excellente mise au banc d'essai des innovations technologiques. Le premier record de l'heure officiel est établi le 11 mai 1893 par Henri Desgrange (35,325 km). Au début du xx e  siècle, le Français Marcel Berthet et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-disciplines-le-cyclisme/#i_98478

TOUR DE FRANCE CYCLISTE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 698 mots

1 er -19 juillet 1903 Premier Tour de France ; victoire du Français Maurice Garin. 25 juillet 1920 Le Belge Philippe Thys remporte le Tour de France pour la troisième fois. 24 juin 1924 Abandon des frères Pélissier (France). Albert Londres rédige pour Le Petit Parisien un article qui fera date : « Les Forçats de la route ». 1930 Création des é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tour-de-france-cycliste-reperes-chronologiques/#i_98478

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « COPPI FAUSTO - (1919-1960) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fausto-coppi/