KOBLET HUGO (1925-1964)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Surnommé le « Pédaleur de charme » – il n'oubliait jamais de se recoiffer une fois la ligne d'arrivée franchie –, le coureur cycliste suisse Hugo Koblet, né le 21 mars 1925 à Zurich, devient, en 1950, le premier non-Italien à remporter le Giro (avec 5 min 12 s d'avance sur Gino Bartali).

En 1951, il remporte le Tour de France en réalisant, notamment, le 15 juillet, un exploit unique : entre Brive et Agen, il résiste seul durant 135 kilomètres à la poursuite du peloton, emmené par des champions aussi prestigieux que Fausto Coppi, Gino Bartali, Louison Bobet, Raphaël Geminiani, Stan Ockers, Jean Robic..., lancé à ses trousses. En état de grâce, Hugo Koblet gagne également l'étape contre la montre entre Aix-les-Bains et Genève, avec plus de 12 minutes d'avance sur Geminiani. Il remporte ce Tour de France en devançant Raphaël Geminiani de plus de 22 minutes et Lucien Lazaridès de plus de 24 minutes. La même année, il s'adjuge le Grand Prix des nations.

La suite de la carrière d'Hugo Koblet est plus chaotique, malgré des succès dans le Championnat de Zurich (1952 et 1954), le Tour de Suisse (1953 et 1955), le Tour de Romandie (1953), et un titre de champion de Suisse en 1955. Il arrête la compétition en 1958. Malheureux en affaires, sa fortune dilapidée, Hugo Koblet trouve la mort dans un accident de la route le 6 novembre 1964. Certains parleront de suicide et, si les enquêteurs jugeront cette assertion sans fondements, le doute reste permis tant Hugo Koblet, impérial sur un vélo, eut de mal à gérer sa vie d'homme...

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  KOBLET HUGO (1925-1964)  » est également traité dans :

SPORT (Disciplines) - Le cyclisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 181 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Le temps des idoles »  : […] La reprise du Tour de France, en 1947, après une interruption de sept ans, provoque un réel engouement, et aussi une sorte de soulagement : qu'on puisse de nouveau organiser une épreuve de cette importance montre que les affres de la guerre s'estompent peu à peu et que la reconstruction est en marche. Desgrange est mort en 1940. L'Auto a été interdit, comme tous les journaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-disciplines-le-cyclisme/#i_85230

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « KOBLET HUGO - (1925-1964) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugo-koblet/