EURASIE, biogéographie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La région orientale

Climat et végétation

Toute l'Asie tropicale est soumise à l'influence des moussons dont le mécanisme bien connu (vents d'été chargés d'humidité, venant de la mer, et vents d'hiver secs, d'origine continentale) se traduit par une alternance des saisons pluvieuse et sèche. Dans les zones équatoriales, ces alternances s'estompent sous l'action des alizés et le climat devient pluvieux. Le total des précipitations annuelles est dans l'ensemble élevé et, la chaleur aidant, la plus grande partie de la région orientale était primitivement couverte de forêts (cf. asie – Géographie physique).

Dans les zones à saisons sèche et humide bien tranchées, dominent les forêts relativement basses et claires (« sal forests » de l'Inde, « indaing forests » de Birmanie, « forêts clairières » du Cambodge et du Vietnam) principalement composées d'arbres de la famille des Diptérocarpacées (Dipterocarpus, Shorea, etc.) ; le sous-bois est dense, formé surtout de Graminées (Andropogon, Themeda, Arundinella et bambous nains : Arundinaria sp.). Les zones équatoriales ou subéquatoriales sont couvertes par la forêt dense, caractérisée par sa voûte ininterrompue, son sous-bois dégagé et la variété des essences qui la composent (Diptérocarpacées, Papilionacées, Méliacées, Irvingées, Myrtacées, etc.), aucune n'arrivant à dominer nettement (alors que dans les forêts claires souvent une seule espèce ou deux l'emportent très largement). Cette forêt dense couvre ainsi les zones basses, marécageuses, et particulièrement les collines et les montagnes qui recueillent la plus grande partie des rares pluies de la saison sèche.

Les côtes tropicales sont envahies par la mangrove, domaine des Rhizophora, Sonneratia, Bruguiera et du palmier Nipa. Les deltas des grands fleuves et les parties basses marécageuses sont couvertes de bambous et de graminées (canne à sucre, Saccharum) pouvant atteindre 3 m.

Peuplement vertébré

Peuplement mammalien

Malgré la richesse de sa faune, la région orientale ne compte qu'un ordre et cinq familles endémiques de Mammifères. L'ordre est celui des Dermoptères, représenté d'ailleurs par une seule espèce, le galéopithèque ou « lémur volant » (bien qu'il n'ait rien de commun avec les Lémuriens) ; cet animal de la taille d'un lapin a les quatre membres et la queue reliés par une membrane qui lui permet de planer sur une assez grande distance. Les cinq familles originales sont : les Tupaïdés ou Tupaïes, Insectivores arboricoles ayant l'allure d'écureuils à museau pointu ; les Lorisiidés ou Nycticèbes, animaux nocturnes aux mouvements extrêmement lents, les Tarsiidés ou Tarsiers, à l'aspect très voisin de celui de certains Lémuriens de petite taille, caractérisés par leurs longs doigts terminés par de petits coussinets et de véritables ongles ; enfin, cette région est la patrie de deux familles très originales de singes anthropoïdes : les Pongidés ou orang-outans et les Hylobatidés ou gibbons.

Si les grands groupes endémiques mammaliens sont peu nombreux en Asie tropicale, les genres et les espèces originaux en revanche foisonnent. Parmi les singes, les plus communs sont les macaques et les semnopithèques dont l'étonnant nasique du nord de Bornéo. Les Ongulés, particulièrement abondants dans les forêts claires, sont représentés par l'éléphant d'Asie, plusieurs grands Bovidés (buffle d'eau, gaur, banteng, kouprey, zébu), une grande variété de Cervidés (notamment le sambar et le muntjac), quelques Antilopidés (nylgaï, cervicapre, gazelle indienne, antilope tétracère), des chevrotains ou tragules, enfin plusieurs espèces de sangliers, trois espèces de rhinocéros et le tapir indien. Les grands Carnivores sont le lion indien, le tigre, la panthère (souvent noire), la panthère nébuleuse, l'ours lippu et l'ours des cocotiers, la hyène rayée, le chacal et le chien rouge ou cuon. Un nombre élevé d'espèces endémiques se rencontre aussi parmi les petits Carnivores (chats, mangoustes, civettes, etc.), parmi les Rongeurs (écureuils géants, écureuils volants, rats de toutes sortes), les Insectivores, gymnures, musaraignes et les chauves-souris aussi bien frugivores et nectarivores qu'insectivores.

Peuplement avien et reptilien

Par [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Ours brun

Ours brun
Crédits : James Balog/ Stone/ Getty Images

photographie

Goéland cendré

Goéland cendré
Crédits : Becky Matsubara/ flickr ; CC-BY

photographie

Goéland railleur

Goéland railleur
Crédits : Ferran Pestaña/ flickr ; CC-BY-SA

photographie

Mouette tridactyle

Mouette tridactyle
Crédits : G. Roli/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Afficher les 20 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre PFEFFER, « EURASIE, biogéographie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/eurasie-biogeographie/