EURASIE, biogéographie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Ours brun

Ours brun
Crédits : James Balog/ Stone/ Getty Images

photographie

Goéland cendré

Goéland cendré
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Goéland railleur

Goéland railleur
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Mouette tridactyle

Mouette tridactyle
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Tous les médias


Les biomes de la région paléarctique

La frange littorale

Le littoral paléarctique s'étend de l'Europe du Nord à la Corée. Pauvres en faune littorale, car gelées pendant la plus grande partie de l'année, les eaux arctiques, de la Scandinavie au détroit de Béring, sont riches en microflore et en microfaune pélagique, et notamment en Crustacés (Euphausiacés) et Mollusques (Ptéropodes) formant d'immenses bancs de « krill » apprécié des baleines et de beaucoup de Poissons ; ceux-ci alimenteront à leur tour Oiseaux et Mammifères pêcheurs. Si les espèces sont dans l'ensemble peu nombreuses, toutes sont représentées par une multitude d'individus adoptant souvent un mode de vie grégaire : colonies de mouettes tridactyles, de goélands sénateurs, de sternes et de plongeons arctiques ; rassemblements de phoques à crête (Cystophora cristata) et de morses sur le littoral au moment de la reproduction. Seul l'ours blanc mène une existence familiale et parfois solitaire.

Dans les eaux européennes et extrême-orientales, l'augmentation de la température moyenne permet un plus grand développement de la vie littorale et pélagique. Maintes espèces sont amphiboréales, c'est-à-dire présentes de part et d'autre du continent eurasiatique : phoque commun ou veau marin (Phoca vitulina), dauphin (Phocaena phocaena), divers Oiseaux marins (goélands, mouettes, labbes), Poissons (harengs, morues, raies, requins) et Invertébrés (Vers, Mollusques, Crustacés). Cette distribution s'expliquerait par un mélange des faunes à la faveur des climats moins rigoureux qui régnèrent au début du Quaternaire. D'autres espèces ont échappé à ce brassage : certaines sont caractéristiques des mers occidentales (rorqual atlantique, phoque gris, phoque du Groenland et nombreux poissons tels que harengs ou morues) ; de nombreux oiseaux [...]

Goéland cendré

Goéland cendré

Photographie

Plus petit que le goéland argenté, le goéland cendré (Larus canus) niche en colonie sur les côtes rocheuses ou sablonneuses du nord de l'Europe. En France, quelques couples établissent leur site de nidification sur le littoral du Nord et du Pas-de-Calais. L'hiver, on le rencontre sur tout le... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Goéland railleur

Goéland railleur

Photographie

Le goéland railleur (Larus genei) ressemble plus à une grande mouette rieuse qu'à un goéland argenté. En colonie tout au long de l'année, il niche à proximité des lacs d'eau douce ou saumâtre, dans une dépression du sol tapissée de végétaux. En France, on ne le rencontre que d'avril à... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Mouette tridactyle

Mouette tridactyle

Photographie

Oiseau de taille moyenne (de l’ordre de 40 cm) appartenant à la famille des Laridés, la mouette tridactyle (Rissa tridactyla) vit dans l’hémisphère Nord. Elle doit son nom à ses pattes qui ne sont pourvues que de trois doigts bien visibles – contrairement aux autres espèces de cette... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre PFEFFER, « EURASIE, biogéographie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eurasie-biogeographie/