YSAYE EUGÈNE (1858-1931)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Violoniste, compositeur et chef d'orchestre belge, Eugène Ysaÿe travaille avec Massard à Liège puis avec Wieniawski (1873) avant de venir travailler à Paris avec Vieuxtemps (1876-1879). Il débute comme violon solo de l'orchestre de la brasserie Bilse à Berlin, l'ancêtre de l'Orchestre philharmonique (1879-1882). Après une tournée en Scandinavie et en Russie avec Anton Rubinstein, il se fixe à Paris en 1883 où il se lie avec les plus grands compositeurs de l'époque. Il enseigne au conservatoire de Bruxelles (1886-1898) et fonde le célèbre quatuor à cordes Ysaÿe. Après une première tournée aux États-Unis (1894), il fonde l'Orchestre des concerts Ysaÿe à Bruxelles (1895), qui devient l'un des centres musicaux les plus importants d'Europe. En 1918, il retourne aux États-Unis, où il est nommé directeur de l'Orchestre symphonique de Cincinnati et professeur au conservatoire de cette ville. Il revient à Bruxelles en 1922 et devient maître à la chapelle royale ainsi que conseiller musical de la reine Élisabeth de Belgique. Amputé d'une jambe en 1924, il cesse pratiquement de jouer en public.

Eugène Ysaÿe

Eugène Ysaÿe

photographie

Le violoniste et compositeur belge Eugène Ysaÿe (1858-1931), en 1898. 

Crédits : Rischgitz/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Eugène Ysaÿe a joué un rôle essentiel au sein de l'école franco-belge de violon en assurant la transition du romantisme vers le xxe siècle. Il a su faire évoluer la technique vers une virtuosité moins directe que celle de ses prédécesseurs en imposant une lecture des textes qui rompait avec les excès du romantisme. Il a formé d'innombrables élèves et de grands violonistes ; Jacques Thibaud, Fritz Kreisler ou Nathan Milstein ne peuvent renier son influence, sans pourtant avoir été véritablement ses élèves.

L'essentiel de la littérature violonistique française de la fin du xixe siècle lui est dédiée : Sonate pour violon et piano de Franck, Concert et Poème de Chausson, Sonate pour violon et piano de Lekeu, Quatuor de Debussy, Quintette no 1 de Fauré, etc. Son œuvre comporte six sonates pour violon seul (1923), chacune étant dédiée à un des plus grands violonistes de l'époque, des poèmes pour violon et orchestre, genre dans lequel il a joué un rôle de pionnier, et un opéra wallon, Pier li Houyeû (Pierre le mineur, 1929, créé à Liège en 1931).

—  Alain PÂRIS

Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification


Autres références

«  YSAYE EUGÈNE (1858-1931)  » est également traité dans :

CHAUSSON ERNEST (1855-1899)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 530 mots

Compositeur français né à Paris, un des principaux disciples de César Franck, Ernest Chausson fit dans une certaine mesure le lien entre celui-ci et Debussy, son ami et protégé. Après des études de droit, il n'entre au Conservatoire qu'à l'âge de vingt-cinq ans, dans les classes de Massenet et de Franck (dont il suivra aussi l'enseignement à titre privé, et qu'il soutiendra ensuite autant qu'il le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernest-chausson/#i_89851

PRIMROSE WILLIAM (1903-1982)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 779 mots
  •  • 2 médias

L'alto est l'un de ces instruments obscurs qui ne suscite aucun vedettariat parmi ses interprètes mais dont le rôle demeure essentiel dans toutes les formations de musique de chambre ou symphoniques. Rares sont les altistes qui font une carrière de soliste, peut-être à cause de l'absence de littérature originale. L'Américain d'origine écossaise William Primrose , marchant dans la voie tracée au dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-primrose/#i_89851

VIOLON, en bref

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 267 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Œuvres majeures »  : […] Le recueil de 12 sonates opus 5 pour violon et basse continue d'Arcangelo Corelli publié en 1700 va influencer considérablement l'évolution de l'écriture pour le violon. Corelli fixe par ailleurs la forme du concerto grosso, dont va naître le concerto de soliste. Peu après, Vivaldi développe une virtuosité extrême dans ses concertos pour violons et cordes, parmi lesquels les célèbres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/violon-en-bref/#i_89851

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « YSAYE EUGÈNE - (1858-1931) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-ysaye/