MÉSOMORPHE ÉTAT

Médias de l’article

États désordonnés de la matière

États désordonnés de la matière
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Formation par rupture d'ordre rotationnelle

Formation par rupture d'ordre rotationnelle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Formation par rupture d'ordre translationnelle

Formation par rupture d'ordre translationnelle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Cristaux thermotropes

Cristaux thermotropes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Tous les médias


L'état mésomorphe présente une organisation intermédiaire entre celle d'un solide monocristallin et celle d'un liquide. Les phases solides ont une périodicité tridimensionnelle stricte alors que, dans les liquides usuels, ni la direction des molécules ni la position de leur centre de gravité ne s'ordonnent. L'état mésomorphe est obtenu à partir du réseau tridimensionnel par l'introduction graduelle de différents types de désordre. Le désordre peut être soit dynamique – à la température considérée les molécules tournent ou se translatent rapidement selon certaines directions – soit statique. Dans ce dernier cas, les molécules sont distribuées statistiquement selon deux ou plusieurs positions non équivalentes sans qu'il y ait interconversion des unes dans les autres. Les cristaux liquides constituent une part importante des états mésomorphes et de très nombreuses études leur ont été consacrées.

États désordonnés de la matière

États désordonnés de la matière

vidéo

La nature assemble parfois magnifiquement les atomes pour donner l'ordre cristallin. Mais la matière est souvent dans un état désordonné où l'organisation des divers éléments est aléatoire. Ainsi, par exemple, l'état amorphe de l'opale tranche avec l'aspect ordonné du cristal de… 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rupture d'ordre de type rotationnel

La symétrie tridimensionnelle du réseau monocristallin peut être rompue par l'induction de rotations des molécules qui le constituent. La molécule initialement immobile et ordonnée commence généralement par tourner autour de son plus grand axe. Les centres de gravité conservent ou ne conservent pas la position qu'ils occupaient à l'état solide. L'amplitude de la rotation peut varier d'un mouvement libre autour du grand axe jusqu'à une oscillation autour de deux positions extrêmes. Cette mise en mouvement des molécules peut être détectée par calorimétrie ou par des méthodes de résonance magnétique nucléaire. Lorsque la molécule est globulaire, une rotation isotrope autour des trois axes devient possible. On obtient alors une phase appelée cristalline plastique (cf. Cristaux plastiques).

Formation par rupture d'ordre rotationnelle

Formation par rupture d'ordre rotationnelle

diaporama

Formation d'états mésomorphes par rupture d'ordre rotationnelle. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les ruptures d'ordre de t [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : professeur à l'Ecole supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris (E.S.P.C.I.); directeur du laboratoire de chimie et électrochimie des matériaux moléculaires, E.S.P.C.I.

Classification


Autres références

«  MÉSOMORPHE ÉTAT  » est également traité dans :

COLLOÏDES

  • Écrit par 
  • Didier ROUX
  •  • 5 985 mots

Dans le chapitre « Phases de membranes »  : […] phase lamellaire est une phase cristal-liquide (« smectique A », dans la nomenclature des phases mésomorphes) correspondant à un empilement périodique de bi-couches plates séparées les unes des autres par une épaisseur d'eau. Ces phases sont obtenues très couramment, lorsque la concentration en tensioactifs est élevée (30 à 90 p. 100 en poids). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colloides/#i_28104

CRISTAUX LIQUIDES

  • Écrit par 
  • Henry GASPAROUX
  •  • 4 842 mots
  •  • 9 médias

plus ou moins fluide mais par leurs structures extrêmement originales appelées phases mésomorphes, qui en font bien des formes entièrement nouvelles de la matière. Les domaines d'existence de ces phases sont d'ailleurs séparés des domaines d'existence des phases solides ou liquides par des discontinuités de la plupart des propriétés physiques. On […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cristaux-liquides/#i_28104

MATIÈRE (physique) - États de la matière

  • Écrit par 
  • Vincent FLEURY
  •  • 5 803 mots
  •  • 4 médias

ordonnées, ce sont les cristaux liquides. On parle parfois d'état mésomorphe pour ce type de corps, ce qui signifie état « intermédiaire » (entre liquide et solide). En découvrant, ou en inventant des corps nouveaux possédant, à l'état fluide, de nombreuses propriétés des solides ou, à l'inverse, des corps solides présentant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etats-de-la-matiere/#i_28104

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques SIMON, « MÉSOMORPHE ÉTAT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/etat-mesomorphe/