WEIL ERIC (1904-1977)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De 1923 à 1927, Eric Weil, né à Parchim (Allemagne), eut principalement pour maîtres Max Dessoir à Berlin et surtout Ernst Cassirer à Hambourg. Dans sa thèse de doctorat de 1928 sur Pietro Pomponazzi (1462-1524), on retrouve l'admiration d'Ernst Cassirer pour l'homme de la Renaissance, se pensant lui-même comme centre de l'univers. En 1933, Weil émigre pour fuir le nazisme et son antisémitisme. Fixé en France, il y est naturalisé en 1938, prend part à la Seconde Guerre mondiale, est fait prisonnier en 1940 et rentre en 1945. Il participe alors aux travaux de l'École des hautes études à Paris, obtient le doctorat en philosophie avec sa thèse Logique de la philosophie parue en 1950 et se fait connaître internationalement par plusieurs livres importants : Hegel et l'État (1950) – qui a beaucoup contribué à écarter de fausses interprétations, comme celles qui voient en Hegel le philosophe de la réaction ou, au contraire, un prémarxiste –, Philosophie politique (1956), Philosophie morale (1961), Problèmes kantiens (1963). D'une série de très nombreux articles, recensions et communications, une partie a été réunie dans Essais et conférences (1970 et 1971). L'Encyclopædia Universalis doit à Eric Weil plusieurs articles remarquables : « Morale », « Philosophie politique », « Pratique et Praxis », « Raison ». Il fut professeur de philosophie à l'université de Lille à partir de 1956 et y organisa en 1968 le IIIe congrès de l'Association hégélienne internationale sur le thème « Hegel. L'esprit objectif, l'unité de l'histoire » ; puis il enseigna à Nice de 1968 à 1974. Après la guerre, il avait retrouvé en Allemagne de fidèles amis et il fut promu docteur honoris causa de l'université de Münster en 1969. Les maîtres préférés de Eric Weil sont surtout les Grecs (spécialement Aristote), Kant et Hegel. Mais il se défiait de la systématisation hégélienne qui prétend construire le particulier et l'individuel à partir de l'universel et s'élever au Savoir absolu. [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : directeur de la revue Archives de philosophie, professeur au Centre Sèvres, Paris

Classification

Pour citer l’article

Marcel REGNIER, « WEIL ERIC - (1904-1977) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eric-weil/