ÉLISABETH Ire (1533-1603) reine d'Angleterre (1558-1603)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'évolution de la politique extérieure

L'éviction de Marie Stuart

En fait, la politique extérieure d'Élisabeth s'inspire beaucoup plus de son intérêt particulier et des circonstances que de considérations d'ordre général. Après la promulgation des Trente-Neuf Articles, les catholiques anglais s'étaient tournés vers Marie Stuart, rentrée en Écosse après la mort de François II (1560). Mais cette reine est, elle aussi, aux prises avec de graves problèmes. John Knox vient de faire triompher en Écosse la réforme presbytérienne. Marie Stuart, restée catholique, doit gouverner un peuple turbulent et fanatisé. Frivole et imprudente, elle a épousé, en deuxièmes noces, Darnley, grand seigneur taré, bientôt assassiné dans des circonstances troubles ; puis elle s'est éprise du brutal Bothwell, principal responsable du meurtre. Son remariage avec l'aventurier soulève l'Écosse contre elle. Vaincue, elle commet l'imprudence de se réfugier en Angleterre, où elle est reçue en suspecte et bientôt traitée en prisonnière. Sa captivité dure dix-neuf ans et ne se termine que par la mort. En effet, l'existence de Marie Stuart – autour de laquelle des intrigues s'ourdissent continuellement – n'est pas sans dangers pour Élisabeth, d'autant plus que la reine d'Écosse n'a jamais renoncé à ses droits de succession. Aussi sa présence en Angleterre éveille-t-elle les espoirs des catholiques, et suscite deux complots (1569, 1572) suivis de troubles, dont le but était le renversement d'Élisabeth. Celle-ci attend l'occasion d'éliminer Marie Stuart. En 1586, un nouveau complot en fournit le prétexte. Après une parodie de procès, Marie est condamnée à mort et décapitée (8 février 1587). Malgré ses dénégations, Élisabeth a bien été l'instigatrice de la disparition de sa rivale.

La lutte contre l'Espagne

L'épisode dramatique de la lutte contre l'Espagne doit être replacé dans le contexte de la lutte acharnée entre catholiques et protestants qui ensanglante alors toute l'Europe. En face de Philippe II, champion du catholicisme, la reine d'Angleterre apparaît comme le champion du protestantisme. En fait, s [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Élisabeth Ire (1533-1603)

Élisabeth Ire (1533-1603)
Crédits : G. Nimatallah/ De Agostini/ Getty Images

photographie

L'Invincible Armada

L'Invincible Armada
Crédits : Henry Guttmann/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Provence, directeur de l'Institut d'art

Classification

Autres références

«  ÉLISABETH I re (1533-1603) reine d'Angleterre (1558-1603)  » est également traité dans :

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 45 725 mots
  •  • 67 médias

Dans le chapitre « L'âge des réformes »  : […] Rien n'annonce l'âge des réformes sous Henri VII ou dans les premières décennies du règne de Henri VIII , monté sur le trône en 1509. Au contraire, ces souverains ont lutté contre les héritiers des lollards et contre les thèses luthériennes, au moment où elles se sont propagées en provenance du continent : Henri VIII les a personnellement réfutées dans un écrit qui lui vaut en 1521, du pape Léon  […] Lire la suite

IRLANDE

  • Écrit par 
  • David GREENE, 
  • Pierre JOANNON
  •  • 16 174 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Conquête sous les Tudors »  : […] La colonie n'était pas seulement menacée de l'extérieur. Elle était rongée de l'intérieur. À l'instar des Danois qui les avaient précédés, un grand nombre de seigneurs normands s'assimilèrent, devenant Hibernis ipsis Hiberniores , plus irlandais que les Irlandais eux-mêmes : ils se soumettaient au code Brehon, parlaient le gaëlique à la place du français, se laissaient pousser la barbe et les chev […] Lire la suite

ANGLICANISME

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 4 368 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La Réforme en Angleterre »  : […] Pour expliquer l'irruption de la Réforme en Angleterre, on a invoqué des causes économiques (la volonté d'indépendance financière à l'égard de Rome), culturelles (le progrès de l'humanisme), ecclésiastiques (l'insuffisance et les tares du clergé). Aucun de ces motifs n'est suffisant. La Réforme ne prit jamais en Angleterre une tournure révolutionnaire et dogmatique comme là où l'ont propagée Luthe […] Lire la suite

MARIE Ire STUART (1542-1587) reine d'Écosse (1542-1567) et de France (1559-1560)

  • Écrit par 
  • Antonia FRASER
  • , Universalis
  •  • 820 mots

Reine d'Écosse (1542-1567) et de France (1559-1560), née le 8 décembre 1542 au palais de Linlithgow (Écosse), morte le 8 février 1587 au château de Fotheringhay (Northamptonshire, Angleterre). Fille unique de Jacques V d'Écosse et de Marie de Guise, Marie Stuart devient reine d'Écosse sous la régence de sa mère six jours après sa naissance. Afin d'échapper à l'emprise d'Henri VIII d'Angleterre, […] Lire la suite

RALEIGH sir WALTER (1552-1618)

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 903 mots
  •  • 1 média

Soldat, courtisan, explorateur, colonisateur, homme d'État, poète, historien et par-dessus tout un des esprits les plus distingués d'une période éminente de l'histoire d'Angleterre, sir Walter Raleigh (ou Ralegh) fut un personnage considérable des règnes d'Élisabeth I re et de Jacques I er . Il offrit sa tête au bourreau, après treize ans de captivité à la tour de Londres. C'était pour crime de h […] Lire la suite

FERRABOSCO I ALFONSO (1543 env.-1588)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 271 mots

Compositeur italien, baptisé le 18 janvier 1543, à Bologne, alors dans les États pontificaux, mort le 12 août 1588, à Bologne, Alfonso Ferrabosco I, ou l'Ancien, pour le distinguer de son fils Alfonso Ferrabosco II, doit sa réputation à ses nombreux madrigaux et motets, à ses pièces pour luth et à ses œuvres sacrées. Fils aîné du maître de chapelle, chantre et compositeur Domenico Maria Ferrabosco […] Lire la suite

DRAKE sir FRANCIS (1545-1596)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 715 mots

Navigateur anglais, né en 1545 près de Tavistock, dans le Devonshire, et mort en 1596 au large de Portobelo (Panamá). Francis Drake grandit dans un milieu de navigateurs. Enfant, il travaille comme mousse. À 20 ans, il navigue avec le pirate anglais John Hawkins, jusqu'en Guinée, sur la côte ouest de l'Afrique, pour y chercher des esclaves. Capitaine de vaisseau sous le commandement d'Hawkins, il […] Lire la suite

HILLIARD NICHOLAS (1547-1619)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 420 mots

Premier grand peintre anglais de la Renaissance, Nicholas Hilliard porta, durant la période élisabéthaine, l'art de la miniature à son plus haut degré d'épanouissement. Ses petites effigies lyriques jouèrent en outre un rôle important dans la conception du portrait telle qu'elle fut élaborée outre-Manche, de la fin du xvi e au début du xvii e  siècle. Les plus anciennes miniatures connues de Hil […] Lire la suite

MURRAY JAMES STUART 1er comte de (1531 env.-1570)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 295 mots

Demi-frère de Marie Stuart et fils naturel de Jacques V d'Écosse, il a représenté, en face de la souveraine catholique, le parti protestant et a été, à ce titre, le chef de file des grands seigneurs du royaume. Ambitieux, il est un moment satisfait par sa participation au gouvernement, mais il se brouille rapidement avec la reine dont il devient dès lors l'adversaire le plus dangereux. En 1567, il […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - L'empire britannique

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 21 734 mots
  •  • 46 médias

Dans le chapitre « Explorations et découvertes »  : […] L'ère de l'expansion est relativement tardive. L'Angleterre a été devancée par les royaumes ibériques – Espagnols et Portugais visant même, à la fin du xv e  siècle, à un partage du monde après l'arbitrage pontifical de 1493. Les Tudors, pas plus que les Valois français, n'ont jamais souscrit à cette prétention. Mais la prétendue vocation maritime du royaume n'existe pas, le pays vit de la terre […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

André BOURDE, « ÉLISABETH Ire (1533-1603) - reine d'Angleterre (1558-1603) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mars 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/elisabeth-ire/