CAMBRIDGE UNIVERSITÉ DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 1209, des étudiants et des maîtres d'Oxford, fuyant la colère de la populace, s'installent sur les bords de la rivière Cam à quatre-vingt kilomètres au nord de Londres.

Le roi Henri III octroie d'importants privilèges à la jeune université. Le premier collège, Peterhouse, est fondé par Hugo de Balsham en 1284. Cambridge est officiellement sacrée Studium generale par le pape Jean XXII en 1318. Au siècle suivant, sa réputation est établie dans toute l'Europe. En 1511, Érasme y vient enseigner. Après une éclipse lors de la Réforme et de la dissolution des monastères, elle retrouve vigueur et notoriété sous le règne d'Élisabeth Ire ; celle-ci lui donne une nouvelle organisation qui subsistera, à peu de chose près, pendant trois siècles.

Cambridge est divisé en collèges qui sont autant de corps constitués, régis par leurs propres statuts, en accord avec les lois supérieures de l'Université. Les collèges masculins sont, par ordre chronologique : Peterhouse (1284), Clare College (1326), Pembroke College (1347), Gonville and Caius College (1348), Trinity Hall (1350), Corpus Christi College (1352), King's College (1441), Queen's College (1448), St. Catherine's College (1473), Jesus College (1496), Christ's College (1505), St. John's College (1511), Magdalene College (1542), Trinity College (1546), Emmanuel College (1584), Sidney Sussex College (1596), Downing College (1800), Selwyn College (1882) et St. Edmund's College (1896). Les collèges féminins sont Girton College (1869) et Newnham College (1871). Bien que n'ayant pas le statut de collège proprement dit, on doit citer également Fitzwilliam House (1869) et Hughes Hall (1885). Une commission royale nommée en 1920 a recommandé une assistance financière de l'État et une réforme des statuts de l'Université. Depuis lors, sept nouvelles institutions se sont ajoutées aux anciens collèges : New Hall (1954), Churchill College (1960), Darwin College (1964), Wolfson College (1965), Lucy Cavendish Collegiate Society (1965), Clare Hall (1966) et Rob [...]

St John's College à Cambridge (Angleterre)

St John's College à Cambridge (Angleterre)

Photographie

Fondé en 1511 à la place de l'ancien hôpital, le St John's College est connu pour être, de par sa taille et sa réputation universitaire, le second collège de Cambridge (Angleterre). À droite se dresse le Bridge of Sighs, ou pont des Soupirs (1831), dont l'architecture couverte et les... 

Crédits : Insight Guides

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

  • : historien, docteur en droit, docteur honoris causa de la National University of Ireland et de l'Université d'Ulster (Royaume-Uni)

Classification


Autres références

«  CAMBRIDGE UNIVERSITÉ DE  » est également traité dans :

JOHN FISHER saint (1469-1535)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 765 mots

Humaniste et prélat anglais célèbre par la résistance qu'il opposa, au nom de sa fidélité au pape et à l'Église catholique, à Henri VIII d'Angleterre en refusant de reconnaître la suprématie royale et l'abolition de la juridiction pontificale sur l'Église d'Angleterre. Ordonné prêtre en 1491, John Fisher se distingua comme érudit, comme prédicateur et comme administrateur. Devenu, en 1497, le conf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-fisher/#i_35148

WREN sir CHRISTOPHER (1632-1723)

  • Écrit par 
  • Margaret Dickens WHINNEY
  •  • 2 119 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les édifices civils »  : […] Outre le grand nombre d'édifices religieux qu'il conçut, Wren reçut également de multiples commandes civiles importantes. La première fut la bibliothèque du Trinity College à Cambridge (1676-1684). Cet édifice d'un seul tenant est d'une conception hardie, et les ordres architecturaux sont traités avec une précision extrême ; il fut construit sur l'extrémité libre d'une cour du début du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wren-sir-christopher/#i_35148

Pour citer l’article

Pierre JOANNON, « CAMBRIDGE UNIVERSITÉ DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/universite-de-cambridge/