ÉLECTRICITÉHistoire

Médias de l’article

Wilhelm Conrad Röntgen

Wilhelm Conrad Röntgen
Crédits : SSPL/ Getty Images

photographie

Stephen Gray

Stephen Gray
Crédits : Hulton Getty

photographie

Benjamin Franklin (1706-1790)

Benjamin Franklin (1706-1790)
Crédits : Yale University Art Gallery

photographie

Pendule de Coulomb

Pendule de Coulomb
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Étapes de la prévision

La théorie de Lorentz

Par ses publications de 1892 et 1895, Henrik Antoon Lorentz (1853-1928) édifia une théorie des électrons en associant à chacune des charges un champ électrique et un champ magnétique, et ce à une échelle microscopique où peuvent s'appliquer les conceptions de Maxwell. Quand Stoney avait proposé le mot «  électron », il désignait seulement une quantité d'électricité élémentaire sans y associer une masse ou une inertie. Lorentz admettait les hypothèses suivantes :

– l'éther est un espace vide dont les propriétés sont données par les équations de Maxwell ;

– l'électricité est constituée de particules matérielles de charge et de masse définies, les électrons ou les ions.

Comme M.-A. Tonnelat le fait justement remarquer : « La théorie de Lorentz, relativiste avant la lettre, devait trouver sa justification dans le développement de la relativité restreinte. Mais la théorie d'Einstein allait modifier profondément son interprétation, encore axée sur la conception non relativiste de l'éther. »

L'ensemble des travaux qui précèdent devait conduire les physiciens de notre époque à considérer que tout courant électrique consiste en un déplacement d'ensemble de corpuscules électrisés, ces corpuscules pouvant être des ions positifs ou négatifs ou de simples électrons. Dans les métaux, ce sont des électrons dits libres qui sont cause du phénomène, lequel n'entraîne aucun transport de matière.

La mesure de la masse des électrons (ou, plutôt, du rapport e/m de leur charge e à leur masse m) et de leur vitesse sous un potentiel déterminé est réalisée pour la première fois par J. J. Thomson en 1897. En 1903, Harold Albert Wilson évalue la charge élémentaire e. En 1908, Robert Andrews Millikan (1868-1953) augmente la précision des expériences et fournit pour e une valeur différant de moins de 2,5 p. 100 de celle qui est admise aujourd'hui. En appliquant la loi de l'électrolyse de Faraday, on peut alors montrer que l'électron est environ 1 836 fois plus léger que le noyau de[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : ancien directeur du laboratoire de biochimie des isomères à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  ÉLECTRICITÉ  » est également traité dans :

ÉLECTRICITÉ - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Gérard FOURNET
  •  • 745 mots

L'étude des phénomènes électriques constitue une des bases de la description de l'Univers ; ces phénomènes sont partout présents : les forces qui agissent au sein de toute matière entre les électrons et les noyaux atomiques sont des forces électriques ; la lumière est une onde électromagnétique. Les premières observations électrostatiques et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-vue-d-ensemble/

ÉLECTRICITÉ - Lois et applications

  • Écrit par 
  • Jean-Marie DONNINI, 
  • Lucien QUARANTA
  •  • 4 782 mots
  •  • 9 médias

L'électricité est généralement perçue comme une source d'énergie améliorant nos conditions de vie. Il est vrai que l'électricité a provoqué, d'une part, une véritable révolution technologique ayant des conséquences sans précédent dans l'histoire et, d'autre part, des répercussions sociologiques liées aux modifications des conditions du travail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-lois-et-applications/

AMPÈRE ANDRÉ-MARIE (1775-1836)

  • Écrit par 
  • Louis POUDENSAN
  •  • 1 782 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le fondateur de l'électromagnétisme »  : […] Jusqu'en 1820, on connaissait l'électricité grâce à la pile de Volta et à la balance de Coulomb. On connaissait aussi le magnétisme et la lumière. Mais entre ces trois ordres de phénomènes, on n'établissait aucune relation, et, ignorant leur nature intime, on ne savait même pas déterminer et régler […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-marie-ampere/#i_3070

BRAUN KARL FERDINAND (1850-1918)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 271 mots

Né le 6 juin 1850 à Fulda (Allemagne), Karl Ferdinand Braun fit ses études universitaires à Marburg et à Berlin. Après une thèse sur l'oscillation des cordes élastiques, il obtint divers postes d'enseignant qui le menèrent successivement à Würzburg, Leipzig, Marburg, Strasbourg (alors allemande), Karlsruhe et Tübingen où il resta dix ans avant de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-ferdinand-braun/#i_3070

CAVENDISH HENRY (1731-1810)

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 1 847 mots

Dans le chapitre « Électrostatique et courant électrique »  : […] C'est en se fondant sur le modèle newtonien de l'attraction qu'il entreprit de déterminer les interactions des charges électriques sur les conducteurs ; non seulement il formule une théorie correcte de la distribution des charges dans les condensateurs, mais vérifie expérimentalement que les actions électriques sont nulles à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-cavendish/#i_3070

CENTRALE NUCLÉAIRE DE SHIPPINGPORT (Ohio)

  • Écrit par 
  • Robert DAUTRAY
  •  • 258 mots

La première centrale nucléaire civile de la filière R.E.P. (réacteur à eau pressurisée) produisant de l'électricité de manière industrielle a été mise en service, aux États-Unis, le 2 décembre 1957 à Shippingport, près de Pittsburgh (Ohio). Celle-ci utilisait un réacteur nucléaire de 60 mégawatts électriques (MWe), modéré et refroidi par de l'eau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centrale-nucleaire-de-shippingport/#i_3070

CHARBON - Industrie charbonnière

  • Écrit par 
  • Michel BENECH, 
  • Pierre BERTE, 
  • Jacques BONNET, 
  • Robert PENTEL
  •  • 11 875 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le marché charbonnier français »  : […] La principale utilisation du charbon reste aujourd'hui la génération d'électricité, en particulier par les deux producteurs principaux : E.D.F. et S.N.E.T. (Société nationale d'électricité et de thermique) ex-filiale de Charbonnages de France (C.D.F.), devenu en 2007 ENDESA-France. Le charbon est l'élément de bouclage dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charbon-industrie-charbonniere/#i_3070

CHARBONNAGES DE FRANCE

  • Écrit par 
  • Pierre BERTE
  •  • 593 mots

Les Charbonnages de France sont nés en 1946 de la nationalisation des Houillères de France, pour la plupart déjà intensivement exploitées depuis plus d'un siècle. Depuis leur création jusqu'à leur disssolution en 2007, leur mission a considérablement évolué. De fournisseur de l'énergie principale du pays, l'entreprise est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charbonnages-de-france/#i_3070

CONDUCTION DE L'ÉLECTRICITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 167 mots
  •  • 1 média

Les travaux sur l'électricité de Stephen Gray (1666-1736) marquent la découverte de la conduction électrique. En février 1729, ayant frotté un grand tube de verre fermé par deux bouchons de liège, il constate « qu'il y avait certainement une vertu attractive communiquée au bouchon par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conduction-de-l-electricite/#i_3070

CONDUCTIVITÉ ou CONDUCTIBILITÉ, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 679 mots

Grandeur physique caractérisant la propagation, dans un milieu matériel, d'un flux d'électrons (conductivité électrique), d'un flux de chaleur (conductivité thermique) ou d'une perturbation mécanique (conductivité acoustique). Les milieux dans lesquels la propagation est aisée sont dits conducteurs ; ceux dans lesquels elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conductivite-conductibilite/#i_3070

COULOMB CHARLES AUGUSTIN (1736-1806)

  • Écrit par 
  • C. Stewart GILLMOR
  •  • 2 019 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le physicien »  : […] Coulomb est surtout connu aujourd'hui pour ses travaux sur l'électricité et le magnétisme, qui marquèrent une étape majeure de l'histoire de ces deux sciences. Il s'efforça d'étendre la conception newtonienne des forces centrales attractives et répulsives aux domaines de l'électricité et du magnétisme. Il devenait alors nécessaire de remplacer les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-augustin-coulomb/#i_3070

COULOMB LOI DE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 157 mots
  •  • 1 média

Après avoir effectué des recherches sur les meilleures façons de fabriquer les aiguilles aimantées en 1777, le physicien français Charles Augustin de Coulomb développe la première théorie structurée du magnétisme en introduisant la notion de moment magnétique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-de-coulomb/#i_3070

DÉSAGULIERS JEAN THÉOPHILE (1683-1744)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 321 mots

qu'il poursuivit entre 1726 et 1739 avec son ami Stephen Gray établirent que des objets pouvaient être électrifiés en les connectant à une source telle qu'un tube de verre frotté, pourvu que cette « conduction électrique » s'effectue par un matériau adéquat comme un fil métallique. Ils montrèrent également qu'il est important d'isoler de la terre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-theophile-desaguliers/#i_3070

DEUX FORMES D'ÉLECTRICITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 196 mots

Après avoir développé les expériences d'électrisation par influence, proposées par Stephen Gray (1666-1736), le physicien français Charles François de Cisternai Du Fay (1698-1739) met en évidence l'existence de deux formes d’électricité qu'il appelle « vitrée » et « résineuse ». Dans un mémoire à l'Académie royale des sciences, il relate en 1733 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deux-formes-d-electricite/#i_3070

DIÉLECTRIQUES

  • Écrit par 
  • Roland COELHO
  •  • 9 278 mots
  •  • 23 médias

Le mot « diélectrique » s'emploie en général comme adjectif, pour qualifier une substance qui peut emmagasiner de l'énergie électrostatique, c'est-à-dire une substance à laquelle on peut appliquer un champ électrique élevé et sur laquelle on peut maintenir ce champ sans apport d'énergie extérieure. Par voie de conséquence, un matériau diélectrique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dielectriques/#i_3070

DYNAMO

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 237 mots
  •  • 1 média

Le Belge Zénobe Gramme (1826-1901) met au point, en 1869, le premier générateur de courant électrique continu : la machine dynamo-électrique, appelée couramment dynamo. Son but est de convertir l'énergie mécanique en électricité. Les seuls moyens d'engendrer du courant continu à cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynamo/#i_3070

ÉCLAIRAGE DOMESTIQUE

  • Écrit par 
  • Georges ZISSIS
  •  • 8 123 mots
  •  • 12 médias

sont utilisées sur Terre, ce qui représente 19 p. 100 de la production mondiale d'électricité, soit près de 3 140 térawatts-heure (TWh) d'énergie électrique par an. La situation varie cependant d’un pays à l’autre. La France consomme près de 12 p. 100 de son électricité pour l'éclairage (soit quelque 50 TWh par an), dont près du tiers pour l’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eclairage-domestique/#i_3070

ÉLECTRO-ACOUSTIQUE

  • Écrit par 
  • Éric de LAMARE
  •  • 7 351 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Analogies électro-mécano-acoustiques »  : […] L'inertance acoustique correspond, tout comme l'inductance en électricité, à l'inertie qu'oppose une masse mécanique à une variation rapide de vitesse. En acoustique, cette inertie est d'ailleurs opposée effectivement par une masse, celle d'un petit volume d'air qui se déplace en bloc ; c'est le cas de l'air contenu dans un tube lorsque la longueur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electro-acoustique/#i_3070

ÉLECTROCUTION

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 920 mots

En toute rigueur, il convient de définir l'électrocution comme étant l'accident suivi de mort et l'électrisation comme l'accident suivi de survie plus ou moins longue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrocution/#i_3070

ÉLECTROMAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 178 mots
  •  • 1 média

L'expérimentateur anglais Michael Faraday (1791-1867) proposa le premier de décrire l'action de l'électricité en termes de champ électromagnétique plutôt que de mouvements de particules chargées. James Clerk Maxwell (1831-1879) généralisa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electromagnetisme/#i_3070

ÉNERGIE - La notion

  • Écrit par 
  • Julien BOK
  •  • 7 640 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Systèmes de conversion d'énergie »  : […] On peut soit transformer l'énergie « primaire » disponible en électricité facile à transporter (problème le plus important), soit transporter directement la source d'énergie (combustible) à l'endroit où elle est utilisée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energie-la-notion/#i_3070

ÉNERGIE - Les ressources

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CHEVALIER, 
  • Daniel CLÉMENT, 
  • François MOISAN, 
  • Jean-Pierre TABET
  •  • 6 340 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les grandes compagnies de l'énergie »  : […] Les entreprises électriques et gazières ont longtemps opéré dans le cadre de ce qu'on appelle les monopoles naturels : en effet, le transport et la distribution de gaz et d'électricité se sont développés à travers des réseaux disposant chacun d'une certaine exclusivité territoriale. Ces entreprises se sont donc historiquement construites sur une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energie-les-ressources/#i_3070

ÉNERGIE ÉOLIENNE ET SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ, 
  • Samuel JOAB
  •  • 3 164 mots
  •  • 1 média

Le développement de l'éolien industriel repose sur une idée séduisante : la production d'électricité propre et renouvelable. Afin d'encourager cette filière, le gouvernement français a mis en place un tel ensemble d'aides et d'exemptions d'impôt que la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale s'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energie-eolienne-et-societe/#i_3070

ÉNERGIE NUCLÉAIRE CIVILE (France) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Robert DAUTRAY
  •  • 552 mots

1962 Le réacteur E.D.F. 1 (Chinon, Indre-et-Loire), dont le combustible est de l'uranium naturel, modéré par du graphite et refroidi par du gaz carbonique sous pression, produit de l'électricité sur le réseau d'E.D.F. C'est le premier réacteur d'une filière électrogène qui sera exploitée jusqu'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energie-nucleaire-civile-reperes-chronologiques/#i_3070

ÉNERGIES RENOUVELABLES

  • Écrit par 
  • Bernard CHABOT
  •  • 18 510 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre «  L'énergie des mers »  : […] résistant à la corrosion marine renchérissent aussi le coût des investissements. Cependant, la faisabilité technique et économique de centrales marémotrices a été prouvée, notamment par l'aménagement de l'estuaire de la Rance (Bretagne), équipé depuis 1967 d'une centrale marémotrice de 250 MW produisant régulièrement 500 GWh/an, et ce, pour encore […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energies-renouvelables/#i_3070

FARADAY MICHAEL (1791-1867)

  • Écrit par 
  • Leslie Pearce WILLIAMS
  • , Universalis
  •  • 1 616 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Vers l'électromagnétisme »  : […] entre 1820 et 1825, il découvrit les premiers dérivés chlorés des hydrocarbures et le benzène, mit en évidence la liquéfaction du chlore et réalisa des alliages spéciaux. Mais dans le même temps, le jeune savant explora le domaine de l'électricité et du magnétisme, où il devait effectuer ses travaux les plus importants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-faraday/#i_3070

GAZ NATUREL

  • Écrit par 
  • Bernard CLÉMENT, 
  • François DEBIEN, 
  • Évrard DE FOSSEUX, 
  • Jean-Pierre PERRET, 
  • Odile PUYRAIMOND, 
  • Patrick de RENÉVILLE, 
  • Michel RICHARD
  •  • 16 819 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Le gaz naturel, source d'énergie »  : […] En ce qui concerne la production d'électricité, les performances des technologies de cogénération (fournissant en même temps de la puissance et de la chaleur utile) et des cycles combinés (utilisant la chaleur perdue pour produire plus d'électricité au moyen d'une turbine à vapeur additionnelle), les difficultés du nucléaire et les coûts de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaz-naturel/#i_3070

GÉOTHERMIE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 591 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « La géothermie de haute énergie classique »  : […] on sépare la vapeur, ou de la vapeur sèche qui, déchargée dans des turbines, permet de produire de l'électricité à un coût extrêmement compétitif. Le développement du gisement peut être modulaire (par ajouts successifs d'unités de 10 à 50 MW). L'Italie a été le pays pionnier, suivi de la Nouvelle-Zélande et des États-Unis. Pour la France, une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geothermie/#i_3070

HEAVISIDE OLIVER (1850-1925)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 344 mots

l'école à l'âge de seize ans pour devenir télégraphiste après un séjour au Danemark. De retour en Angleterre en 1871, employé par la Great Northern Telegraph Company à Newcastle-upon-Tyne, il étudie l'électricité et publie des résultats originaux dès 1872. Fasciné par le traité d'électricité et de magnétisme de Maxwell, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oliver-heaviside/#i_3070

HORLOGERIE

  • Écrit par 
  • Claude ATTINGER, 
  • André BEYNER
  •  • 7 805 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] L'électricité d'abord, l'électronique ensuite ont joué, dès leur apparition, un rôle déterminant dans la mesure du temps : en chronométrie de haute précision comme en horlogerie courante. L'électronique, en particulier, a permis d'accéder aux fréquences très élevées et très stables liées aux transitions des niveaux d'énergie d'atomes et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horlogerie/#i_3070

INDE (Le territoire et les hommes) - L'économie contemporaine

  • Écrit par 
  • Gilbert ÉTIENNE, 
  • Joël RUET
  •  • 11 949 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les infrastructures »  : […] des freins majeurs à une future accélération du développement par manque d'entretien. Les pertes électriques sont estimées à environ 40 p. 100 de la production, la moitié environ due à des défauts techniques, l'autre à des vols de courant, des compteurs faussés, au non-paiement des factures. La productivité globale de l'économie pourrait croître […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-le-territoire-et-les-hommes-l-economie-contemporaine/#i_3070

INDUSTRIE - Industrialisation et formes de société

  • Écrit par 
  • Samir AMIN
  •  • 8 854 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Transformations structurelles »  : […] gaz naturel, et de 2 p. 100 par l'énergie hydraulique. L'accélération de la production d'électricité est remarquable, qui est passée de 57 à 1 600 milliards de kilowatts-heures aux États-Unis entre 1920 et 1970, de 6 à 150 milliards en France, de 9 à 240 en Grande-Bretagne, de 1 à 500 en U.R.S.S. Alors que l'énergie humaine et l'énergie animale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/industrie-industrialisation-et-formes-de-societe/#i_3070

INTERACTIONS (physique) - Électromagnétisme

  • Écrit par 
  • Bernard DIU
  •  • 4 623 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Électricité »  : […] Certains corps ou objets, dans certaines situations, acquièrent une charge électrique. Elle leur est conférée par apport ou retrait d'électrons. Depuis la découverte de l'électron par J. J. Thomson en 1897, on ne connaît toujours pas la nature physique de la charge, qui accompagne toutes les particules atomiques et subatomiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interactions-physique-electromagnetisme/#i_3070

INTERACTIONS (physique) - Unification des forces

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 613 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'unification électromagnétique »  : […] en 1872 une forme quasi définitive. Désormais, les phénomènes électriques et magnétiques se comprenaient tous comme la propagation d'ondes se déplaçant à une vitesse dont la mesure révélait qu'elle était si proche de celle de la lumière que Maxwell en inféra que les phénomènes lumineux n'étaient rien d'autre que des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interactions-physique-unification-des-forces/#i_3070

JAPON (Le territoire et les hommes) - L'économie

  • Écrit par 
  • Evelyne DOURILLE-FEER
  •  • 10 723 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La triple catastrophe du 11 mars 2011 »  : […] a eu des conséquences économiques bien plus graves, appelées à s'inscrire dans la durée. Avant cet accident, 30 p. 100 de l'électricité japonaise était produite par cinquante-quatre réacteurs nucléaires. L'accident en a mis quatre hors service, à Fukushima. D'autres réacteurs ayant ensuite été arrêtés pour inspection, il n'y avait plus que dix- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-l-economie/#i_3070

KELVIN WILLIAM THOMSON lord (1824-1907)

  • Écrit par 
  • Franck GREENAWAY
  •  • 1 798 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Travaux concernant l'électricité »  : […] Sa première contribution à l'électrostatique fut une méthode de détermination du potentiel en des points assujettis à une ou plusieurs surfaces sphériques ; il donna, en 1851, une forme mathématique aux conclusions de Faraday sur l'électrolyse, fondant son interprétation sur des notions thermodynamiques. Deux ans plus tard, il entreprit d'aborder […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-kelvin/#i_3070

KIRCHHOFF GUSTAV (1824-1887)

  • Écrit par 
  • Wolfgang SCHREIER
  •  • 1 395 mots

Dans le chapitre « Premiers travaux sur l'électricité »  : […] auprès de Franz Neumann, véritable fondateur de la physique mathématique en Allemagne. Dans un premier travail (1845), il établit les lois qui portent son nom pour les réseaux électriques, dont l'électrotechnique fera un important usage (loi des nœuds : la somme des intensités des courants convergeant en un nœud du réseau est égale à la somme des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-kirchhoff/#i_3070

LECLANCHÉ GEORGES (1839-1882)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 263 mots

Alors que toutes les piles de l'époque consomment du métal même au repos, Leclanché invente en 1866 une pile sèche au bioxyde de manganèse qui, selon le slogan connu, « ne s'use que si l'on s'en sert ». Son schéma de principe reste une référence : une électrode négative (anode) en zinc et une électrode positive (cathode), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-leclanche/#i_3070

LED À NANOFILS

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 684 mots
  •  • 1 média

Les nanosciences – et leurs conséquences, les nanotechnologies – qui explorent les matériaux à l’échelle du nanomètre (le milliardième de mètre), connaissent des progrès rapides grâce à une importante mobilisation de chercheurs et de moyens au carrefour de la recherche fondamentale et des développements industriels […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/led-a-nanofils/#i_3070

LEYDE BOUTEILLE DE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 175 mots

Condensateur électrique à diélectrique de verre, la bouteille de Leyde était, dans sa forme initiale, une fiole à moitié remplie d'eau dont l'ouverture était bouchée par un liège percé d'une tige métallique trempant dans l'eau. Pour charger la bouteille, l'extrémité libre de la tige était mise en contact avec un générateur à friction produisant de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouteille-de-leyde/#i_3070

LOI DE JOULE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 88 mots
  •  • 1 média

Le physicien anglais James Joule (1818-1889) établit en 1841 la loi qui porte son nom ; celle-ci lie la puissance cédée sous forme de chaleur à la résistance d'un conducteur électrique parcouru par un courant continu. Il réalise ensuite, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-de-joule/#i_3070

MACHINISME

  • Écrit par 
  • Bertrand GILLE, 
  • Pierre NAVILLE
  •  • 6 782 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Triomphe du machinisme »  : […] L'invention de la dynamo par Gramme (1869) donna à l'électricité toute sa valeur industrielle. On découvrit rapidement que la nouvelle machine était à la fois productrice et réceptrice. Marcel Deprez, en 1881, réalisa les premiers transports à distance de l'électricité. Le moteur électrique demeurait néanmoins tributaire d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machinisme/#i_3070

MAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Damien GIGNOUX, 
  • Étienne de LACHEISSERIE, 
  • Louis NÉEL
  •  • 15 770 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Moment magnétique : diamagnétisme et paramagnétisme »  : […] et l'on attribue son orientation à l'existence d'un champ magnétique terrestre. Or un fil conducteur parcouru par un courant électrique fait dévier une boussole située à proximité : le courant électrique crée donc un champ magnétique H. En particulier, une spire de surface S parcourue par un courant I constitue, quand on l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetisme/#i_3070

MATTEUCCI CARLO (1811-1868)

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 882 mots
  •  • 1 média

Physicien et homme politique italien, Carlo Matteucci a surtout étudié l’électricité chez les animaux. Ses travaux font de lui l’un des fondateurs de l’électrophysiologie, science qui étudie les activités électriques chez les êtres vivants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-matteucci/#i_3070

MESURE - Étalons fondamentaux

  • Écrit par 
  • Pierre GIACOMO
  •  • 3 658 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Électricité »  : […] Parmi les unités électriques, quelques-unes, ampère, volt, farad, henry, tesla, etc., se prêtent à des expériences très précises. La précision, de l'ordre de 10—6 pour chacune de ces expériences, ne justifierait pas le choix de l'une d'entre elles pour servir d'étalon fondamental […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesure-etalons-fondamentaux/#i_3070

NOLLET JEAN ANTOINE (1700-1770)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 280 mots

Après avoir collaboré avec Charles Dufay, il publia en 1746 une Théorie des affluences et effluences simultanées dans laquelle il considérait l'électricité comme un fluide pénétrant dans les corps par des pores. Sa controverse avec Benjamin Franklin sur la nature de l'électricité fut célèbre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-antoine-nollet/#i_3070

NUCLÉAIRE - Réacteurs nucléaires

  • Écrit par 
  • Jean BUSSAC, 
  • Frank CARRÉ, 
  • Robert DAUTRAY, 
  • Jules HOROWITZ, 
  • Jean TEILLAC
  •  • 12 401 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Les filières de réacteurs nucléaires »  : […] Pour la production d'électricité, quatre filières seulement ont connu un réel développement industriel (tabl. 2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-reacteurs-nucleaires/#i_3070

NUCLÉAIRE - Applications civiles

  • Écrit par 
  • Pierre BACHER
  •  • 6 689 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Nucléaire et électricité »  : […] L'énergie nucléaire fournit environ 16 p. 100 de l'électricité produite dans le monde (soit environ 2 600 TWh sur un total de 16 000 TWh produits en 2005 ; tabl. 1), près de 20 p. 100 aux États-Unis, de 32 p. 100 en Europe (hors ex-U.R.S.S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-applications-civiles/#i_3070

NUCLÉAIRE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 108 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le nucléaire civil »  : […] 31 pays. Elles représentaient une puissance installée de plus de plus de 370 gigawatts, soit environ 12 p. 100 de la capacité mondiale de production d'énergie électrique. Les plus grands producteurs d’électricité nucléaire sont les États-Unis, la France et la Russie. Malgré la catastrophe de Fukushima, qui a eu lieu en mars 2011 et suscité une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire/#i_3070

OHM GEORG SIMON (1789-1854)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 313 mots

Georg Simon Ohm fut un physicien allemand de la fin du xviiie siècle et du début du xixe siècle. Il étudia les phénomènes électriques de façon approfondie et en proposa une description théorique en 1827 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-simon-ohm/#i_3070

ORAGES

  • Écrit par 
  • René CHABOUD
  •  • 3 248 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le coup de foudre »  : […] nuages, le cumulo-nimbus se différencie aussi de tous les autres nuages par les phénomènes électriques qui l'animent. En son sein, une partie des particules d'eau se congèlent quand elles atteignent une altitude supérieure à celle de l'isotherme 0 0C. Le cumulo-nimbus est ainsi formé, selon l'altitude, de particules d'eau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orages/#i_3070

OSCILLOSCOPE CATHODIQUE

  • Écrit par 
  • René WALLSTEIN
  •  • 336 mots

S'appuyant sur les travaux du Britannique William Crookes (1832-1919), qui inventa le tube à rayons cathodiques, le physicien allemand Karl Ferdinand Braun (1850-1918) conçoit en 1897 un montage qui lui permet de rendre visible la forme d'un signal électrique. dans un tube à vide, Braun dispose une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oscilloscope-cathodique/#i_3070

PARATONNERRE

  • Écrit par 
  • Danielle FAUQUE
  •  • 190 mots

En 1745 est découverte la bouteille de Leyde, premier « condensateur électrique », qui emmagasinerait ce que l'on nomme le « fluide électrique ». Benjamin Franklin (1706-1790) propose l'expression de « charge électrique » pour interpréter le phénomène. Il pense alors que l'électricité n'est pas créée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paratonnerre/#i_3070

PELTIER JEAN CHARLES ATHANASE (1785-1845)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 151 mots

ans, il se consacra à la recherche en physique ; il est connu pour sa découverte en 1834 de l'effet Peltier : lorsqu'un courant électrique passe à une jonction connectant deux conducteurs, on observe une augmentation ou une baisse de température selon le sens du courant, la quantité de chaleur dégagée ou absorbée étant proportionnelle à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-charles-athanase-peltier/#i_3070

PHARES

  • Écrit par 
  • Ian C. CLINGAN
  •  • 8 879 mots

Dans le chapitre « Lampes électriques »  : […] Grâce aux lampes à arc au carbone, l'éclairage électrique apparut très tôt dans les phares, alors même que les lampes à huile étaient encore en vogue. Le premier foyer électrique fut installé dans le phare anglais de Dungeness en 1862, puis dans de nombreux autres. La majorité de ces phares retournèrent cependant aux lampes à huile car les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phares/#i_3070

PILE DE VOLTA

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 158 mots
  •  • 1 média

En 1800, le physicien italien Alessandro Volta (1745-1827) invente la première pile électrique. La découverte de l'électricité animale par Luigi Galvani (1737-1798) avait conduit Volta à étudier, dès 1792, les conditions d'excitation des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pile-de-volta/#i_3070

PLANTÉ GASTON (1834-1889)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 179 mots

(Hauts-de-Seine) le 21 mai 1889, Gaston Planté fut le premier à concevoir et fabriquer un accumulateur électrique. En 1859, il proposa d'utiliser des électrodes en plomb plongées dans l'acide sulfurique afin de pouvoir recharger aisément un système capable de stocker l'énergie électrique. Planté avait compris qu'une batterie ordinaire s'épuisait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-plante/#i_3070

PRIESTLEY JOSEPH (1733-1804)

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 908 mots

Chimiste anglais, théologien, chef principal (avec Theophilus Lindsey), du mouvement des unitariens ou antitrinitaires, pédagogue et théoricien politique, né à Birstall Fieldhead (près de Leeds) et mort à Northumberland en Pennsylvanie Joseph Priestley était le fils d'un tailleur calviniste qui, d'esprit ouvert, le laissa se préparer au pastorat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-priestley/#i_3070

PROPULSION NAVALE

  • Écrit par 
  • Serge BINDEL, 
  • Michel BONNOTTE, 
  • Jacques HARTWEG, 
  • Roger ROUDIL
  •  • 4 772 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Transmission électrique »  : […] La transmission électrique comporte : un alternateur accouplé à l'appareil moteur ; un moteur électrique avec son convertisseur qui entraîne la ligne d'arbres soit directement, soit par l'intermédiaire d'un réducteur ; l'hélice, en général à pales fixes compte tenu de la souplesse et de la précision du réglage de vitesse offertes aujourd'hui par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/propulsion-navale/#i_3070

RÉACTEUR NUCLÉAIRE E.P.R. (European Pressurized Reactor)

  • Écrit par 
  • Bernard LAPONCHE
  •  • 1 539 mots

Dans le chapitre « Rappel sur les réactions nucléaires à eau pressurisée »  : […] En France, la production d'électricité d'origine nucléaire est assurée par cinquante-huit réacteurs nucléaires qui sont répartis dans dix-neuf centrales. Tous ces réacteurs appartiennent à la filière des réacteurs à eau pressurisée (R.E.P., en anglais P.W.R. pour Pressurized Water Reactor). Le combustible est de l'oxyde d'uranium […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/european-pressurized-reactor/#i_3070

RÉSONANCE, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 628 mots

Égalité entre la fréquence ν de l'agent excitateur et l'une des fréquences propres ν0 du système oscillant excité, et caractérisée principalement par un maximum de la réponse du système en fonction de la fréquence excitatrice. La résonance existe dans de nombreux domaines de la physique et on peut en étudier quelques aspects […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resonance-physique/#i_3070

SORTIE DU NUCLÉAIRE CIVIL

  • Écrit par 
  • Benjamin DESSUS
  •  • 2 425 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Nucléaire civil : le cas particulier de la France »  : […] qu'en l'absence de nucléaire, la France aurait recours massivement au charbon. Le dernier argument paraît à première vue incontournable : la France ne pourrait plus, au contraire de ses voisins, et vu sa très forte dépendance (78 p. 100 de la production d'électricité est d'origine nucléaire), sortir du nucléaire à une échéance prévisible […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sortie-du-nucleaire-civil/#i_3070

SWAN JOSEPH WILSON (1828-1914)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 388 mots
  •  • 1 média

Joseph Wilson Swan débute comme apprenti dans une pharmacie du Sunderland, avant de codiriger une fabrique de produits chimiques à Newcastle-upon-Tyne. Dès 1850, il travaille à la réalisation d'une ampoule lumineuse à partir de filaments en papier carboné. En 1860, il met au point la première lampe à incandescence à filament de carbone dans une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-wilson-swan/#i_3070

SYLPHES ROUGES

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 519 mots

poussières et cristaux de glace) dont les entrechocs stratifient et polarisent le nuage : les charges positives (+) en hauteur, dans l'« enclume » ; les négatives (—) au centre et en bas. Le sol terrestre est, quant à lui, chargé négativement – il sert de « masse négative », d'où l'intérêt des paratonnerres. Les éclairs se produisent donc entre le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sylphes-rouges/#i_3070

TECHNIQUES HISTOIRE DES

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 7 217 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  La civilisation industrielle »  : […] L'électricité crée une mutation radicale dans la distribution de l'énergie à l'aube du xxe siècle. Avec elle, l'énergie peut être transmise à de grandes distances et être utilisée avec une souplesse jamais atteinte. Les réseaux constituent l'un des éléments clés du système technique contemporain. Mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-techniques/#i_3070

TESLA NIKOLA (1856-1943)

  • Écrit par 
  • Agnès LECOURTOIS
  •  • 197 mots

Inventeur, né à Smiljan, en Croatie. Après des études de physique et de mathématiques à la Realschule de Karlstadt (1873), à l'école polytechnique de Graz et à l'université de Prague, Nikola Tesla s'intéresse à l'électricité qui deviendra sa spécialité. Employé tout d'abord par le gouvernement autrichien comme ingénieur du télégraphe, il travaille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikola-tesla/#i_3070

THERMOÉLECTRICITÉ

  • Écrit par 
  • Michel ALAIS
  •  • 2 847 mots
  •  • 5 médias

Le passage du courant électrique dans les conducteurs s'accompagne de phénomènes thermiques. De façon plus générale, on rencontre toujours simultanément, dans les conducteurs ou aux jonctions des conducteurs, des phénomènes thermiques et des phénomènes électriques. Certains d'entre eux, tel l'effet Joule, ne dépendent pas du sens de passage du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermoelectricite/#i_3070

TRANSFORMATEURS D'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

  • Écrit par 
  • Jack ROBERT
  •  • 2 483 mots
  •  • 10 médias

Les transformateurs sont des machines électriques statiques dont la fonction est d'élever ou d'abaisser la tension d'un circuit électrique parcouru par un courant alternatif sans en modifier la fréquence. Ils jouent un rôle essentiel dans le transport de l'énergie électrique à distance. En effet, les tensions de fonctionnement des machines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transformateurs-d-energie-electrique/#i_3070

UNIFICATION DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU MAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 171 mots
  •  • 1 média

Dans une expérience devenue historique, le Danois Hans Christian Œrsted (1777-1851) démontre en 1820 les rapports entre l'électricité et le magnétisme. Il « tend une portion rectiligne d'un fil parcouru par un courant au-dessus d'une aiguille aimantée » et observe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/unification-de-l-electricite-et-du-magnetisme/#i_3070

VOLTA ALESSANDRO (1745-1827)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 420 mots
  •  • 1 média

Physicien italien connu pour ses travaux fondamentaux sur l'électricité et son invention de la pile électrique, Alessandro Volta est né le 18 février 1745 à Côme. Nommé professeur de physique au lycée de Côme en 1774, il y met au point l'électrophore, première machine électrique à influence, qui lui permet d'accomplir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alessandro-volta/#i_3070

WESTINGHOUSE GEORGE (1846-1914)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 769 mots
  •  • 1 média

qu'il perfectionne également ; il fonde en 1880 l'Union Switch & Signal Company. Nous sommes alors en plein développement de l'électricité et Westinghouse s'intéresse à ce nouveau mode de transmission de l'énergie et de l'information, au moment où les grandes villes américaines commencent à s'équiper en réseaux électriques. Deux systèmes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-westinghouse/#i_3070

WHEATSTONE sir CHARLES (1802-1875)

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 185 mots
  •  • 1 média

Physicien anglais né à Gloucester et mort à Paris. Wheatstone publie ses premiers travaux en acoustique alors qu'il était employé chez un marchand d'instruments de musique (1823 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wheatstone-sir-charles/#i_3070

WOLLASTON WILLIAM HYDE (1766-1828)

  • Écrit par 
  • Agnès LECOURTOIS
  •  • 459 mots

Van't Hoff et Achille Le Bel, il prévoit la nécessité d'une conception tridimensionnelle de l'arrangement relatif des atomes élémentaires. Il découvre la cystine (1810) et démontre que le colombium (niobium) et le titane sont des éléments. En 1801, il avait apporté la preuve de l'identité de l'électricité statique et de l'électricité voltaïque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-hyde-wollaston/#i_3070

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques NICOLLE, « ÉLECTRICITÉ - Histoire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-histoire/