MILLIKAN ROBERT ANDREWS (1868-1953)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physicien américain né le 22 mars 1868 à Morrison (Illinois) et mort à San Marino (Californie) le 19 décembre 1953. Le prix Nobel de physique lui fut décerné en 1923 pour son étude de la charge élémentaire de l'électron et de l'effet photoélectrique.

Après des études à l'université Columbia (New York), à Berlin et à Göttingen (Allemagne), Millikan est nommé assistant (1896), puis professeur titulaire de physique à l'université de Chicago. C'est là qu'il réalise, en 1911, la célèbre expérience de la goutte d'huile qui lui permet de déterminer la valeur de la charge de l'électron. Il vérifie également, en 1916, l'équation photoélectrique d'Einstein et obtient une valeur précise de la constante de Planck.

En 1921, il est nommé directeur du laboratoire de physique Norman Bridge, au Caltech (California Institute of Technology). Il ouvre alors la voie à l'étude des rayons cosmiques. Il deviendra par la suite président du comité exécutif de cet institut, poste qu'il occupera jusqu'à sa retraite, en 1945.

Lauréat de nombreuses distinctions, Millikan fut, en 1922 et en 1923, le représentant des États-Unis à la Commission de la Société des Nations pour la coopération intellectuelle. Opposant vigoureux au New Deal et républicain conservateur, il militait pour que l'intervention gouvernementale en faveur de l'économie soit remplacée par une promotion des recherches scientifiques. Favorable à une intervention américaine dans la Seconde Guerre mondiale, il encouragea la reconversion du Caltech en centre de recherche militaire.

—  Agnès LECOURTOIS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MILLIKAN ROBERT ANDREWS (1868-1953)  » est également traité dans :

FRAUDE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 4 393 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'embellissement des données »  : […] Il est important de souligner la continuité entre la fraude caractérisée et ces petits arrangements quotidiens avec les données expérimentales, très répandus dans les laboratoires. Ces derniers peuvent s'expliquer par la volonté d'un chercheur d'obtenir un résultat dont il a l'intuition sous une forme particulièrement aboutie. Deux exemples histori […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fraude-scientifique/#i_14604

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Fermions

  • Écrit par 
  • Jean-Eudes AUGUSTIN, 
  • Michel PATY, 
  • Bernard PIRE
  •  • 16 242 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Découverte de l'électron »  : […] L'électron a été la première particule élémentaire mise en évidence et son acceptation par la communauté scientifique a duré près d'un siècle, depuis la caractérisation des lois de l'électrolyse par Faraday en 1833 jusqu'à la reconnaissance de l'électron vers 1920. Mais la détermination de la masse et de la charge du corpuscule par Joseph John Tho […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-fermions/#i_14604

Pour citer l’article

Agnès LECOURTOIS, « MILLIKAN ROBERT ANDREWS - (1868-1953) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-andrews-millikan/