SUESS EDUARD (1831-1914)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Géologue autrichien. Professeur de géologie à l'université de Vienne jusqu'en 1901, Eduard Suess a laissé de nombreuses notes sur l'anatomie et la classification des brachiopodes et des ammonites, entre autres travaux paléontologiques. En 1857, il publie un petit traité sur la formation de la chaîne alpine où il expose sa théorie sur la formation des chaînes de montagnes. Il dénigre le rôle essentiel qu'on attribue aux mouvements verticaux et aux volcans dans l'orogenèse. Suess a aussi entrepris des travaux importants de paléogéographie ; il est le premier à avoir émis l'hypothèse d'un continent unique, le Gondwana, et de sa cassure en deux blocs dérivant séparément dès le début de l'ère tertiaire. Dans son ouvrage La Face de la Terre (Antlitz der Erde, 1883-1909), il établit une première synthèse de la géologie des continents et du monde ; il y aborde les relations existant entre la morphologie actuelle des continents, leur paléogéographie et leur histoire géologique. Suess a introduit pour la première fois le terme de « calédonien » pour désigner l'ensemble des montagnes qu'on retrouve en Scandinavie, en Écosse et en Irlande ; le terme a ensuite été élargi pour désigner le cycle orogénique qui a donné naissance à cette chaîne montagneuse.

Eduard Suess

Eduard Suess

photographie

Le géologue autrichien Eduard Suess (1831-1914), vers 1890. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

—  Myriam COHEN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  SUESS EDUARD (1831-1914)  » est également traité dans :

LA FACE DE LA TERRE (E. Suess)

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 300 mots
  •  • 1 média

Le géologue autrichien Eduard Suess (1831-1914) publie entre 1883 et 1909 un ouvrage monumental Das Antlitz der Erde (La Face de la Terre), première grande synthèse de l'histoire tectonique de la Terre.Suess est un adepte du refroidissement de la Terre. Selon lui, la cont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-face-de-la-terre/#i_19876

ARCS INSULAIRES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 1 788 mots
  •  • 3 médias

Les arcs insulaires sont des ensembles d' îles, la plupart volcaniques, réparties en un ou plusieurs alignements courbes dessinant des arcs à convexité généralement tournée vers le large. Les arcs insulaires sont des éléments essentiels des zones géodynamiques vivantes du globe terrestre : une grande partie de l'activité sismique et volcanique mondiale s'y trouve concentrée. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arcs-insulaires/#i_19876

DÉRIVE DES CONTINENTS, en bref

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 708 mots

Le 6 janvier 1912, le météorologue allemand Alfred Wegener (1880-1930) présente une communication à la session annuelle de l'Union géologique, qui se tient à Francfort-sur-le-Main (Allemagne) : Idées nouvelles sur la formation des grandes structures de la surface terrestre (continents et océans) sur des bases géophysiques . Wegener y suppose que les continents actuels étaie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/derive-des-continents-en-bref/#i_19876

EVEREST GEORGE (1790-1866)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 960 mots
  •  • 1 média

Géographe britannique né le 4 juillet 1790 à Crickhowell (Pays de Galles), George Everest est surtout connu pour avoir donné son nom à la plus haute cime terrestre. Cette reconnaissance lui vient de ses travaux de cartographie de l’Inde, par lesquels il a précisé, notamment, la localisation et la mesure de l’altitude des plus hauts sommets du monde. Pourtant, Everest a marqué l’histoire des scien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-everest/#i_19876

INDIEN OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 6 085 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Géophysique »  : […] Dès 1888, E.  Suess notait la ressemblance géologique entre les terres qui bordent l'océan Indien et l'Atlantique Sud, et supposait qu'elles avaient été autrefois réunies en un continent unique, le Gondwana. Depuis lors, la théorie de la dérive des continents, due à A. Wegener, a permis de comprendre comment se continent, encore cohérent à la fin du Paléozoïque, a pu se rompre en éléments aujourd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-indien/#i_19876

PALÉOGÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude RAGE
  •  • 4 974 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Vers une géographie mobile »  : […] L’idée d’une géographie mobile, non figée, n’est pas récente. Dès l’Antiquité, certains avaient envisagé l’existence de changements dans la répartition des terres émergées et des mers, puis, dès le xvi e  siècle, quelques précurseurs supposaient déjà des modifications de grande ampleur à l’échelle des continents. Cette idée s’appuyait essentiellem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleogeographie/#i_19876

SUBDUCTION

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 6 283 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le magmatisme »  : […] Le magmatisme calco-alcalin, dont le type moyen est l'andésite pour le volcanisme – précisément définie dans la cordillère des Andes – et les granodiorites pour le plutonisme, caractérise la subduction. Il y a bien longtemps qu' Eduard Suess avait distingué un « volcanisme pacifique », caractéristique des cordillères et des arcs insulaires, et un « volcanisme atlantique », caractéristique des océ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/subduction/#i_19876

TÉTHYS

  • Écrit par 
  • Olivier MONOD
  •  • 5 214 mots
  •  • 4 médias

L' idée qu'une ancienne communication marine d'orientation est-ouest avait dû séparer des masses continentales aujourd'hui adjacentes (telles l'Inde et l'Asie centrale) a été proposée dès la fin du xix e  siècle, lorsque furent reconnues les analogies, voire l'identité, des faunes marines mésozoïques trouvées des Alpes jusque dans l'Himālaya. Le n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tethys/#i_19876

VARISQUES CHAÎNES ou CHAÎNES HERCYNIENNES

  • Écrit par 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER
  • , Universalis
  •  • 1 289 mots
  •  • 3 médias

Le terme « varisque », proposé par le géologue autrichien Eduard Suess en 1887 pour décrire une chaîne de montagnes d'âge pré-permien qui traverse l'Europe, est emprunté au nom latin des habitants de l'actuel Vogtland, situé dans le Fichtelgebirge, en Bavière, et dont la ville principale, Hof, se nommait Curia Variscorum . Un an après Suess, le géologue français Marcel Bertr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/varisques-chaines-hercyniennes/#i_19876

WEGENER ALFRED (1880-1930)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 3 041 mots

Dans le chapitre « 1912, la formulation de la « dérive des continents » »  : […] Wegener fait ses études au Köllnisches Gymnasium de Berlin, puis aux universités de Heidelberg, d'Innsbruck et de Berlin. En 1904, après un an d'astronomie à la société Urania à Berlin, il devient docteur en soutenant une thèse sur l'histoire et l'usage des tables Alphonsines. Ces dernières, achevées en 1252, sous le patronage du roi Alphonse X de Castille, avaient permis, pendant près de quatre c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-wegener/#i_19876

Pour citer l’article

Myriam COHEN, « SUESS EDUARD - (1831-1914) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eduard-suess/