SERVICES ÉCONOMIE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les dynamiques de la croissance en économie de services

Longtemps, la diminution du nombre des agriculteurs est demeurée – notamment en France, jusqu'aux années 1940 – un sujet d'inquiétude et un thème de déplorations passéistes, alors qu'elle apparaît rétrospectivement comme une composante inévitable du processus d'industrialisation. Aujourd'hui, les sociétés occidentales se trouvent confrontées à tous les problèmes de la désindustrialisation. Faut-il considérer le déplacement actuel de l'emploi vers le secteur tertiaire comme une dimension normale du passage à une économie de services, aussi normale que le déplacement du primaire vers le secondaire au stade de l'industrialisation ? Le réconfort qu'on peut tirer d'un tel rapprochement est tout relatif : l'industrie et les services ont une position manifestement dissymétrique à l'égard du dynamisme de la croissance. La conception d'un tarissement progressif des sources de la croissance par l'expansion du secteur tertiaire a prévalu jusqu'à la révolution informatique. Elle est remise en cause – mais jusqu'à quel point précisément ? – par les évolutions récentes.

Le modèle de base : « envahissement » par le tertiaire et épuisement de la croissance

Un modèle simple, commun à des auteurs dont les vues peuvent différer à d'autres égards (Jean Fourastié, William Baumol, Daniel Bell), synthétise la conception dominante des relations réciproques entre croissance économique et développement du tertiaire. Il repose sur deux prémisses :

– les gains de productivité au sein du secteur tertiaire sont inexistants ou faibles au regard de ceux du secondaire ou même du primaire ;

– la demande finale de services augmente sous l'effet de la croissance des revenus réels et de la saturation relative des besoins primaires (alimentaires) puis secondaires (biens manufacturés), conformément aux lois d'Engel.

L'analyse conduit à dégager trois tendances majeures :

1. La hausse à long terme du prix relatif des services par rapport aux produits industriels et agricoles reflète l'écart intersectoriel des gains de productivité (les salaires augmentent dans le tertiaire comme dans les autres secteurs, sans qu'il y ait compensation par la croissance de la productivité). Autrement dit, le pouvoir d'achat du salaire moyen augmente beaucoup moins vite en termes de services qu'en termes de biens ; ou encore le prix réel des services (au sens de Jean Fourastié, c'est-à-dire leur coût en temps de travail non qualifié) varie peu, alors que celui des biens, notamment des biens manufacturés, ne cesse de diminuer dans les pays industriels. Du point de vue international, le prix réel des services est à peu près le même dans les pays avancés et dans les pays faiblement développés, alors que la baisse du prix réel (et du prix relatif) des produits manufacturés confère aux pays avancés un avantage de compétitivité pour les exportations industrielles, sans équivalent pour les services.

2. Les achats de services constituent une part croissante de la demande finale des ménages, alors que la part des biens agricoles et industriels décroît. La part des activités de services dans l'emploi total, compte tenu de la faible croissance de leur productivité, augmente donc corrélativement. L'expansion des services collectifs (que l'on peut également considérer comme des biens supérieurs) exerce son influence dans le même sens.

3. L'accroissement du poids relatif du secteur tertiaire – à faibles gains de productivité, par hypothèse – au détriment des secteurs à forts gains de productivité tend à freiner constamment la croissance de l'économie nationale par un « effet de structure » (c'est-à-dire indépendamment de tout ralentissement de la croissance de la productivité au sein de chaque secteur pris séparément). À la limite, la phase de développement industriel n'aura été qu'une simple parenthèse historique : la croissance prend fin lorsque le tertiaire a « envahi » – c'est le terme employé par Jean Fourastié – l'ensemble de l'économie.

Le principal élément de vérification empirique de ce schéma réside dans les données collectées pour confirmer la hausse à long terme du prix relatif des services, à commencer par l'exemple très frappant de la coupe de cheveux, et quelques autres moins nets (timbre-poste, ticket de métro, place de cinéma) et somme toute peu nombreux. Ces exemples sont-ils représentatifs, et peut-on réellement conclure à une faiblesse générale des gains de productivité dans l'e [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 20 pages

Écrit par :

  • : correspondant de l'Institut, professeur émérite à l'université de Bordeaux-IV-Montesquieu

Classification

Autres références

«  SERVICES ÉCONOMIE DE  » est également traité dans :

CANADA - Espace et société

  • Écrit par 
  • Anne GILBERT
  •  • 12 629 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « De la fabrication aux services »  : […] L’exportation de la fourrure, puis du bois et du blé favorise assez tôt l’essor d’une économie domestique, avec le développement d’une industrie locale, d’institutions financières et la consolidation des réseaux commerciaux. Plusieurs petites villes industrielles voient le jour dans le sud de l’Ontario et autour de Montréal. Au tournant des années 1880, une vingtaine de villes de l’axe Saint-Laure […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES - Classe ouvrière

  • Écrit par 
  • Julian MISCHI, 
  • Nicolas RENAHY
  •  • 4 408 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La fin de la classe ouvrière ? »  : […] Dès lors, l'isolement et les divisions internes dominent aujourd'hui dans cet univers social, où un sentiment mêlé de « rage » et de honte sociales contraste avec l'engagement militant des décennies précédentes. Par ailleurs, les évolutions récentes rendent l'expérience de la condition ouvrière proche de celle des autres métiers d'exécution, ce que prend en compte la notion de « classes populaire […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2020 : l'effondrement économique, sombre corollaire de la crise sanitaire

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 5 366 mots
  •  • 3 médias

L’année 2020 est marquée par un terrible choc : la pandémie de Covid-19, qui répand la maladie et la mort et qui, au niveau économique, engendre crises profondes et incertitude. Elle est rythmée par les fluctuations de l’épidémie et les à-coups des décisions politiques. La plupart des pays ont ainsi connu un stop -and- go , avec l’alternance de confinements et de déconfinements, de contractions d […] Lire la suite

ÉCONOMIE SOUTERRAINE

  • Écrit par 
  • Philippe BARTHÉLÉMY
  •  • 7 257 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Dans les pays occidentaux »  : […] Dans les pays occidentaux, l'économie souterraine se présente en premier lieu comme un moyen d'échapper à l'impôt, aux cotisations sociales ou aux divers règlements. C'est une illustration particulière de l'adage selon lequel « trop d'impôt, tue l'impôt ». Dans cette logique, plus l'écart entre le coût du travail dans les économies officielles et non officielles est grand, plus l'incitation à tr […] Lire la suite

FINLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Yvette VEYRET-MEKDJIAN
  •  • 22 480 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Des services en pleine croissance »  : […] Le secteur des services est en pleine expansion depuis un demi-siècle. Représentant presque les deux tiers du P.I.B., il évolue rapidement. Les activités commerciales, y compris la restauration et l'hôtellerie, représentent 15 p. 100 de la population active. Elles constituent un système avancé et moderne de plus de 55 000 entreprises, dominé par quelques grandes chaînes, dont la plus grande est K […] Lire la suite

GÉOGRAPHIE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Isabelle THOMAS
  •  • 6 605 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Secteur d’activité »  : […] Même si l’homme peut s’affranchir de certaines conditions (il existe des cultures dans le désert), une exploitation agricole n’est, dans la quasi-totalité des cas, possible que là où le sol est fertile, les conditions de températures bonnes, et les précipitations suffisantes ; mais elle n’a de sens que si la production peut être transportée vers un marché. Chaque activité économique a, dès lors, s […] Lire la suite

HAWAII

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 5 883 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les transformations récentes de l'économie hawaiienne »  : […] Les Hawaii, seul État non continental des États-Unis, ne sont ni le plus petit (47 e  rang) ni le moins peuplé (39 e  rang), mais leur originalité vient de leur niveau de vie élevé, puisqu'en 2005, avec un revenu par habitant de 30 040 dollars, l'archipel arrivait au 20 e  rang des États américains. Cette prospérité, évidente pour le visiteur, même si pour le coût de la vie Honolulu arrive en tête […] Lire la suite

INDE (Le territoire et les hommes) - L'économie contemporaine

  • Écrit par 
  • Gilbert ÉTIENNE, 
  • Joël RUET
  •  • 11 951 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Évolution de la croissance »  : […] Ces réformes se traduisent par une accélération de la croissance : de 5,5 p. 100 pour 1980-1990 à 6,4 p. 100 durant la dernière décennie du xx e  siècle. Mis en contexte, il ne fait pas de doute que, dans ce nouveau modèle de croissance, la pauvreté continue de reculer dans bien des régions (selon les mesures officielles... le seuil de pauvreté correspondant à l’accès à un panier de biens alimen […] Lire la suite

INNOVATION

  • Écrit par 
  • Abdelillah HAMDOUCH
  •  • 8 853 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Formes et champs de manifestation de l'innovation »  : […] Plus préoccupés de progrès technique et de technologie que de l'ensemble des sources de la croissance et du développement, les économistes contemporains n'ont pas, en général, repris dans son intégralité la conception féconde de l'innovation proposée par Schumpeter. La signification de la notion d'innovation a été ainsi réduite, pour l'essentiel, au diptyque désormais classique opposant innovation […] Lire la suite

ISLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Édouard KAMINSKI, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  •  • 16 479 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les grands secteurs d'activité »  : […] L'agriculture ne bénéficie pas de conditions favorables. La côte septentrionale, longée par la dérive orientale du Groenland, est assez froide (limite des neiges éternelles à 400 m). Ailleurs, la dérive nord-atlantique réchauffe l'atmosphère (neiges éternelles à 1 400 m), mais les fortes précipitations entraînent des crues de printemps difficilement maîtrisables. La luminosité est faible pendant t […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

10-29 décembre 2020 France. Maintien de mesures de restriction face à la Covid-19.

Le 11, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire annonce la prolongation « au moins jusqu’à fin juin 2021 » des aides financières aux secteurs de l’hôtellerie-restauration, de l’événementiel, du sport et de la culture. Le 17, l’Élysée annonce que le président Emmanuel Macron a été testé positif à la Covid-19. Le chef de l’État se place en isolement pour une durée de sept jours. […] Lire la suite

19 juin - 29 juillet 2020 Allemagne. Révélation du scandale Wirecard.

Le 29, le ministre des Finances Olaf Scholz et le ministre de l’Économie Peter Altmaier sont convoqués devant la commission des Finances du Bundestag pour s’expliquer. Olaf Scholz annonce son intention de réformer la BaFin pour lui donner plus de pouvoirs.  […] Lire la suite

1er-31 mars 2020 France. Lutte contre l'épidémie de Covid-19.

Le 27 également, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire exclut le versement de dividendes en 2020 par les entreprises qui bénéficient d’aides de l’État dans le cadre de la lutte contre la pandémie. Le 31, le nombre de victimes de la Covid-19 mortes à l’hôpital s’élève à plus de trois mille cinq cents dans le pays. Près de vingt-deux mille sept cents personnes infectées sont hospitalisées, dont près de cinq mille cinq cents en réanimation ou en soins intensifs. […] Lire la suite

10-24 octobre 2019 Union européenne. Rejet de la candidature de Sylvie Goulard à la Commission.

Le 24, le président français Emmanuel Macron propose la candidature de l’ancien ministre de l’Économie Thierry Breton, actuel PDG de la société de services numériques Atos, au poste de commissaire européen qui revient à la France.  […] Lire la suite

19-30 novembre 2018 Japon – France. Placement en garde à vue de Carlos Ghosn au Japon.

Le 20, le ministre français de l’Économie Bruno Le Maire estime que Carlos Ghosn n’est plus en mesure de diriger le groupe automobile Renault, dont l’État français est actionnaire. Le conseil d’administration de Renault maintient Carlos Ghosn dans ses titres et fonctions, mais nomme Thierry Bolloré directeur général délégué à titre provisoire. Le 21, la garde à vue de Carlos Ghosn est prolongée de dix jours. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Charles ASSELAIN, « SERVICES ÉCONOMIE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-de-services/