ECKSTINE WILLIAM CLARENCE dit BILLY (1914-1993)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Histoire avait donné rendez-vous à Billy Eckstine : il fut en effet le premier chanteur noir à « faire la une » du magazine américain Life. Rien ne prédisposait pourtant cet aimable chanteur de ballades et de romances commerciales à participer à l'épopée du jazz. Mais qui lui contesterait l'éclatante audace d'avoir, avant tout le monde, cru au succès public du bop et d'avoir, pendant plus de trois ans, rassemblé dans un orchestre devenu légendaire l'élite de l'avant-garde be-bop de l'époque ? C'est moins pour son talent personnel que pour avoir eu le courage d'oser que Billy Eckstine a empoché son passeport pour la gloire.

Billy Eckstine

Billy Eckstine

Photographie

Le chanteur, trompettiste et chef d'orchestre de jazz Billy Eckstine (1914-1993). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

William Clarence Eckstein, dit « Billy » Eckstine (ou encore « Mr B »), naît le 8 juillet 1914 à Pittsburgh (Pa.). Il fait ses études à Washington. Au début des années 1930, il remporte un concours de chant amateur. C'est sans doute ce qui décide de sa carrière. On le retrouve donc comme chanteur-animateur dans divers clubs de Buffalo, Detroit, Washington et Chicago. En 1939, il entre pour cinq ans dans l'orchestre d'Earl Hines. Billy Eckstine en devient rapidement l'attraction ; il sait en outre, à l'occasion, jouer de la trompette, de la guitare, du trombone ou du saxophone. Il y rencontre le saxophoniste et chanteur Budd Johnson, arrangeur de la formation avant de devenir le sien puis celui de Woody Herman et de Dizzy Gillespie. Leur commune passion pour le bop contribue à intégrer dans l'orchestre ces deux musiciens d'exception que sont Sarah Vaughan et Charlie Parker. C'est ensemble encore une fois qu'ils fondent, en 1944, leur propre big band, cet orchestre mythique où se côtoyaient à la trompette Dizzy Gillespie, Fats Navarro, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « ECKSTINE WILLIAM CLARENCE dit BILLY - (1914-1993) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eckstine-william-clarence-dit-billy/