EISENHOWER DWIGHT DAVID (1890-1969)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Opération Torch

Opération Torch
Crédits : Hulton Getty

photographie

Montgomery et Eisenhower

Montgomery et Eisenhower
Crédits : Hulton Getty

photographie

Préparatifs du débarquement

Préparatifs du débarquement
Crédits : Horace Abrahams/ Getty Images

photographie

Jour J : le débarquement de Normandie, 1944

Jour J : le débarquement de Normandie, 1944
Crédits : National Archives

vidéo

Tous les médias


David Dwight Eisenhower fut le trente-quatrième président des États-Unis. Il gouverna de 1953 à 1961.

Né dans une modeste famille, de tradition mennonite, Eisenhower vécut dans le Kansas à Abilene, puis entra à l'Académie militaire de West Point (1911-1915). Au cours de la Grande Guerre, il reste aux États-Unis et occupe un poste d'instructeur dans l'arme blindée. Au retour de la paix, il est capitaine et le demeurera seize ans. Mais il a la chance d'être envoyé à l'école d'état-major de Fort Leavenworth en 1926, puis à l'Army War College en 1928. Il entre alors dans le cabinet du secrétaire adjoint à la Guerre. En 1933, le chef de l'état-major, le général Douglas MacArthur, le remarque et l'emmène aux Philippines de 1935 à 1939. En mars 1941, Eisenhower accède au grade de colonel ; quelques mois plus tard, à celui de général de brigade.

La participation des États-Unis à la Seconde Guerre mondiale lui ouvre de nouvelles possibilités. En 1942, après s'être fait remarquer lors des manœuvres de Louisiane, il entre à l'état-major général comme chef de la division des plans de guerre. Lorsque les Alliés décident de préparer un débarquement en Europe, c'est à lui que pense le général Marshall pour préparer les opérations. Eisenhower s'installe à Londres, pendant l'été de 1942. En fait, le débarquement a lieu d'abord en Afrique du Nord et le commandement en chef lui en est confié. Après la libération du Maghreb en mai 1943, Eisenhower dirige le débarquement allié en Sicile, puis en Italie. En novembre 1943, le président Roosevelt lui confie la tâche de commander toutes les forces alliées qui seront débarquées sur les plages françaises. Les opérations qui commencent le 6 juin 1944 et ouvrent le deuxième front en Europe se déroulent sous sa responsabilité. Il y fait preuve de tact (le commandement étant interallié, il lui faut concilier les intérêts américains, anglais et français), de compréhension à l'égard des méthodes de guerre [...]

Opération Torch

Opération Torch

Photographie

Les généraux américains George Patton (à gauche) et Dwight Eisenhower préparent le débarquement en Afrique du Nord de novembre 1942 (opération Torch). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Montgomery et Eisenhower

Montgomery et Eisenhower

Photographie

Le général britannique Montgomery (1887-1976) et le général américain Eisenhower (1890-1969) observent la côte italienne depuis Messine, en Sicile. Ils préparent le débarquement des armées alliées en Italie du Sud. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Préparatifs du débarquement

Préparatifs du débarquement

Photographie

Le général américain, commandant en chef des forces alliées, Dwight Eisenhower (1890-1969), à gauche, et le général britannique Bernard Law Montgomery (1887-1976), en Grande-Bretagne, en février 1944. 

Crédits : Horace Abrahams/ Getty Images

Afficher

Jour J : le débarquement de Normandie, 1944

Jour J : le débarquement de Normandie, 1944

Vidéo

À l'aube du 6 juin 1944, sur les plages de Normandie, s'ouvre le second front réclamé par les Soviétiques. Des dizaines de milliers de soldats alliés se lancent à l'assaut du continent européen occupé par les nazis. Américains, Britanniques et Canadiens se battent toute la journée pour... 

Crédits : National Archives

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'Amérique du Nord à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification


Autres références

«  EISENHOWER DWIGHT DAVID (1890-1969)  » est également traité dans :

ARABISME

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 5 510 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « De la Ligue arabe à la République arabe unie (1945-1958) »  : […] La Ligue arabe est loin de satisfaire les aspirations idéologiques des peuples arabes. Elle a certes une activité utile dans les domaines culturel, économique, administratif. Mais elle n'arrive pas à formuler une politique commune. Même lorsque les orientations politiques sont identiques, la coordination se fait plus sur le plan de la propagande qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabisme/#i_13786

BRAUN WERNHER VON (1912-1977)

  • Écrit par 
  • Hubert CURIEN
  •  • 1 845 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le rêve assouvi »  : […] Le voici donc à Fort Bliss, au Texas, avec une centaine de ses collaborateurs de Peenemünde, tous les plans de ses réalisations antérieures et le matériel transféré d'Allemagne dans le cadre de l'opération Paperclip. L'U.S. Army le nomme directeur de projet. Il réassemble un V2 : le premier est lancé le 16 avril 1946 de la base de White Sands, au N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wernher-von-braun/#i_13786

ÉGYPTE - L'Égypte républicaine

  • Écrit par 
  • Sandrine GAMBLIN, 
  • Robert SANTUCCI
  •  • 36 086 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les conséquences »  : […] Le bilan de cette intervention manquée est désastreux, en particulier pour les puissances européennes. Les biens de leurs ressortissants en Égypte sont placés sous séquestre et nombre de leurs nationaux sont expulsés. Le canal, obstrué par les navires coulés par les Égyptiens, est inutilisable pour plusieurs mois. Le ravitaillement pétrolier de l'E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-l-egypte-republicaine/#i_13786

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 175 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « La double doctrine Truman »  : […] Harry Truman va prendre à revers tous ses opposants. Le 12 mars 1947, il propose la doctrine Truman : les États-Unis interviendront économiquement ou militairement lorsqu'ils le jugeront nécessaire afin de préserver leurs intérêts stratégiques ou économiques ; c'est la prise en charge de la doctrine du containment (endiguement) . Le plan Marshall […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_13786

GUERRE FROIDE

  • Écrit par 
  • André FONTAINE
  •  • 10 892 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « La révolte hongroise »  : […] Au moment où débutent les hostilités, des événements dramatiques se produisent en Europe centrale. Khrouchtchev a, quelques mois plus tôt, devant le xx e  congrès du Parti communiste de l'Union soviétique, prononcé contre les crimes de Staline un véhément réquisitoire qui, en Pologne et en Hongrie, encourage les éléments désireux d'en finir avec la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide/#i_13786

GUERRE MONDIALE (SECONDE)

  • Écrit par 
  • Henri MICHEL
  •  • 19 555 mots
  •  • 103 médias

Dans le chapitre « La stratégie alliée »  : […] Britanniques et Américains ont constitué un état-major commun qui siège à Washington. Leurs armées sont placées, sur les divers théâtres d'opérations, sous le commandement unique de Dwight D.  Eisenhower, en Afrique du Nord . Certes, les divergences de vues sont nombreuses, profondes parfois. Les Britanniques préconisent une stratégie périphérique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-seconde/#i_13786

NIXON RICHARD (1913-1994)

  • Écrit par 
  • Marie-France TOINET
  • , Universalis
  •  • 1 348 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les débuts politiques »  : […] Né à Yorba Linda, en Californie, le 9 janvier 1913, dans une famille pauvre, Richard Milhous Nixon fait des études de droit dans une bonne université de Caroline du Nord, mais il ne réussit pas à se faire embaucher dans un cabinet d'avocats de l'Est. Il retourne donc en Californie, où il épouse en 1940 une institutrice, Pat Ryan. C'est la guerre qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-nixon/#i_13786

Pour citer l’article

André KASPI, « EISENHOWER DWIGHT DAVID - (1890-1969) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dwight-david-eisenhower/