DU SERF ARBITRE, Martin LutherFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Contre les pélagiens qui insistaient sur la volonté humaine pour l'obtention du salut, saint Augustin avait déjà rappelé au début du ve siècle que la perfection de l'homme ne peut provenir que de la grâce de Dieu, reçue comme un don de sa miséricorde, et qu'elle ne saurait être obtenue « par le libre ou plutôt le serf arbitre de la volonté propre » (Contre Julien, II, 8, 23). Cette question retrouve toute son acuité avec la Réforme, onze siècles plus tard. En 1524, Érasme publie un traité, qu'il qualifie de diatribe, précisément intitulée Du libre arbitre. L'humaniste, qui ne tient pas, en dépit de son estime pour Luther, à compromettre sa position dans l'Église romaine, y affirme que la volonté de l'homme contribue efficacement à son salut. L'année suivante, en décembre 1525, Luther publie en réplique De servo arbitrio (Du serf arbitre), inaugurant ainsi la querelle moderne sur la grâce, qui divise encore les confessions chrétiennes aujourd'hui.

Luther

Photographie : Luther

Photographie

Martin Luther vers 1521, selon une gravure de Lucas Cranach l'Ancien (1472-1553). 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : pasteur de l'Église luthérienne, professeur à la faculté de théologie protestante de Paris et à l'École des langues et civilisations de l'Orient ancien

Classification

Autres références

«  DU SERF ARBITRE, Martin Luther  » est également traité dans :

ÉRASME (1467 env.-1536)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 6 215 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le « roi Érasme », citoyen de Bâle »  : […] Appelé à Bâle, où il arrive le 15 novembre 1521, pour la correction des épreuves de la troisième édition du Nouveau Testament , Érasme quitte les Pays-Bas pour n'y plus revenir. Malade depuis longtemps, il n'en fournit pas moins un travail écrasant, tout au long de l'année 1522, avec l'édition et le commentaire de presque tous les pères de l'Église, tandis que ses œuvres personnelles sont rééditée […] Lire la suite

LUTHER MARTIN (1483-1546)

  • Écrit par 
  • Martin BRECHT, 
  • Pierre BÜHLER
  •  • 11 930 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La mise en œuvre du programme de la Réforme »  : […] À son retour de Worms, Luther fut mis en sûreté par l'Électeur Frédéric pour dix mois à la Wartburg, près d'Eisenach. Dans cette retraite, il écrivit divers ouvrages de polémique, notamment sa réponse à la condamnation qu'à son tour la Sorbonne avait prononcée contre lui et une réfutation de l'obligation de se confesser, la confession étant cependant maintenue, mais laissée à la liberté du croyan […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques-Noël PÉRÈS, « DU SERF ARBITRE, Martin Luther - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/du-serf-arbitre/