DU SERF ARBITRE, Martin LutherFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Prolongements de la querelle

Le traité Du serf arbitre illustre de cette manière les quatre grands thèmes autour desquels s'est théologiquement structurée la Réforme protestante. Ces quatre thèmes s'expriment à l'aide de quatre « seulement », qui sont aussi quatre « pleinement » : solus Christus, sola gratia, sola fide, sola scriptura. Le Christ seul est l'acteur du salut des croyants, qui leur est offert par la grâce seule, don gratuit qu'ils reçoivent dans la seule foi qui croit en ce qui est promis, ainsi que seule l'Écriture sainte en témoigne.

Ainsi, à l'humanisme d'Érasme, qui parle en termes de morale et dont la religiosité lui apparaît bien tiède, toute faite de compromis qui pourraient conduire à l'indifférence, le théologien Luther entend opposer le mystère de Dieu, et devant ce qui risque de conduire au scepticisme, il place la foi. Il semble que Luther puisse paraître injuste à l'égard d'Érasme, lorsqu'il lui reproche d'être un « académicien », c'est-à-dire un sceptique radicale comme l'entendait Augustin dans sa Lettre contre les Académiciens. Les vues d'Érasme et, après lui, celles du concile de Trente, ont pourtant bien annoncé, en théologie dogmatique et morale, les thèses du jésuite Luis de Molina sur la grâce suffisante tant décriées par les jansénistes au siècle suivant.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : pasteur de l'Église luthérienne, professeur à la faculté de théologie protestante de Paris et à l'École des langues et civilisations de l'Orient ancien

Classification

Autres références

«  DU SERF ARBITRE, Martin Luther  » est également traité dans :

ÉRASME (1467 env.-1536)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 6 215 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le « roi Érasme », citoyen de Bâle »  : […] Appelé à Bâle, où il arrive le 15 novembre 1521, pour la correction des épreuves de la troisième édition du Nouveau Testament , Érasme quitte les Pays-Bas pour n'y plus revenir. Malade depuis longtemps, il n'en fournit pas moins un travail écrasant, tout au long de l'année 1522, avec l'édition et le commentaire de presque tous les pères de l'Église, tandis que ses œuvres personnelles sont rééditée […] Lire la suite

LUTHER MARTIN (1483-1546)

  • Écrit par 
  • Martin BRECHT, 
  • Pierre BÜHLER
  •  • 11 932 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La mise en œuvre du programme de la Réforme »  : […] À son retour de Worms, Luther fut mis en sûreté par l'Électeur Frédéric pour dix mois à la Wartburg, près d'Eisenach. Dans cette retraite, il écrivit divers ouvrages de polémique, notamment sa réponse à la condamnation qu'à son tour la Sorbonne avait prononcée contre lui et une réfutation de l'obligation de se confesser, la confession étant cependant maintenue, mais laissée à la liberté du croyan […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques-Noël PÉRÈS, « DU SERF ARBITRE, Martin Luther - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/du-serf-arbitre/