PÉRIGLACIAIRE DOMAINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Domaine périglaciaire dans l'hémisphère Nord

Domaine périglaciaire dans l'hémisphère Nord
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Versant de gélifraction dans les calcaires

Versant de gélifraction dans les calcaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Les systèmes morphogéniques

Les systèmes morphogéniques périglaciaires résultent de combinaisons réalisées entre des actions météoriques, des processus morphogéniques et de grands agents d'évacuation des matériaux. Leurs activités sont essentiellement réglées par l'intensité, la durée et la fréquence du gel.

Actions météoriques

La primauté du gel s'exprime par une nette prépondérance des actions mécaniques sur les processus chimiques et biochimiques. Son intervention sur les roches provoque une contraction des minéraux, qui paraît toutefois incapable d'entraîner une fragmentation. En revanche, le gel à l'état humide constitue un puissant agent de débitage. Cette gélifraction, ou cryoclastie, tient à l'augmentation de volume d'environ 9 p. 100 qui accompagne la transformation de l'eau libre des roches en glace, et crée des tensions internes engendrant des ruptures.

Selon l'importance et l'agencement de leurs vides, les roches sont plus ou moins gélives. Très poreuse, la craie est très sensible au gel et se fragmente en granules ; les roches à structure schisteuse se débitent aussi aisément en paillettes. À cette microgélifraction s'oppose la macrogélifraction des roches compactes, caractérisée par le délogement de gros blocs, dû à l'exploitation par le gel des réseaux de fissures constitués par les diaclases, les plans de clivage ou les joints de stratification.

Mais ces types de fragmentation dépendent aussi des modalités du gel. Le premier correspond au gel modéré et superficiel des climats périglaciaires maritimes (îles australes, Islande et Groenland du Sud-Ouest) et de ceux des hautes montagnes tropicales à alternances gel-dégel journalières. Les variétés continentales à gel intense et prolongé, caractérisées par quelques alternances gel-dégel saisonnières, engendrent le second.

Toutes les autres actions météoriques ne jouent qu'un rôle secondaire et local. Ainsi, la dissolution s'exerce aux dépens des calcaires, avec une certaine efficacité dans les régions suffisamment humides, d'a [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-VII-Denis-Diderot
  • : professeur des Universités, professeur émérite à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification


Autres références

«  PÉRIGLACIAIRE DOMAINE  » est également traité dans :

ALASKA

  • Écrit par 
  • Claire ALIX, 
  • Yvon CSONKA
  •  • 6 018 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Arctique »  : […] Au nord du cercle polaire, la chaîne de Brooks, massive et peu élevée, s'étend sur 1 000 km environ, de la frontière canadienne à la mer des Tchouktches. Les altitudes moyennes sont de l'ordre de 1 500 m, quoique la chaîne culmine près de la frontière canadienne à plus de 2 700 m. Peu de glaciers subsistent, mais le relief témoigne de glaciations anciennes. Le versant nord des monts Brooks est pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alaska/#i_15908

GEEST

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 244 mots

Mot allemand issu du frison güst (infertile), la « geest » qualifie des « pays », des régions de la grande plaine du Nord, principalement en Basse-Saxe. L'emploi du terme a été généralisé par les géographes qui, dans cette grande plaine d'origine glaciaire, distinguent, par l'examen de la nature du sol et de l'hydrographie, trois types de paysages : la geest qui a la plus gra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geest/#i_15908

GLACE

  • Écrit par 
  • Louis LLIBOUTRY
  •  • 7 960 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Glace dans le sol »  : […] Lorsqu'un sol humide gèle, l'eau afflue par capillarité vers le front de gel, faisant gonfler le sol. Si la nappe phréatique est proche et le sol suffisamment perméable (formé de limon, et non d'argile), il peut ainsi se former dans le sol de volumineuses lentilles de glace pure. Ce sont les lentilles de glace se formant sous les chaussées qui, lorsqu'elles fondent au dégel, provoquent la formati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glace/#i_15908

MACKENZIE, fleuve

  • Écrit par 
  • J. Lewis ROBINSON
  •  • 3 436 mots
  •  • 1 média

Le fleuve Mackenzie draine un bassin hydrographique d'environ 1 805 000 kilomètres carrés, soit le plus grand du Canada. C'est le deuxième fleuve d'Amérique du Nord après le système Mississippi-Missouri. De la source de la rivière Finlay, qui se jette dans le lac Williston (formé par la retenue des eaux de la rivière de la Paix) à l'ouest des montagnes Rocheuses, le système fluvial parcourt 4 241 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mackenzie-fleuve/#i_15908

TEMPÉRÉ DOMAINE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 7 451 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les types morphoclimatiques tempérés »  : […] Malgré une évidente analogie de ses aspects fondamentaux, le relief du domaine tempéré offre des héritages géomorphologiques et des marques de l'érosion actuelle suffisamment différenciés pour qu'on y distingue plusieurs grands types morphoclimatiques. Dans l'hémisphère boréal, on peut définir une marge individualisée par le caractère glaciaire et périglaciaire de son héritage géomorphologique. E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domaine-tempere/#i_15908

YUKON, fleuve

  • Écrit par 
  • J. Lewis ROBINSON
  •  • 2 776 mots

Dans le chapitre « Climat »  : […] Les vallées du bassin du Yukon, où se concentre l'essentiel de sa population, présentent un climat subarctique caractérisé par des étés courts relativement chauds. Les hauts versants dénudés des montagnes, qui ne comptent aucune station météorologique, sont en revanche classés dans la zone de climat arctique. Des masses d'air glacial venues de Sibérie ou de l'océan Arctique traversent l'Alaska et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yukon-fleuve/#i_15908

Voir aussi

Pour citer l’article

François DURAND-DASTÈS, Roger COQUE, « PÉRIGLACIAIRE DOMAINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/domaine-periglaciaire/