Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

FABRE DANIEL (1947-2016)

Anthropologue français, né le 21 février 1947 à Narbonne, Daniel Fabre fait des études de lettres et de sciences politiques à l'université de Toulouse. Son intérêt pour l'ethnologie des sociétés européennes, domaine qu'il a profondément renouvelé, s'enracine dans l'enseignement du dialectologue Jean Séguy, du cours d'ethnographie méridionale de René Nelli et de la revue Folklorefondée, en 1938, à Carcassonne, ville hantée par la présence du poète et écrivain surréaliste Joë Bousquet.

De 1973 à 1977, Daniel Fabre codirige avec le préhistorien Jean Guilaine la recherche coopérative sur programme « Anthropologie et écologie pyrénéennes » (323) – pour laquelle il mène une équipe en pays de Sault (Pyrénées languedociennes) –, transformée en 1978 en Centre d'anthropologie des sociétés rurales (Toulouse). Directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales à partir de 1989, il fonde le Laboratoire d’anthropologie et d’histoire de l’institution de la culture (LAHIC) en 2000, à Paris, avec le soutien du ministère de la Culture.

Dans ces deux cadres, les séminaires de Daniel Fabre définissent une nouvelle orientation de l'ethnologie de l'Europe, d'abord identifiée comme école toulousaine d'anthropologie du symbolique, au sens structuraliste du terme. « Le roi des oiseaux », « Les primitifs de l'ethnologie », « Le retour des morts », « L'illettré savant » ont reformulé, dans les années 1980-1990, des voies nouvelles pour l'ethnologie des sociétés européennes, qui pouvaient faire dialoguer un parti pris structuraliste, déjà illustré par Yvonne Verdier, avec une minutieuse attention aux conflits et aux reconfigurations historiques, à la manière de l'anthropologue italien Ernesto De Martino et de la microstoriapratiquée par l'historien Carlo Ginzburg.

Les premières enquêtes de Fabre ont porté sur la littérature orale (La Tradition orale du conte occitan. Les Pyrénées audoises, 1973-1974, avec Jacques Lacroix), le carnaval (La Fête en Languedoc. Regards sur le Carnaval aujourd'hui, 1977, avec Charles Camberoque), les rapports entre les vivants et les morts, qui nourrissent une théorie générale sur les passages à l'âge d'homme propres aux sociétés européennes dépourvues de grandes institutions initiatiques (Passer à l'âge d'homme dans les sociétés méditerranéennes, 2022). Leur ont succédé des recherches collectives sur les mondes lettrés, leurs rapports au passé ; leurs pratiques d'écriture (Écritures ordinaires, 1993) ; les formes modernes du culte de l’écrivain et les processus créateurs ; le régime contemporain de patrimonialisation (Émotions patrimoniales, 2013). Ces publications collectives constituent une exploration méthodique de ce qui fait culture dans les sociétés contemporaines.

Homme de revues, Daniel Fabre a fondé, en 1981, un centre de documentation – l'ethnopôle GARAE de Carcassonne –, qui met à la disposition des chercheurs une collection, unique en France, de revues d'ethnologie de la France et de l'Europe. Lui-même a publié un nombre considérable d'articles et de dossiers de revue sur les rites funéraires, les récits de vie, les représentations de la création picturale ou littéraire. À travers la formule « l'autre de l'art », ces études interrogent différents moments où, depuis le romantisme, l'assimilation d'objets jusque-là sans valeur à des objets d'art a renouvelé la sensibilité esthétique (Bataille à Lascaux. Comment l'art préhistorique apparut aux enfants, 2014).

Introducteur du « paradigme des derniers » en histoire de l'anthropologie, il est l’un des fondateurs de Bérose, l’« encyclopédie internationale des histoires de l'anthropologie » et « projet d’humanités numériques[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : directrice d'études, École pratique des hautes études, anthropologue

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • PASSER À L'ÂGE D'HOMME (D. Fabre) - Fiche de lecture

    • Écrit par Giordana CHARUTY
    • 1 264 mots

    « Faire la jeunesse » : que désigne cette locution du langage commun, par-delà les cadres institutionnels, variables dans le temps, qui produisent socialement les identités sexuelles et organisent les âges de la vie ? Pour répondre à cette question, Daniel Fabre (1947-2016) entamait, au...

  • ANTHROPOLOGIE DU PATRIMOINE

    • Écrit par Cyril ISNART
    • 4 702 mots
    • 2 médias
    ...propriété des biens patrimoniaux, notamment dans un contexte postcolonial. Sur ces points, le chantier de l’ethnologie des monuments historiques conduit par Daniel Fabre et plusieurs chercheurs de son équipe (Fabre et Luso dir., 2010) montre comment, loin de procéder d’un unique traitement bureaucratique, la...
  • CARNAVAL

    • Écrit par Annie SIDRO
    • 6 168 mots
    • 1 média
    ...instruments des ténèbres ». L'homme sauvage a su résister aux attaques du temps et de la modernité dans des petites communautés éparpillées dans le monde. Daniel Fabre insiste sur l'importance du sacrifice de l'homme sauvage pour que l'homme puisse triompher du chaos, échapper à l'emprise des « revenants...
  • CONTE

    • Écrit par Bernadette BRICOUT
    • 5 807 mots
    • 2 médias
    À ces fonctions définies par Daniel Fabre et Jacques Lacroix, il convient d'ajouter la fonction étiologique, présente dans cette catégorie de récits que les folkloristes ont appelés les « pourquoi » : pourquoi les chiens et les chats se disputent (conte type 200), pourquoi les ours n'ont pas de queue...
  • JAMIN JEAN (1945-2022)

    • Écrit par Giordana CHARUTY
    • 661 mots

    Né le 26 avril 1945 à Charleville-Mézières, Jean Jamin a fait des études de philosophie, de sociologie et d’ethnologie à la Sorbonne et à la VIe section de l'École pratique des hautes études, sous la direction de Georges Balandier, de Denise Paulme et Marc Augé. Il effectue ses premières...

Voir aussi