CONSOMMATIONDépenses de consommation

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une grille d'analyse économique et sociologique

On peut, sur la base de ce qui précède, repérer trois éléments qui interviennent simultanément dans les choix de consommation et dans leur évolution, et qui sur le plan analytique nécessitent de coordonner l'analyse économique et l'analyse sociologique.

Le concept de « consommateur-producteur »

Comme on l'a vu à propos des équipements domestiques et des produits agroalimentaires qui ont transformé le travail domestique des ménages, les choix de consommation sont à examiner en tenant compte du fait que le consommateur est aussi un « producteur ». Suivant en cela des économistes comme Gary Becker et Kevin Lancaster, ou le sociologue Jonathan Gershuny, les biens achetés doivent être transformés, en particulier par du travail domestique, pour pouvoir être consommés et ainsi procurer de l'utilité. Le ménage est donc caractérisé par ses goûts et ses capacités productives. Il dispose de deux ressources rares, le temps et l'argent. Il maximise son utilité sous contraintes (fonction de production, budget, temps disponible) et le résultat de l'optimisation conduit à des choix de consommation par postes et à des allocations du temps, en particulier une offre de travail. La référence à ce concept de consommateur-producteur qui utilise du temps pour transformer les biens acquis sur le marché en denrées consommables, arguments directs de l'utilité, permet de mieux poser le débat entre ceux qui militent pour une analyse de la consommation dans son ensemble, incluant en particulier une contre-valeur de la production domestique, et ceux qui se contentent d'observer les dépenses.

La temporalité des choix de consommation

Les choix de consommation ne sont pas les seules décisions que le consommateur doit prendre. Ils s'inscrivent dans un ensemble plus vaste de choix, plus ou moins interdépendants, mais dont certains peuvent être considérés comme antérieurs à d'autres. Peu aisés à modifier rapidement, ils constituent des contraintes à court terme pour la consommation. Les plus déterminants pour le consommateur sont la durée des études et plus [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Écrit par :

  • : sociologue, directeur de recherche, C.N.R.S.
  • : inspecteur général de l'I.N.S.E.E., chef de l'unité méthodes statistiques

Classification

Autres références

«  CONSOMMATION  » est également traité dans :

CONSOMMATION - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 818 mots

Bien que la consommation soit une notion qui s'applique à une expérience quotidienne, sa définition précise est complexe. Les conventions de la comptabilité nationale distinguent les consommations selon leur destination (consommations intermédiaires et consommations finales) et selon les agents économiques qui en sont responsables (consommation des ménages, qui correspond à la notion intuitive de […] Lire la suite

CONSOMMATION - Comportement du consommateur

  • Écrit par 
  • Bernard DUBOIS, 
  • Marc VANHUELE
  •  • 8 995 mots
  •  • 1 média

Par « comportement du consommateur », on entend l'ensemble des comportements qui se rapportent à l'acquisition de biens et services. On y inclut l’exposition à des messages commerciaux et à d’autres types d’information, l'expérience de l’utilisation des biens et services achetés et l'abandon éventuel de ces produits. La consommation occupe une place importante dans les activités des individus, en […] Lire la suite

CONSOMMATION - Critiques de la consommation

  • Écrit par 
  • Louis PINTO
  •  • 2 357 mots
  •  • 1 média

Les critiques de la consommation peuvent être classées d'après différents principes. Selon que l'on prête, ou non, un sens historique précis à la notion de consommation, on distinguera entre des critiques intemporelles et celles qui ont été engendrées par le développement du capitalisme. Selon la portée que l'on attache au mot de critique, on distinguera des critiques plutôt pratiques, liées à l'u […] Lire la suite

CONSOMMATION - Droit de la consommation

  • Écrit par 
  • Gaëlle PATETTA
  •  • 5 466 mots

Selon une acception commune, le droit de la consommation désigne l'ensemble des normes, règles et instruments visant à assurer la protection et à accroître le rôle du citoyen dans tous les actes où il exerce sa faculté d'acquérir et de consommer des biens. La prise de conscience, dans le monde développé, de la nécessité de protéger les consommateurs contre la puissance de leurs partenaires économi […] Lire la suite

MARKETING

  • Écrit par 
  • Marc FILSER
  •  • 4 345 mots

Le marketing a été d'abord défini comme un ensemble d'activités mises en œuvre par une organisation – l'entreprise par exemple – pour identifier ou anticiper, puis satisfaire, les besoins et désirs des consommateurs, grâce à la création et à la mise sur le marché de produits ou de services dont ces consommateurs percevront la valeur (E. Jerome McCarthy et William D. Perreault, 1985 ; Jean-Jacque […] Lire la suite

ÉNERGIES RENOUVELABLES

  • Écrit par 
  • Daniel CLÉMENT
  •  • 15 599 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Quelques notions sur l’énergie »  : […] Il est utile de rappeler quelques règles et principes concernant les échanges énergétiques et qui permettent de mieux comprendre la production ou l’utilisation des énergies renouvelables. En premier lieu, cette production ne consiste pas en une création d’énergie proprement dite, ce qui serait physiquement impossible, mais en des transformations de celle-ci, c’est-à-dire en des conversions qui s’ […] Lire la suite

MARKETING ÉTUDES ou ÉTUDES DE MARCHÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe FAIVRE, 
  • Yves KRIEF
  •  • 6 269 mots
  •  • 3 médias

L'expression « études marketing » (ou « études de marché ») désigne des activités organisées de collecte, de traitement et d'interprétation des informations relatives aux marchés, et plus généralement aux publics dont dépend l'entreprise, ayant pour finalité de servir aux décisions marketing en réduisant l'incertitude du décideur et en minimisant les risques encourus, et menées selon des procédur […] Lire la suite

FAMILLE - Économie de la famille

  • Écrit par 
  • Catherine SOFER
  •  • 5 320 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La valeur de la production domestique »  : […] Une troisième approche va ensuite tenter d'intégrer le rôle social de la famille et des femmes au foyer dans une analyse économique, en insistant sur la valeur économique créée par le travail domestique. Alfred Marshall (1890), en particulier, va adapter, en la faisant entrer dans le champ de la théorie, la défense de la division sexuelle traditionnelle du travail. Il fait du travail domestique u […] Lire la suite

CAPITALISME - Sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 3 508 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Un siècle de métamorphoses »  : […] Telle que la décrit Aron, la société industrielle correspond à un moment précis de l'histoire du capitalisme. En fait, celui-ci a connu de nombreuses péripéties qui interdisent d'assimiler trop rapidement le capitalisme à un type de société donné. L'image renvoyée par les premiers sociologues doit ainsi être modifiée lorsque, à la fin du xix e  siècle, la diversification de la production et la mo […] Lire la suite

PROTECTIONNISME

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLOCHON
  •  • 6 508 mots

Dans le chapitre « Les effets d'un droit de douane »  : […] Si l'État prélève un droit de douane sur un bien importé, les producteurs nationaux du bien substitut s'alignent sur ce nouveau prix intérieur, ce qui accroît leur profit. Les consommateurs achètent le bien importé et le bien substitut au même prix, prix qui incorpore le tarif. Ils consomment moins car ils paient plus cher, et subissent donc une perte par rapport au libre-échange. L'État prélève […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

États-Unis. Annonce d’un déficit commercial record. 6 février 2018

de dollars sur les seuls échanges de biens, dont près de la moitié vis-à-vis de la Chine. Ces chiffres, les plus élevés depuis 2008, s’expliquent par la reprise économique qui stimule les dépenses de consommation de biens importés. […] Lire la suite

États-Unis. Plans d'aide à la relance économique. 4-24 février 2009

de relance économique d'un montant de 787 milliards de dollars adopté le 13 par le Congrès après un compromis entre les deux Chambres. Afin de relancer la consommation, un tiers de la somme est affecté aux allégements fiscaux; le reste des dépenses publiques se répartit entre des aides aux petites […] Lire la suite

Japon. Adoption d'un plan de relance sans précédent. 24 avril 1998

dans les rangs du Parti libéral-démocrate au pouvoir. Jusqu'alors privilégié, l'assainissement des comptes publics cède la place à des dépenses nouvelles (12 000 milliards de yen), notamment pour des grands travaux (7 700 milliards) auxquelles s'ajoutent des réductions d'impôts (à hauteur de 4 600 milliards). Les experts restent sceptiques sur la capacité de ce plan à relancer la consommation intérieure. […] Lire la suite

France. Dissolution de l'Assemblée nationale. 21-29 avril 1997

sur le chemin des changements » et que, « pour réussir, la France a besoin d'un nouvel élan » qui ne peut être donné que par « l'adhésion, clairement exprimée, du peuple français ». Adhésion à la poursuite des réformes – baisse des dépenses publiques, lutte contre le chômage, adaptation du système […] Lire la suite

États-Unis. Présentation d'un programme économique d'une rigueur drastique. 17 février 1993

de « laisser-aller » budgétaire et fiscal de la part de l'administration républicaine, est particulièrement drastique. La hausse des impôts et des taxes – avec la création d'une taxe sur la consommation d'énergie – doit rapporter 250 milliards de dollars en cinq ans, et la réduction des dépenses […] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicolas HERPIN, Daniel VERGER, « CONSOMMATION - Dépenses de consommation », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/consommation-depenses-de-consommation/