Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CONFRÉRIES MUSULMANES

Bibliographie

O. Depont & X. Coppolani, Les Confréries religieuses musulmanes, Alger, 1897

A. Le Chatelier, Les Confréries musulmanes du Hedjaz, Paris, 1887

R. Le Tourneau, « Darkāwa », in Encyclopédie de l'Islam, Leyde-Paris, 1961

Margoliouth, « Tidjānīya » et « Rahmanīya », ibid., 1930-1936

L. Massignon, « Tarīka », ibid., 1929.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Religions

    • Écrit par Marc PIAULT
    • 9 619 mots
    • 1 média
    ...confréries. Les fidèles se réunissent et vivent autour d'un personnage savant et saint qui les instruit et maintient une collectivité pieuse de subsistance. Les confréries ont joué un rôle comparable à celui des sociétés initiatiques traditionnelles. Outre les mouvements classiques de l'islam, Qadriya (née...
  • ALAOUITES ou NUṢAYRĪS

    • Écrit par Jaafar AL-KANGE
    • 1 297 mots

    La secte shī‘ite des Nuṣayrīs (An-Nuṣayriyya), qu'on appelle plus couramment Alaouites (Alawites), représente environ 11 p. 100 de la population syrienne. Elle est implantée principalement dans la région montagneuse du djebel Anṣariyya (anciennement as-Summāk), au nord de l'est côtier du pays....

  • ALGÉRIE

    • Écrit par Charles-Robert AGERON, Universalis, Sid-Ahmed SOUIAH, Benjamin STORA, Pierre VERMEREN
    • 41 835 mots
    • 22 médias
    Pendant les trois siècles de la domination turque, le pays fut islamisé en profondeur par des sociétés mystiques que les Occidentaux ont appelées confréries (en arabe tariqa : voie) et par des personnages religieux, marabouts et chorfa. Ces santons isolés, ces cheikhs de confréries ou de confédérations...
  • ANSARS ou ANÇĀRS

    • Écrit par Yves THORAVAL
    • 724 mots

    Nom donné aux croyants de Médine qui recueillirent et protégèrent le prophète Mahomet lors de sa fuite de La Mecque, les Ansars (en arabe : les défenseurs) sont souvent appelés : Ansar An-Nabi (« défenseurs du Prophète »). Au Soudan, les Ansars, ralliés au parti Umma, sont l'une...

  • Afficher les 30 références

Voir aussi