CHIROPTÈRES ou CHAUVES-SOURIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Chauve-souris

Chauve-souris
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Chauve-souris Myotis myotis ou grand murin

Chauve-souris Myotis myotis ou grand murin
Crédits : H-P. Stutz/ D.R.

photographie


Biologie et comportement

Vol et écholocation

Les Chauves-Souris ont une activité nocturne et parfois crépusculaire ; les espèces – ce sont les plus nombreuses – qui se nourrissent d'insectes les repèrent en vol et dans l'obscurité, par un système d'écholocation très perfectionné qui leur permet aussi d'éviter les obstacles. Les ultra-sons peuvent être émis à une cadence de 200 par seconde, avec une fréquence de 50 à 120 kilocycles par seconde, d'une durée très courte, souvent de l'ordre de la milliseconde.

Les types et les modes d'émission des ultra-sons sont très variables suivant les genres et même les espèces. Chez les Vespertilionidae, des membranes spéciales du larynx constituent l'organe émetteur. Beaucoup d'espèces ont des appendices nasaux, de formes variées, parfois très développés, jouant un rôle dans la modulation des ultra-sons. Les ultra-sons réfléchis par la proie, ou l'obstacle, sont captés par les pavillons auditifs, très souvent de grande taille, et renseignent l'animal avec une extrême rapidité sur la distance qui le sépare de son but.

Le vol est plus ou moins rapide, plus ou moins efficace aussi, suivant la forme et la surface portante des ailes. Les Rhinolophes, aux ailes courtes, ont un vol malhabile et hésitant, cependant que la noctule, aux ailes longues et effilées, peut planer et atteindre parfois une vitesse de 50 km/h. Le record de vitesse appartient sans doute à une espèce américaine, Tadarida brasiliensis, chez laquelle une vitesse voisine de 100 km/h a pu être enregistrée. Ses migrations se font du Texas, où a lieu au printemps la mise bas, au Mexique, où les femelles surtout viennent en automne pour hiberner. Beaucoup d'autres espèces effectuent des migrations de moindre importance. Cependant, les noctules européennes, par exemple, parcourent parfois plus de 2 000 km, alors que le murin commun passe souvent l'hiver à plus de 200 km de son lieu de séjour estival. Des expériences incontestables ont montré chez les Chiroptères une capacité d'orientation lointaine analogue à celle des pigeons voyageu[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : docteur ès sciences, maître assistant à l'université de Paris-VII

Classification


Autres références

«  CHIROPTÈRES ou CHAUVES-SOURIS  » est également traité dans :

COMPORTEMENT ANIMAL - Fondements du comportement

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 2 822 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Autres rythmes »  : […] D'autres facteurs peuvent rythmer le comportement. Certains animaux nocturnes suivent le rythme de la lune : les chauves-souris roussettes de Jamaïque préfèrent l'obscurité qui leur permet d'être cachées tant pour attraper leurs proies que pour éviter les prédateurs. Elles-mêmes n'ont pas besoin de lumière pour « voir » puisqu'elles possèdent un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comportement-animal-fondements-du-comportement/#i_6959

CYANOBACTÉRIES ou CYANOPHYCÉES, anc. ALGUES BLEUES

  • Écrit par 
  • Pierre BOURRELLY, 
  • Jean Claude LEFEUVRE
  •  • 2 716 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Nocivité des Cyanobactéries »  : […] des Mariannes dans le Pacifique. Constatant que la population Chamorro de cette île consomme lors de certaines fêtes des roussettes (chauve-souris frugivore du genre Pteropus) largement contaminées par le BMAA, Cox a recherché la source de BMAA. Il a pu ainsi montrer que ces roussettes se nourrissent de graines de Cycas micronesica, arbre dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyanobacteries-cyanophycees-algues-bleues/#i_6959

EBOLA FIÈVRE ET VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 357 mots
  •  • 1 média

depuis 1976, a fait apparaître le rôle de grands singes (gorilles et chimpanzés), des antilopes et, surtout, celui de chauves-souris dans la propagation de la maladie. Ces dernières sont le véritable réservoir naturel du virus – comme pour un nombre croissant d’autres virus, MERS, rage, etc. Elles seraient les porteurs sains du virus et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ebola-fievre-et-virus/#i_6959

ÉQUATORIAL MILIEU

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Yves GAUTIER, 
  • Emmanuelle GRUNDMANN
  •  • 6 368 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les relations faune-flore »  : […] d'être uniques, de telles coadaptations fleurissent à travers la jungle. Nombreuses sont les fleurs à dépendre des chauves-souris, animaux particulièrement abondants sous les tropiques et dont beaucoup d'espèces sont frugivores et nectarivores. Des arbres comme les Bombacacées, famille à laquelle appartient le baobab, ont développé, au cours de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-equatorial/#i_6959

HIBERNATION

  • Écrit par 
  • Charles KAYSER
  •  • 1 833 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les Mammifères hibernants »  : […] on connaît le hérisson, le tenrec, le setifer. Chez les chauves-souris des régions tropicales, les macrochiroptères sont homéothermes et présentent une température centrale constante au froid, tandis que les microchiroptères meurent en hypothermie quand la température ambiante approche 10 0C. En revanche, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hibernation/#i_6959

MEMBRES

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 15 025 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Adaptation au vol »  : […] Chez les Chiroptères (chauves-souris), la surface sustentatrice est constituée par un patagium, comme chez les Ptérosaures. La structure de l'aile diffère pourtant dans les deux groupes, car chez les chauves-souris il n'existe qu'un seul doigt libre, le premier, tandis que les quatre autres, très allongés, tendent le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membres/#i_6959

MERS (Middle East respiratory syndrome)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 775 mots
  •  • 2 médias

n’est qu’un hôte intermédiaire. L’analyse du génome du MERS-CoV a montré, dès l’été de 2013, qu’il ne différait que de moins de 2 p. 100 d’un coronavirus hébergé par les chauves-souris du genre Pipistrellus. Cet animal serait ainsi le réservoir du virus, encore que la capacité de ce dernier d’infecter des cellules porcines montre que la barrière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mers/#i_6959

MIGRATIONS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD, 
  • Jean DORST
  •  • 11 683 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Mammifères »  : […] Les chauves-souris doivent à leur qualité de bons voiliers la possibilité de se déplacer rapidement et avec économie. Aussi beaucoup d'entre elles sont-elles des migrateurs, bien qu'elles aient la possibilité de se réfugier dans des lieux abrités (grottes par exemple) et de se soustraire aux effets des conditions ambiantes défavorables par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/migrations-animales/#i_6959

PIPISTRELLE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 413 mots

Petite chauve-souris insectivore vivant en colonies en Europe, Afrique du Nord et Asie. Classe : Mammifères ; ordre : Chiroptères ; sous-ordre : Microchiroptères ; famille : Vespertilionidés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pipistrelle/#i_6959

PSYCHOLOGIE COGNITIVE ET CONSCIENCE

  • Écrit par 
  • Axel CLEEREMANS
  •  • 1 620 mots

En outre, l’étude de la conscience pose le problème soulevé par le philosophe Thomas Nagel dans son article de 1974 intitulé « Quel effet cela fait-il d’être une chauve-souris ? », dans lequel il défend l’argument que nous aurions beau tout savoir du système nerveux des chiroptères, nous n’en saurions toujours pas davantage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-cognitive-et-conscience/#i_6959

RAGE

  • Écrit par 
  • Pierre SUREAU
  •  • 2 477 mots

Dans le chapitre « Épidémiologie »  : […] La rage des chauves-souris sévit essentiellement sur le continent américain. Les chauves-souris insectivores ou frugivores, infectées de rage, peuvent attaquer l'homme et le contaminer. Les chauves-souris hématophages ou vampires, qui n'existent que dans la zone intertropicale (du nord du Mexique au nord de l'Argentine), sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rage/#i_6959

ROUSSETTE, chiroptère

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 490 mots

Chauve-souris frugivore vivant dans les régions chaudes et humides de l'Ancien Monde (Afrique, Asie, une partie de l'Australasie). Classe : Mammifères ; ordre : Chiroptères ; sous-ordre : Mégachiroptères ; famille : Ptéropodidés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roussette-chiroptere/#i_6959

SPÉLÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Philippe RENAULT, 
  • Raymond TERCAFS, 
  • Georges THINÈS
  •  • 11 744 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'écosystème souterrain »  : […] » qui viennent peupler l'écosystème. L'exemple le plus frappant est celui des chauves-souris qui vont se nourrir au-dehors, mais dont le guano libéré dans les grottes est le point de départ d'une faune inféodée considérable. D'autres animaux trogloxènes (Lépidoptères, Coléoptères, Diptères, Trichoptères) sont également à la base de chaînes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/speleologie/#i_6959

TAXIES

  • Écrit par 
  • Gaston RICHARD
  •  • 5 869 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La place des taxies dans l'étude moderne du comportement »  : […] des facteurs d'orientation dans les comportements en analysant les rapports des Chauves-Souris et des Papillons (Noctuelles) dont elles se nourrissent. L'écho des ultrasons émis par les Chauves-Souris les renseigne sur la qualité, la place, les mouvements des Papillons et les rend capables d'orienter leur vol et de décider de leur méthode de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taxies/#i_6959

VOL ANIMAL

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 8 255 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Autres Vertébrés volants »  : […] Les Chauves-Souris (Chiroptères) possèdent des membres antérieurs et une ceinture scapulaire fonctionnellement modifiée assurant le vol ramé actif (cf. mammifères, membres). La musculature qui mobilise les ailes est essentiellement formée par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vol-animal/#i_6959

Voir aussi

Pour citer l’article

Robert MANARANCHE, « CHIROPTÈRES ou CHAUVES-SOURIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chiropteres-chauves-souris/