CARINTHIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans son cadre montagneux, la province autrichienne de Carinthie (Kärnten) est une unité naturelle bien délimitée. Elle l'est moins, en revanche, dans le domaine humain, car cette province, entrée en 1335 dans les domaines des Habsbourg, est une zone de contact entre Slaves et Germains. La majorité allemande, de dialecte sud-bavarois, est mêlée, surtout dans le sud du land qui est de régime linguistique mixte, à des Slovènes et à des Germains anciennement slavisés (les Wendes). La Carinthie historique résulte de la cession du Kanaltal et du Tarvis à l'Italie, après 1918, et du Miesstal (Miza) à la Yougoslavie. En 1920, un plébiscite avait rendu à l'Autriche une partie des territoires contestés. Les 9 533 kilomètres carrés du land se partagent en deux grands secteurs : la haute Carinthie, à l'ouest, et la basse Carinthie, à l'est.

Autriche : carte administrative

Carte : Autriche : carte administrative

Carte administrative de l'Autriche. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le haut pays (Oberkärnten) est essentiellement montagneux, drainé, jusqu'à leur confluent, par la Drave (Drau) et le Gail. Il s'adosse, au nord, à la masse des Hohe Tauern, dominés par le Grossglockner (3 797 m), point culminant de l'Autriche. Cette barrière est franchie par la « haute route des Alpes » et par un tunnel ferroviaire de 8,5 km. Elle est entaillée par des vallées, dont les activités se transforment avec le développement du tourisme, le Mölltal, peuplé de forestiers et d'éleveurs, et le Liesertal, chaud et ensoleillé.

La vallée de la Drave, dont le cours supérieur appartient au Tyrol oriental, entre en Carinthie par la gorge de la « porte du Tyrol ». Grâce au föhn, qui abrège l'hiver, et à la chaleur de ses étés, elle porte sur l'adret un chapelet de gros villages et de bourgs, dont la petite capitale est Spittal an der Drau (16 000 hab. en 2007). Au sud de l'Oberdrautal, la vallée du haut Gail (Lesachtal), route vers l'Italie, par le haut Adige, est un étroit sillon, serré entre la cloison des Gailtaler Alpen (2 371 m), qui la sépare de la Drave, et la muraille abrupte des Karawanken au midi. Dans un climat d'abri, ses beaux villages, établis sur les terrasses des versants, exploitent la forêt et accueillent les touristes. Hermagor et Arnoldstein, qui fond le plomb et le zinc des Gailtaler Alpen, sont des marchés locaux.

La basse Carinthie (Unterkärnten) s'ordonne autour du bassin de Klagenfurt, la plus grande dépression de toutes les Alpes. La bordure montagneuse reste très redressée, au nord, avec les Gurktaler Alpen. Ce versant est découpé en longues vallées, comme le Görtschitztal (mines de fer, usines chimiques), le Metznitztal et, surtout, le Lavanttal. Cette route vers la Styrie est, à l'amont, un pays de forêts, de tourisme, d'élevage d'un bétail renommé ; elle débouche sur le bassin de Klagenfurt, autour du centre industriel de Wolfsberg (25 000 hab.) par une cuvette riante, « le paradis de la Carinthie ». Au sud, les Karawanken (montagne frontière), ne sont ébréchées que par de rares cols et galeries routières (Wurzenpass, 1 073 m ; Loiblpass, 1 060 m) et par le tunnel ferroviaire des Karawanken (8 km).

Le bassin de Klagenfurt couvre moins d'un quart de la superficie totale du Land, mais il renferme près de la moitié de la population carinthienne. Il offre un paysage très varié, bosselé de collines boisées, éclairé de grands lacs (Ossiacher See, Wörther See), couvert de plaines humides, de terrasses morainiques (Krappfeld, Jaunfeld), de placages de loess (Feldbau). Son climat continental excessif lui vaut des hivers extrêmement rigoureux, aggravés par l'inversion de température qui fait stationner l'air glacial, et des étés torrides. Slaves et Germains y pratiquent une agriculture riche, à base de céréales (blé, maïs), de vergers, d'élevage, qui alimente de fortes densités rurales.

Mais le Klagenfurter Becken est aussi un lieu de villes, nées du trafic et de l'industrie. Son pourtour est jalonné par des agglomérations manufacturières (bois, papier) et touristiques, comme Sankt Veit an der Glan, Ferlach, Rosental, Feistritz. La fonction urbaine est dominée par deux centres : Villach-Landskron (58 500 hab. en 2007), avec ses industries diverses, est la plaque tournante ferroviaire de l'Autriche, vers l'Italie et la Yougoslavie ; Klagenfurt (92 400 hab.), capitale politique, riche de souvenirs historiques, travaille le bois, le cuir et possède des usines chimiques (allumettes), d'électro-mécanique, de textile et de produits alimentaires.

La Carinthie, dont la population augmente lentement (560 000 hab. en 2001 contre 495 226 en 1961), a, grâce au bassin de Klagenfurt, une forte activité industrielle. Son agriculture consacre 20 p. 100 du sol aux champs labourés et à l'horticulture, et 16 p. 100 à la prairie. Mais elle demeure une région sylvo-pastorale. La forêt (53 p. 100 du sol) est la deuxième plus étendue de toute l'Autriche. Son exploitation alimente une forte exportation de bois, de cellulose et de papier, et procure un très grand nombre d'emplois ruraux et industriels. Pour préserver ce patrimoine industriel et touristique, la Carinthie a mis en place des outils de lutte contre la pollution par le soufre.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  CARINTHIE  » est également traité dans :

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 064 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Essai de régionalisation »  : […] Trois ensembles régionaux se sont progressivement dégagés et présentent aujourd'hui des clivages marqués (tabl. 3) . – Les quatre Länder de l'Ouest et du Nord-Ouest occupent 34 380 kilomètres carrés, soit 41 p. 100 du territoire, et rassemblent 36,1 p. 100 de la population. Linz et Salzbourg sont les deux principales villes de ces régions (respectivement les 3 e et 4 e du pays), mais, pour le […] Lire la suite

HAIDER JÖRG (1950-2008)

  • Écrit par 
  • Paul PASTEUR
  •  • 870 mots
  •  • 1 média

Jörg Haider est né le 26 janvier 1950 à Bad Goisern en Haute-Autriche et s'est tué au volant de sa voiture le 11 octobre 2008 à Lambichl, près de Klagenfurt. Président d'un parti national-populiste, le Parti de la Liberté (F.P.Ö.), il a marqué pendant vingt ans la vie politique autrichienne et a été à deux reprises gouverneur de la province fédérale de Carinthie . Les parents de Jörg Haider étaien […] Lire la suite

KLAGENFURT

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 628 mots
  •  • 1 média

La ville de Klagenfurt est la capitale du Land de Carinthie (Autriche).Le bassin de Klagenfurt (Klagenfurter Becken) est l'une des régions les plus originales des Alpes autrichiennes. Cette vaste cuvette (750 km 2 ), d'origine tectonique, était déjà déprimée au Tertiaire. Son fond n'est pourtant pas une plaine, car les rivières, venant de l'ouest et du nord, ont dû se creuser des vallées à travers […] Lire la suite

LJUBLJANA

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU
  •  • 719 mots
  •  • 1 média

Ljubljana, la capitale de la Slovénie (ancienne Laibach en allemand) s'est développée, sur une vallée étroite, entre deux collines. De l'ancienne ville romaine, Emona, subsistent quelques vestiges. La partie médiévale s'étendait entre le pied de la colline qui porte le Grad (château du xi e  s.) et les rives de la rivière Ljubljanica. Détruite par le tremblement de terre de 1511, elle ne transpara […] Lire la suite

OURS BRUN EN EUROPE

  • Écrit par 
  • Farid BENHAMMOU, 
  • Jean-Pierre RAFFIN
  •  • 4 568 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des programmes de réintroduction »  : […] L'Italie et l'Autriche ont également effectué des opérations de réintroduction et de renforcement. Si la situation française n'est pas parfaite, celle de ces deux autres pays est tout aussi délicate. L'Italie possède déjà deux populations naturelles. L’une, colonisée par quelques ours en provenance de Slovénie, est située au nord-est, dans le Frioul. L'autre se trouve au cœur du pays, sur un terr […] Lire la suite

SLOVÉNIE

  • Écrit par 
  • Evgen BAVCAR, 
  • Antonia BERNARD, 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Franc ZADRAVEC
  •  • 10 228 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les périodes yougoslaves »  : […] Il est incontestable que les Slovènes y gagnèrent, du point de vue politique, en entrant dans le nouvel ensemble. Cependant, celui-ci se voulait « triunitaire », c'est-à-dire triple et un à la fois, y compris pour la langue et pour la culture. Malgré la création en 1919 de l'Université slovène et, plus tard, de l'Académie, la déception fut grande : les Slovènes se rendirent compte de la méconnaiss […] Lire la suite

YOUGOSLAVIE

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • Catherine LUTARD, 
  • Robert PHILIPPOT
  • , Universalis
  •  • 15 199 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « La formation de la Yougoslavie »  : […] Tandis que la Serbie, malgré l'héroïsme de son armée, est écrasée en 1915 , les Slaves de la Monarchie gardent une attitude apparemment loyale à l'égard des Habsbourg. Le leader slovène, Mgr Korošec, se prononce, dans la déclaration de mai 1917, en faveur de la création d'un État yougoslave à l'intérieur de l'Empire habsbourgeois. Pourtant, un groupe d'exilés politiques réunis à Londres autour de […] Lire la suite

Les derniers événements

16 mai 2020 Croatie – Bosnie-Herzégovine. Hommage au régime oustachi.

Carinthie, en Autriche, mais Vienne l’a interdite en raison de la pandémie de Covid-19. Cinq mille personnes manifestent leur opposition devant la cathédrale de Sarajevo pendant la célébration d’une messe commémorative par l’archevêque de la ville.  […] Lire la suite

3-28 mars 2013 Autriche. Défaite du Parti de la liberté en Carinthie

Carinthie, ne recueillant que 17,1 p. 100 des suffrages contre 44,9 p. 100 en mars 2009. Le Parti social-démocrate arrive en tête, avec 37,1 p. 100 des voix, en forte progression, tout comme les Verts (11,8 p. 100 des voix). Le Parti populaire d'Autriche (conservateur) est en léger recul avec 14,2 p. 100 des voix. La nouvelle formation Team Stronach […] Lire la suite

1er-15 mars 2009 Autriche. Victoire électorale de l'extrême droite en Carinthie

Carinthie avec 45,5 p. 100 des voix. Avec seulement 28,6 p. 100 des suffrages, les sociaux-démocrates du S.P.Ö. sont distancés, tandis que les conservateurs de l'Ö.V.P. progressent, avec 16,5 p. 100 des voix. La région, dirigée de 1989 à 1991 puis à partir de 1999 par Jörg Haider, reste entre les mains de ses héritiers, malgré un bilan économique désastreux […] Lire la suite

1er-28 février 2000 Autriche. Formation d'une coalition gouvernementale regroupant les conservateurs et l'extrême droite

Carinthie avait suscité de vives réactions internationales, notamment en Europe. Le 1er également, les États-Unis annoncent qu'ils envisagent d'appliquer, le cas échéant, les mêmes sanctions diplomatiques que l'Union européenne. Le 3, le président Thomas Klestil, contre son gré, charge Wolfgang Schüssel de former le gouvernement. Il oppose son veto […] Lire la suite

Pour citer l’article

Paul GUICHONNET, « CARINTHIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/carinthie/