CANZONIERE, PétrarqueFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un des manuscrits qui contient le Canzoniere de Pétrarque (1304-1374) porte le titre en latin de Rerum vulgarium fragmenta (« fragments en langue vulgaire »). Non que ces 366 sonnets, chansons, sextines et ballades présentent le moindre signe d'inachèvement : Pétrarque désignait par là une œuvre faite de pièces diverses, à la différence de formes longues comme le poème épique. Il s'agit d'un livre, pourtant, et non d'un recueil ; chaque poésie renvoie à un ensemble qui se voulait édifiant : à l'histoire d'un homme dans laquelle l'auteur, comme pour réaliser le dessein annoncé à la fin de cette confession-dialogue qu'est le Secretum, a « rassemblé les fragments épars de son âme ».

Pétrarque

Pétrarque

Photographie

Le Canzoniere (1374) du poète italien Pétrarque (1304-1374), ici vêtu de noir, a influencé durablement le lyrisme amoureux des siècles suivants. Détail de l'Enterrement de sainte Lucie (1379-1381) d'Altichiero da Zevio. Oratoire de San Giorgio, Padoue. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Claudette PERRUS, « CANZONIERE, Pétrarque - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/canzoniere/