CALIFORNIUM

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le californium, élément chimique artificiel de symbole Cf, a été synthétisé pour la première fois en 1950. Son numéro atomique 98 le situe dans la classification périodique parmi les éléments transuraniens, après le curium et le berkélium.

Découverte

Après avoir préparé l'américium en provoquant la transmutation du plutonium par des neutrons, les chercheurs de Berkeley (Californie) obtinrent des quantités appréciables (quelques microgrammes) de l'isotope 242 du curium en soumettant l'américium aux neutrons. En bombardant cet isotope par des particules alpha, noyaux d'hélium accélérés, S. G. Thomson, K. Street, A. Ghiorso et G. T. Seaborg produisirent, en février 1950, un nouvel élément atomique Z=98 (puisque né de la fusion d'un noyau d'hélium Z=2 et d'une cible Z=96). Ce nouveau nucléide se désintégrait par émission de particules alpha avec une demi-vie de 44 minutes : d'après l'énergie de ces particules alpha, on pouvait prédire que l'isotope trouvé avait un nombre de masse A de 245 (147 neutrons).

Cet isotope a été produit, en 1951 et en 1954, par d'autres réactions nucléaires, grâce, par exemple, au bombardement d'uranium 238 par des projectiles de carbone. La réaction s'écrit schématiquement :

On en connaît dix-huit isotopes dont les nombres de masse sont compris entre 239 et 256 ; 251Cf a la plus longue demi-vie (800 ans).

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CALIFORNIUM  » est également traité dans :

BERKÉLIUM

  • Écrit par 
  • Marc LEFORT, 
  • Monique PAGÈS
  •  • 979 mots

Dans le chapitre « Production »  : […] Les isotopes légers (de nombre de masse 243 et 246) sont préparés par bombardement de cibles appropriées (américium ou curium) par des ions accélérés (particules alpha en particulier). L' isotope 247 est obtenu par l'intermédiaire de 247 Cf, qui se désintègre par capture électronique avec une demi-vie de 2,5 heures. Cet élément est lui-même produit en irradiant du curium […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berkelium/#i_1386

Voir aussi

Pour citer l’article

Marc LEFORT, Monique PAGÈS, « CALIFORNIUM », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/californium/