BRÉSILGéographie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
CapitaleBrasília
Langue officielleportugais
Unité monétairereal (BRL)
Population213 372 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)8 502 728

L'Amazonie entre développement et préservation

L'Amazonie occupe près de 50 p. 100 du territoire brésilien et connaît depuis les années 1970 d'importantes transformations dues à l'ouverture de routes, de mines, de zones de colonisation agricole. Son P.I.B. représente à peine 6 p. 100 du P.I.B. brésilien et sa population, passée de 5 à environ 20 millions d'habitants entre 1960 et 2007, est devenue majoritairement urbaine, comptant les deux métropoles millionnaires de Manaus et Belém et dix villes de plus de 100 000 habitants. L'analyse spatiale d'une telle évolution conduit à distinguer trois grands types d'espaces amazoniens ayant chacun leur problématique de développement : la haute Amazonie, dont la préoccupation majeure est la préservation du massif forestier et des populations sylvicoles ; la vallée centrale, plus peuplée et confrontée aux problèmes de l'aménagement des berges et de la navigation ; l'arc de la déforestation où les conflits d'usage entre orpailleurs, éleveurs, paysans ou Amérindiens témoignent d'une forte pression anthropique sur l'espace et de la nécessaire conjugaison entre développement et préservation, alors que 25 p. 100 de la population active tire ses revenus de l'agriculture et autant de l'orpaillage.

La haute Amazonie

Cet espace, situé au nord des fleuves Amazone et Purus, correspond au domaine presque intact de la forêt équatoriale à très basse densité de peuplement et où sont expérimentés différents modes de gestion de conservation forestière par les populations traditionnelles amérindiennes ou cabocles. Les terres indigènes, officiellement délimitées en 2000, totalisent un million de kilomètres carrés, soit plus de 20 p. 100 de la région amazonienne pour une population d’environ 200 000 Indiens sylvicoles. Les deux plus grands groupes humains de ces terres indigènes se situent aux confins du nord-ouest du Brésil, où les Yanomami ont obtenu la délimitation d'un territoire de 96 000 kilomètres carrés d'un seul tenant ; et les Tukanos-Manu, avec dix autres groupes indigènes, 110 000 kilomètres carrés bordant la frontière avec la Colombie. Dans l'État de Roraima, la proportion des terres indigènes représente la moitié du territoire, au grand dam des propriétaires fonciers qui s'y trouvent à l'étroit et luttent pour empêcher les terres de savane d'être homologuées en terres indigènes, à la frontière avec le Venezuela. Depuis la Constitution de 1988, la plupart des groupes amérindiens ont reçu des assurances pour la sauvegarde et l'usage des terres de leurs ancêtres. Ces dernières deviennent alors des zones forestières protégées à l'égal des réserves et des parcs naturels. Ceux-ci constituent également des lieux de préservation des écosystèmes amazoniens, dans lesquels différentes formes de gestion sont expérimentées. En ce sens, le Brésil joue un rôle de laboratoire social où les organisations non gouvernementales deviennent des outils d'exécution, voire de contrôle des politiques environnementales. Diverses expériences d'inventaires et de nouvelles pratiques forestières sont menées en collaboration avec la population locale qui apprend à replanter différentes espèces d'arbres et à les couper sans nuire à l'environnement.

La vallée centrale de l'Amazone

La grande vallée du fleuve Amazone se caractérise par une population traditionnelle de riverains (pêcheurs et agriculteurs) et un chapelet de villes, Parintins, Santarém, Gurupá, relié par un trafic fluvial non négligeable. La plus grande voie navigable relie l'agglomération de Belém, qui commande l'embouchure, à la ville intérieure de Manaus. Les transatlantiques, en toute saison, remontent le fleuve sur ses 1 700 kilomètres, et Manaus renforce son rôle de plaque tournante d'un trafic fluvial centre-amazonien fortement dynamisé depuis l'implantation d'une raffinerie (années 1970), et surtout du district industriel de la zone franche devenu un pôle mécanique, électronique et biotechnologique. Les marchandises provenant du sud peuvent arriver par cabotage ou encore emprunter la route jusqu'à Porto Velho, puis la voie navigable du Madeira où circulent d'ailleurs des convois de grandes barges de soja jusqu'au port fluvial d'Ita [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages

Médias de l’article

Brésil : carte physique

Brésil : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Brésil : l'espace rural

Brésil : l'espace rural
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Pain de Sucre, Rio de Janeiro

Pain de Sucre, Rio de Janeiro
Crédits : Rodrigo Soldon Souza/ Flickr ; CC-BY-ND 2,0

photographie

Brésil : dynamiques territoriales

Brésil : dynamiques territoriales
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 8 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  BRÉSIL  » est également traité dans :

BRÉSIL - La conquête de l'indépendance nationale

  • Écrit par 
  • Frédéric MAURO
  •  • 6 213 mots
  •  • 4 médias

L'indépendance politique acquise par le Brésil, au début du xixe siècle, influe sur sa vie économique. Le roi du Portugal, fuyant Napoléon, se réfugie à Rio en 1808 et ouvre aussitôt les ports brésiliens au commerce extérieur. Le pacte colonial est aboli : désormais, les navires et les produits étrangers entren […] Lire la suite

BRÉSIL - Le Brésil contemporain

  • Écrit par 
  • Luiz Felipe de ALENCASTRO
  •  • 5 659 mots
  •  • 6 médias

Avec la Constitution de 1988, le Brésil a mis un terme à la transition vers la démocratie amorcée à la fin du régime autoritaire (1964-1985). Depuis lors, des crises politiques et des amendements à la Constitution ont encore fait évoluer le cadre institutionnel. La destitution du président Fernando Collor de Mello, votée par le Congrès en 1992, a donné […] Lire la suite

BRÉSIL - Économie

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL
  •  • 6 368 mots
  •  • 6 médias

Au Brésil, l'industrialisation et la croissance n'ont pas permis de corriger tous les déséquilibres, notamment de fortes inégalités, ni d'éliminer encore la misère. Mais il s'agit d'un pays-continent, multiethnique, où les écarts régionaux et sociaux sont inévitables. Un pays qui était, en 2013, la septième puissance économique mondiale selon le PIB en parité de pouvoir d’achat (devant la France), […] Lire la suite

BRÉSIL - La littérature

  • Écrit par 
  • Mario CARELLI, 
  • Ronny A. LAWTON, 
  • Michel RIAUDEL, 
  • Pierre RIVAS
  •  • 12 484 mots

La littérature brésilienne naît de sa matrice portugaise, et une des questions est de savoir si elle en constitue un rameau jusqu'à l'indépendance du pays en 1822, ou si elle prend son autonomie avec la « découverte » de celui-ci en 1500. Le problème de la périodisation est un enjeu décisif de son identité où s'affrontent lectures historico-sociologiques et critères stylistiques. Cette littérature […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Martine DROULERS, « BRÉSIL - Géographie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-geographie/